Navigation – Plan du site
Archives

Guido Aristarco, le réalisme et Senso – Présentation

Delphine Wehrli
p. 137-139

Notes de l'auteur

Dans le texte qui suit toutes les notes sont de notre fait.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Dans « È realismo » [C’est du réalisme !], paru en 1955 dans Cinema Nuovo, Guido Aristarco répond à un article de Luigi Chiarini – « Tradisce il neorealismo » [trahison du néo-réalisme] – dans le même numéro de la revue. Senso de Luchino Visconti (1954) est au centre de cette polémique autour de l’évolution du néo-réalisme italien. Aristarco avait consacré un peu auparavant une critique au film dont les échos se font sentir en France quand il publie dans Cinéma 55 un « Bilan 1954 du cinéma italien » où plusieurs paragraphes sont consacrés à Senso, puis dans Positif où il publie une étude en deux parties sur Visconti. Mais en France, où le film sort deux ans après sa présentation controversée au festival de Venise, le débat au sein de la critique n’est pas de même nature qu’en Italie. La récente publication par Jean Gili d’un ouvrage consacré à Luchino Visconti et la critique française dont tout un chapitre est dévolu à la sortie française de Senso le montre bien : ici l’enjeu est ce...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Delphine Wehrli, « Guido Aristarco, le réalisme et Senso – Présentation », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 73 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/1895/4836 ; DOI : 10.4000/1895.4836

Haut de page

Auteur

Delphine Wehrli

Delphine Wehrli Doctorante en Histoire et esthétique du cinéma à l’Université de Lausanne (thèse : « Le réalisme cinématographique : débats culturels et théoriques au sein des revues italiennes de cinéma (1945-60) » sous la direction de François Albera), boursière FNS. Elle a publié de nombreux articles sur Pasolini, les relations Bazin-Aristarco, Lukács « précurseur d’une esthétique géopolitique ».

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page