Navigation – Plan du site
123
Stronach, David

David Stronach. The Territorial Limits of Ancient Media: an Architectural Perspective

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

David Stronach. « The Territorial Limits of Ancient Media: an Architectural Perspective », in: H. Baker, K. Kaniuth und A. Otto, eds., Stories of long ago. Festschrift für Michael D. Roaf. 2012, Münster, Ugarit Verlag, p. 667-684. (AOAT 397)

Texte intégral

1Après bien d’autres archéologues, l’A. relève les fortes similarités de plan entre les “forts” du Zagros, Nush-i Jan, Godin Tépé, Tell Gubba, et plus à l’est sur le Plateau iranien, Tépé Ozbaki d’un côté et la “citadelle” d’Ulug Dépé au Turkménistan méridional à plus de 1500km de distance. Le décalage chronologique, maintenant avéré, entre les deux régions, (VIIIe-VIIe à l’ouest, premiers siècles du Ier mill. à Ulug) conduise D. Stronach, comme O. Lecomte, le fouilleur d’Ulug Dépé, à voir une influence, inattendue, d’est en ouest. Cet aspect d’une culture commune dans l’architecture est-elle aussi un marqueur d’une entité ethnique, comme le suggère le titre de l’article ? Un autre trait architectural important, la salle à colonnes, utilisée dans cette même architecture « mède », mais aussi dans l’architecture urartéenne, peut-être, post-urartéenne plus sûrement, montre qu’il ne faut pas conclure trop vite. L’important décalage chronologique, problème que l’A. n’aborde pas, ferait reconnaître des Mèdes en Asie centrale deux siècles avant les premières sources écrites néo-assyriennes les mentionnant dans le Zagros.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Stronach, David, « David Stronach. The Territorial Limits of Ancient Media: an Architectural Perspective », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 34-35-36 | 2016, document 123, mis en ligne le 30 juillet 2017, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/42176

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page