Navigation – Plan du site
433
As‘adī, Hūmān

« Negāhī be mafhūm va seyr-e takvīn-e pīšdarāmad dar mūsīqī-ye īrānī ». Faṣl-nāme-ye mūsīqī-ye Māhūr, n° 33, Autumn 2006, pp. 147-152. [Pīšdarāmad et son évolution dans la musique iranienne]

Compte-rendu réalisé par Sāsān Fāṭemī

Entrées d’index

Rubriques :

17.1.Musique
Haut de page

Texte intégral

1Petit article sur l’histoire des pièces instrumentales qui jouent le rôle de l’introduction dans les suites de la musique d’art de l’Iran. Contrairement à ce qu’on pense couramment, l’initiative de composer une introduction mesurée en tant qu’ouverture d’un concert dans la pratique contemporaine de la musique iranienne n’est pas le fait de à Darvīš Ḫān, mais de Rokneddīn Ḫān Moḫtārī. Le pīšdarāmad prend, par la suite, une forme plus ou moins définie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sāsān Fāṭemī. As‘adī, Hūmān, « « Negāhī be mafhūm va seyr-e takvīn-e pīšdarāmad dar mūsīqī-ye īrānī ». Faṣl-nāme-ye mūsīqī-ye Māhūr, n° 33, Autumn 2006, pp. 147-152. [Pīšdarāmad et son évolution dans la musique iranienne] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 433, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 19 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/33632

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page