Navigation – Plan du site
85
Haerinck, Ernie et Overlaet, Bruno

« Altar shrines and fire altars? Architectural representations on frataraka coinage ». Iranica Antiqua 43, 2008, p. 207-233.

Compte-rendu réalisé par Barbara Kaim

Texte intégral

1L’article est une réaction à la publication de D. Potts dans Iranica Arntiqua 42.2007 où celui-ci admet, comme plusieurs autres chercheurs, que la construction représentée au revers des monnaies des fratarakas est similaire à la « tour » de Naqsh-i Rustam et à celle de Pasargades. Rejetant avec raison cette opinion, les AA. suggèrent d’y voir un monument à l’intérieur duquel se trouvait l’autel du feu en plein air. L’idée dérive de la représentation de sanctuaires grecs et romains, surtout l’Ara Pacis à Rome. La proposition est surprenante mais à première vue seulement. Elle devient intéressante et mérite discussion si on se souvient que nous ne connaissons pas de vestiges des temples du feu ni pour l’époque achéménide (ce qui est en accord avec le récit de Hérodote), ni du temps des fratarakas (le temple éponyme à Persépolis contenait une statue, comme l’a montré P. Callieri, L’archéologie du Fars à l’époque hellénistique, 2007) et si nous nous rappelons les mots de Strabon quand il écrit à propos des mages en Cappadoce « ... Ils ont également les Pyraetheia, enclos remarquables, avec un autel au milieu, sur lequel, parmi des monceaux de cendre, brûle le feu éternel entretenu par les mages » (Géographie 15,3,15).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Barbara Kaim. Haerinck, Ernie et Overlaet, Bruno, « « Altar shrines and fire altars? Architectural representations on frataraka coinage ». Iranica Antiqua 43, 2008, p. 207-233. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 85, mis en ligne le 15 février 2012, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39485

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page