Navigation – Plan du site

Éditorial

Yvon Haradji, Catherine Delgoulet, Alexandre Morais et Pascal Ughetto

Texte intégral

1« Mettre en scène l’activité : les nouvelles figures de la simulation » est le thème d’une journée d’étude organisée par la revue Activités le 15 juin 2017 (voir l’annonce). Cette journée, et celles à venir visent à créer un rendez-vous avec les auteurs et lecteurs de la revue. Cette rencontre aura une double finalité en étant un moment d’échange autour d’un thème, mais aussi un moment de préparation d’un dossier que la revue publiera dans les numéros suivants. Nous espérons que cette initiative rencontrera un réel succès et qu’elle est le point de départ d’une longue série de journées.

2Le Pouvoir d’Agir est le fil rouge de ce numéro V14-N1. Nadia Heddad dans le texte « Intervenir pour la conception de l’espace de l’activité : Vers un cadre méthodologique » développe le concept d’espace de l’activité dans le cadre de sa problématique sur la conception des environnements de travail. Sa proposition méthodologique, ancrée à l’approche instrumentale et à l’énaction, porte sur la compréhension et la conception de la dimension matérielle et relationnelle de l’activité. Plus précisément, c’est le couplage entre la dynamique de l’activité et la dynamique spatiale de l’activité qui est l’objet de cette étude. L’article de Ludovic Ponge et Bernard Dugué, « L’enjeu de la prévention primaire lors des projets de changement : quelle place pour le CHSCT ? Quels apports de “l’expertise” ? », part du constat que les membres des CHSCT ont du mal à avoir un rôle réellement actif dans la prévention quand des transformations importantes viennent bouleverser le travail. Les auteurs, en s’appuyant sur un exemple concret de transformation organisationnelle, développent l’idée de renforcer le pouvoir et les capacités d’agir des CHSCT. Viviane Folcher, Anne Bationo-Tillon et Stella Duvenci-Langa, dans leur article « Construire et conduire une intervention en ergonomie. Questions pour la formation professionnelle », nous proposent une démarche réflexive sur leur pratique de l’enseignement en ergonomie. Les auteures s’appuient sur les notions de pouvoir d’agir et de capacité d’agir pour interroger la dynamique individuelle et collective des apprentissages des étudiants ainsi que la co-activité encadrants-étudiants. Enfin, l’article de Gaspard Brun, « Pouvoir d’agir, en analyse de l’activité. Traces, usages et figures modernes de Spinoza », observe que le concept de pouvoir d’agir se développe en analyse de l’activité et s’appuie sur des textes de Spinoza pour l’interroger. L’auteur organise ainsi son texte autour de deux grandes discussions. La première est de l’ordre d’une réflexion philosophique sur le concept et la deuxième discussion correspond à un focus sur son utilisation dans les théories et pratiques de l’analyse de l’activité.

3Pour compléter ce numéro d’avril, nous publions deux commentaires d’ouvrage et un résumé de thèse. Le premier commentaire est relatif à l’ouvrage « L’activité en théories. Regards croisés sur le travail » publié sous la direction de Marie-Anne Dujarier, Corinne Gaudart, Anne Gillet et Pierre Lénel. Jacques Leplat, dans son commentaire, souligne le caractère pluridisciplinaire de cet ouvrage, souhaite qu’il « contribue à stimuler les études et recherches sur le travail et l’activité », mais en critique l’organisation. Jacques Leplat nous propose une deuxième recension qui porte sur l’ouvrage « Performances Humaines et Techniques : D’hier vers aujourd’hui ». Il souligne l’importance des textes qui ont été retenus par la place qu’ils occupent dans l’histoire de l’ergonomie. Jacques Leplat considère que Marie Christol-Souviron, Sylvain Leduc, Annie Drouin et Pascal Étienne (coordinateurs de l’ouvrage) peuvent être remerciés par la communauté ergonomique, car l’ouvrage publié est un instrument précieux pour la formation des ergonomes et un outil de travail nécessaire pour les professionnels de l’ergonomie. Enfin, nous publions le résumé de la thèse d’Agathe Lecoester intitulée « De l’analyse de l’activité à la conception organisationnelle négociée : le cas d’un projet industriel ». Son travail de recherche porte sur la compréhension du processus de négociation qui aboutit à une nouvelle organisation du travail.

4Nous vous remercions de votre intérêt et de vos contributions à la revue et nous vous souhaitons une bonne lecture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yvon Haradji, Catherine Delgoulet, Alexandre Morais et Pascal Ughetto, « Éditorial », Activités [En ligne], 14-1 | 2017, mis en ligne le 15 avril 2017, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/activites/2986

Haut de page

Auteurs

Yvon Haradji

Articles du même auteur

Catherine Delgoulet

Articles du même auteur

Alexandre Morais

Articles du même auteur

Pascal Ughetto

Articles du même auteur

Haut de page