Navigation – Plan du site

Éditorial

Yvon Haradji, Katia Kostulski, Alexandre Morais et Pascal Ughetto
p. 1-2

Texte intégral

1Le lecteur constatera à quel point plusieurs filtres de lecture sont possibles pour aborder ce numéro (V10N2). Il pourra le faire à partir de la diversité des métiers (les médecins, les contrôleurs de bus, les guides dans les musées, les comptables, les enseignants, les désosseurs, les éducateurs spécialisés…) ou bien encore sous l’angle des ancrages théoriques de chacune de ces études (approche instrumentale, clinique de l’activité, pragmatisme, etc.). Nous privilégierons ici une autre grille de lecture, portant sur cinq thèmes structurant de notre pratique.

2Un premier thème porte sur la santé au travail. Avec le texte de S. Ouellet nous abordons la question des TMS pour le métier des désosseurs. À partir d’une analyse en situation de travail (observation, auto-confrontation, entretien collectif) l’auteur s’inscrit dans une logique de prévention par la formation. Le texte de M. Prost, B. Cahour et F. Détienne aborde la question des émotions au travail et du rôle des forums dans les échanges entre professionnels en souffrance. Y. Clot de son côté aborde le suicide en milieu professionnel. Sur la base d’une interrogation d’auteurs de différentes disciplines, il pose la question du suicide en termes de drame de la conscience professionnelle.

3Un autre thème est relatif à la conception de support technique qui aide l’activité humaine. V. Saint Dizier de Almeida analyse les entretiens entre médecin et patient au moment de l’annonce d’un diagnostic sérieux. L’objet ici est de concevoir un site internet qui aidera les médecins débutants dans ce contexte difficile. A. Bationo-Tillon, de son côté, traite de l’activité muséale. À partir de l’analyse d’une visite collective avec guide et d’une visite instrumentée elle contribue à la conception d’un système de guide augmenté destiné aux visiteurs.

4Le troisième thème est relatif à l’organisation du travail. J. Arnoud et P. Falzon, dans le cadre d’un service de comptabilité, explorent la question de la reconception de l’organisation du travail en s’appuyant sur la dimension créative de l’activité humaine en situation. D. Collard et JB. Suquet s’inscrivent dans le contexte des contrôleurs de bus pour lequel deux genres professionnels coexistent et ils s’interrogent sur la possibilité de faire évoluer les pratiques professionnelles. J. Leplat de son côté nous propose un commentaire de l’ouvrage de sociologie de C. Datchary sur la « dispersion au travail ». Il met en valeur le point de vue de l’auteur sur cette question du temps partagé dans le travail ainsi que la démarche ethnographique comparative mise en œuvre.

5Le quatrième thème porte quant à lui sur la question de la formation en milieu professionnel. I. Heyden et V. Mollo souhaitent caractériser l’environnement de travail du soignant à domicile dans une perspective d’éducation thérapeutique du patient. Les auteurs cherchent, pour cela, à articuler trois niveaux d’analyse, du local chez le patient au global règlementaire. S. Bertone et F. Saujat s’intéressent à la question de la formation en alternance des jeunes enseignants et plus particulièrement de la place de la réflexivité en tant qu’instrument de leur formation. S. Mezzena, K. Stroumza, L. Seferdjeli, P. Baumgartner adoptent une posture différente dans leur étude de l’activité des éducateurs spécialisés. Ils souhaitent dépasser les limites de la réflexivité en resituant l’intelligence pratique du professionnel dans le vif de l’activité.

6Le dernier thème, enfin, correspond au dossier sur l’intervention. La revue Activités a lancé un appel à communication en 2011 « Intervenir sur le travail : objets, valeurs et principes ». Dans le précédent numéro (V10N1) nous avons publié la première partie de ce dossier (cinq textes) et nous en publions maintenant la deuxième partie. Ces trois derniers textes, écrit par J. Petit & B. Dugué, E. Quillerou-Grivot & Y.Clot, L. Scheller, différents dans leur approche, n’en continuent pas moins à explorer la question de nos outils et méthodes pour la pratique.

7Ces thèmes, aujourd’hui, sont notre actualité mais ce ne fut pas toujours le cas et cela nous donne l’occasion de conclure cet éditorial en rendant hommage à Maurice de Montmollin. Il fut un précurseur, avec d’autres, d’une ergonomie qui positionne l’analyse du travail au centre avec pour objectif de changer le travail. Il aborda l’organisation, la formation, les systèmes hommes machinent… comme autant de thèmes de ce changement et il contribua à les inscrire dans notre pratique.

8Vous remerciant de votre intérêt et de vos contributions à la revue, et vous souhaitant une bonne lecture !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yvon Haradji, Katia Kostulski, Alexandre Morais et Pascal Ughetto, « Éditorial », Activités, 10-2 | -1, 1-2.

Référence électronique

Yvon Haradji, Katia Kostulski, Alexandre Morais et Pascal Ughetto, « Éditorial », Activités [En ligne], 10-2 | Octobre 2013, mis en ligne le 15 octobre 2013, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/activites/688

Haut de page

Auteurs

Yvon Haradji

Articles du même auteur

Katia Kostulski

Articles du même auteur

Alexandre Morais

Articles du même auteur

Pascal Ughetto

Articles du même auteur

Haut de page