Navigation – Plan du site
2013

Rumilly – Les Champs Coudions

Responsable(s) des opérations : Christophe Landry
Notice rédigée par : Christophe Landry

Texte intégral

Code INSEE de la commune : 74225
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=5.910;45.824;5.972;45.887

1La campagne de sondages menée à Rumilly, du 21 au 31 janvier 2013, au lieu-dit les Champs Coudions, s’inscrit en préalable au projet d’aménagement d’un lotissement commercial, sur une surface d’environ 40 000 m2. Au total, 73 sondages ont permis d’appréhender le potentiel archéologique de ce terrain.

2Celui-ci a subi un assez fort arasement sur les deux tiers septentrionaux de l’emprise explorée, et les graviers de la terrasse sont rapidement atteints aux alentours de 357 m d’altitude. Ce substrat est entaillé de paléochenaux d’origine fluvioglaciaire traduisant des écoulements nord-est/sud-ouest. Les recouvrements depuis la Protohistoire jusqu’à l’époque moderne sont inexistants. Toutefois, plus au sud, à proximité du ruisseau de Balvey, la stratigraphie s’avère mieux conservée, et les niveaux protohistoriques et antiques sont encore présents. De même, au milieu de l’emprise étudiée, le fond d’une structure excavée a été mis au jour sous la terre végétale : il s’agit d’un long fossé orienté sud-sud-ouest/nord-nord-est, présentant un retour à angle droit vers l’ouest. Ce fossé est daté de La Tène finale, plus précisément d’un horizon centré sur la première moitié du ier s. av. J.-C. Il s’apparente à une limite de proto-parcellaire, et se distingue par le dépôt, à 15 m de l’angle nord-est, de deux vases gaulois empilés : un vase à forme fermée retourné dans une grande jatte évasée. Ce type de dépôt constitue un dispositif de bornage décrit dans les textes gromatiques romains, et que l’on rencontre en Narbonnaise dès l’époque augustéenne. Ce nouvel exemple, en territoire allobroge récemment conquis, pourrait matérialiser l’assimilation précoce d’une pratique romaine par une population gauloise. Il constitue en outre le premier point de découverte porté grâce à l’archéologie préventive sur la carte du territoire communal de Rumilly, et confirme l’existence d’un site laténien dans les environs du hameau de Balvey, que l’on pressentait depuis la découverte au xixe s. d’au moins quatre sépultures, dont l’une contenait une épée gauloise conservée au musée des Antiquités nationales.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Christophe Landry, « Rumilly – Les Champs Coudions », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 29 mai 2015, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/14948

Haut de page

Responsable d'opération

Christophe Landry

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals