Navigation – Plan du site
127
Ebbinghaus, S.

« Between Greece and Persia: Rhyta in Thrace from the Late 5th to the Early 3rd centuries B.C. », in : Ch. Shuttleworth Kraus ed., The Limits of Historiography. Genre and Narrative in Ancient Historical Texts (Mnemosyne. Bibliotheca Classica Batava 191). Leiden-Boston-Köln, 1999, pp. 385-425.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Le rhyton, vase à boire en forme de corne terminée par une tête ou un protome d’animal ou de monstre, en argent ou parfois en céramique, est très fréquent dans des tombes ou des trésors de Thrace. Son apparition coïncide avec le passage des Perses. Sa possession et son usage sont des emprunts aux Achéménides par l’élite locale. Curieusement, ce type de vase n’est pas représenté dans le riche répertoire des bas-reliefs de Persépolis et aucun exemplaire n’a été trouvé en Iran jusqu’ici (mais rappelons que le cœur de l’Empire a livré très peu d’objets achéménides).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Ebbinghaus, S., « « Between Greece and Persia: Rhyta in Thrace from the Late 5th to the Early 3rd centuries B.C. », in : Ch. Shuttleworth Kraus ed., The Limits of Historiography. Genre and Narrative in Ancient Historical Texts (Mnemosyne. Bibliotheca Classica Batava 191). Leiden-Boston-Köln, 1999, pp. 385-425. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 127, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36323

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page