Navigation – Plan du site
Résonances contemporaines de la Grande Guerre

Regards d’artistes contemporains : entretien avec François Mayu, sculpteur et peintre

An Interview with François Mayu, Sculptor and Painter (with R. Bouchet)
François Mayu et Renaud Bouchet
p. 188-193

Résumés

Depuis le début des années 2000, le plasticien François Mayu parcourt l’ancien théâtre d’opération du Chemin des Dames et ses environs pour y puiser la matière, physique et inspirationnelle, de ses créations sculpturales et picturales articulées dans un rapport de complémentarité. Avec ses volumes abstraits ou aux résonnances anthropomorphiques constitués à partir de scories métalliques de la Grande Guerre, et avec ses huiles sur toile figurant des paysages dévastés, l’artiste ne cesse d’interroger un lieu dans lequel il se sent « aspiré », et qu’il appréhende comme une parfaite synthèse des années de conflit, dans une perspective à la fois intime et universelle. Cette dernière dimension est sans doute davantage attachée aux œuvres-objets nourries notamment de fragments d’obus allemands, anglais et français indifférenciés, dont la brutalité fonctionnelle est au moins partiellement neutralisée par la recherche esthétique sous-tendant la renaissance artistique.

Haut de page

Notes de la rédaction

Cet entretien a été réalisé par Renaud Bouchet au cours de l’hiver 2015-2016.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Renaud Bouchet – La création de vos sculptures constituées à partir de scories métalliques de la Grande Guerre, et en particulier de fragments d’obus, a pour point d’origine le début des années 2000. Un élément biographique explique-t-il cette orientation nouvelle dans votre parcours artistique commencé au début des années 1970 ?

François Mayu – Né en 1955, j’ai baigné dès l’enfance dans les deux conflits mondiaux. Il y avait de nombreux ouvrages à la maison. Je passais des soirées à lire des témoignages, à regarder des images violentes dont j’avais du mal à me détacher. Mon grand-père maternel, lorrain, avait été blessé à Verdun. Il est mort avant que je le connaisse ; je n’ai aucun souvenir de lui. Mon père était suisse, donc sans lien direct avec la guerre. Au sortir de mes études à l’Union centrale des arts décoratifs et après mon service militaire en Allemagne, j’ai cofondé une agence de communication....

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Mayu et Renaud Bouchet, « Regards d’artistes contemporains : entretien avec François Mayu, sculpteur et peintre », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 123-3 | 2016, 188-193.

Référence électronique

François Mayu et Renaud Bouchet, « Regards d’artistes contemporains : entretien avec François Mayu, sculpteur et peintre », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 123-3 | 2016, mis en ligne le 31 octobre 2018, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/abpo/3413

Haut de page

Auteurs

François Mayu

Renaud Bouchet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page