Navigation – Plan du site
2013

Naves – Le Bourg

n°3289
Responsable(s) des opérations : Christophe Maniquet
Notice rédigée par : Christophe Maniquet

Texte intégral

Code Insee commune : 19146
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=3.294;50.190;3.338;50.219

1Un projet de lotissement dans le bourg de Naves, à proximité de l’église, à seulement quelques dizaines de mètres de vestiges archéologiques repérés il y a quelques décennies, a favorisé la prescription par le SRA d’un diagnostic archéologique préalable.

2La présente intervention a été menée du 16 au 18 septembre 2013. Elle a permis de confirmer la présence d’occupations humaines anciennes matérialisées dans la partie haute uniquement par des creusements s’ouvrant directement dans le substrat en place : fosses, fossés et trous de poteau. Dans la parcelle située au nord, la surface d’un axe de circulation et la base d’un édicule, peut-être à vocation artisanale, ont pu être mises en évidence.

3L’occupation la plus ancienne remonte aux deux derniers siècles avant J.-C. (La Tène D). Elle est attestée essentiellement par la présence de fragments d’amphore italique en épandage ou dans de rares fosses. La plus grande partie du mobilier céramique appartient cependant à une période comprise entre le xiiie s. et le xvie s. Certaines fosses, qui pourraient s’apparenter à des silos, ont livré du mobilier en surface. Des scories métalliques, assez nombreuses, ont été découvertes, associées le plus souvent à la céramique médiévale. Un atelier de sidérurgie pourrait se situer dans le secteur et un aménagement partiellement dégagé dans l’un des sondages pourrait lui être associé. En effet, le niveau de circulation interne, très charbonneux, a livré 16 scories. Cet espace était cerné de maçonneries très dégradées.

4Un empierrement orienté est-ouest, mis en évidence dans 3 sondages, semble avoir constitué la bande de roulement d’un axe (chemin ?) ayant pu desservir l’aménagement susmentionné. Malheureusement, l’absence de mobilier à sa surface n’autorise aucune datation. On remarquera également qu’un fossé s’oriente, tout comme la voie, vers ce même édicule.

5Le diagnostic réalisé dans le bourg de Naves permet de confirmer une occupation très ancienne à cet emplacement, datable de La Tène D, et certainement en relation avec les fosses identifiées en 1976 et en 1978 aux abords de la rue traversant le bourg d’est en ouest. L’installation de la fin du Moyen Âge était quant à elle insoupçonnée.

6Il est temps, désormais, d’enfin mieux percevoir les différentes phases d’occupation dans ce secteur, si proche du sanctuaire de Tintignac, d’en définir le rôle (habitats, artisanat, zone de transit, de stockage...). Ceci amènera en outre, à terme, à comprendre la raison de l’établissement du bourg de Naves en ce lieu au début du Moyen Âge, et son évolution jusqu’à aujourd’hui.

Haut de page

Bibliographie

Maniquet, 2014 : Maniquet Chr. : Naves, Corrèze (19), le bourg, rapport final de diagnostic archéologique, Inrap, Limoges, SRA Limousin, 2014, 90 p. [RAP01875]

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Christophe Maniquet, « Naves – Le Bourg », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 21 décembre 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16123

Haut de page

Responsable d'opération

Christophe Maniquet

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals