Navigation – Plan du site
89
Invernizzi, Antonio

« Les dominations grecque et parthe. 331 av. J.-C.-fin du Ier siècle apr. J.-C.», in : B. André-Salvini, éd., Babylone, À Babylone, d’hier et d’aujourd’hui. Paris, Musée du Louvre – Éditions Hazan, 2008, p. 251-292.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1L’antique Babylone restera longtemps un puissant symbole de l’Orient, même lorsque les rois séleucides décident de transporter la capitale mésopotamienne à Séleucie du Tigre. L’A., spécialiste – et fouilleur – de ces périodes met l’accent sur la continuité culturelle que manifeste Babylone – rappelons que l’écriture cunéiforme est encore en usage au Ier s. de n.è. – sans ignorer les nouveautés qu’apportent les nouveaux maîtres, bien visibles dans le théâtre, mais ici en briques, dans la monnaie, mais dans une partie seulement des figurines et des représentations des sceaux. Une brève et utile synthèse des éléments livrés par les longues fouilles allemandes du début du XXe siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Invernizzi, Antonio, « « Les dominations grecque et parthe. 331 av. J.-C.-fin du Ier siècle apr. J.-C.», in : B. André-Salvini, éd., Babylone, À Babylone, d’hier et d’aujourd’hui. Paris, Musée du Louvre – Éditions Hazan, 2008, p. 251-292. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 89, mis en ligne le 15 février 2012, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39491

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page