Navigation – Plan du site
2012

Saint-Martin-de-Fressengeas – La grotte des Fraux

n°026337
Responsable(s) des opérations : Laurent Carozza
Notice rédigée par : Laurent Carozza

Entrées d’index

Chronologique :

Protohistoire, âge du Bronze

Nature des opérations :

Fouille programmée (FP)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=-0.795;45.424;0.875;45.489

1L’étude de la grotte des Fraux a débuté en 2007 par une campagne de reconnaissance, d’inventaire du potentiel et d’équipement de la cavité. C’est en 2008 que le projet de recherche a réellement été mis en place sous la forme de deux campagnes annuelles d’acquisition de données. Depuis 2010, le programme d’étude se décline sous la forme de six chantiers complémentaires d’observation et d’acquisition de données.

2Chantier 1 - Étude du karst, reconnaissance et étude du fonctionnement du réseau

3Chantier 2 - Micro-topographie, lasergrammétrie, modélisation 3D

4Chantier 3 - Étude des dispositifs anthropiques et des ensembles mobiliers

5Chantier 4 - Étude des oeuvres pariétales

6Chantier 5 - Caractérisation des paléo-feux

7Chantier 6 - Paléo-écologie, reconstitution du paléo-environnement

8Dans le cadre du nouveau contrat triennal qui s’engage (2012-2014), nous avons proposé de mettre l’accent sur certains de ces thèmes, et notamment sur l’étude de la genèse et de l’évolution du réseau karstique. En 2012, l’intervention de S. Jaillet (EDYTEM) sur le terrain a permis de développer cette approche avec l’aide de Y. Billaud (DRASSM – EDYTEM). En corollaire à ce travail, la micro-topographie de surface a été engagée par P. Grussenmeyer et S. Guillemin de l’INSA Strasbourg. Une première étape dans l’acquisition du modèle numérique de terrain (MNT) a consisté dans la réalisation du relevé photogrammétrique d’une superficie d’1 km2 sur l’ensemble du bassin versant couvert par le réseau karstique. En complément, la numérisation 3D de la zone qui correspond à l’emplacement initial supposé de l’entrée de la grotte a été engagée. L’enjeu est maintenant de fusionner les nuages de points et d’associer au modèle 3D de la grotte le MNT de surface, dans le but de mieux comprendre la forme et la localisation des anciens dispositifs d’entrée dans le réseau.

9Toujours dans le domaine de l’étude du fonctionnement du karst actuel, Delphine Lacanette a procédé à la mise en place d’une série de capteurs de température, positionnés en différents points du réseau. Ces stations vont être relevées, remplacées en début d’année et les données dépouillées. Outre la surveillance des variations saisonnières de la température de la cavité, l’enjeu est d’engager des travaux de simulation du fonctionnement thermique de la cavité, et, si possible, d’en simuler les paléo-dynamiques. Le passage à cette étape de la recherche requiert toutefois d’achever la modélisation 3D de l’ensemble du réseau karstique (volumétrie).

10En 2012, l’acquisition du modèle 3D de la grotte des Fraux s’est également poursuivie dans la partie de gauche du réseau. Cette partie présentait une grande difficulté d’accès et de positionnement des points de polygonation (travail effectué par E. Moisan, stagiaire CNRS-INSA). Parallèlement, des expériences de numérisation à haute résolution de panneaux inaccessibles (sous plafond par exemple) ont été conduites avec succès. Elles ont nécessité d’adapter le matériel de numérisation.

11L’année 2012 a été en grande partie consacrée à la poursuite du relevé des œuvres pariétales. Cette tâche constitue pour nous une priorité et, en dehors des campagnes de terrain organisées au printemps 2012, R. Bourrillon a organisé une session entièrement consacrée aux relevés et à l’inventaire des oeuvres pariétales. La totalité des galeries de partie gauche du réseau a maintenant été traitée, et les secteurs 4 et 10 du réseau droit sont en cours de traitement. Ce travail considérable vient abonder la base de données des entités graphiques et permet à présent de réaliser des comparaisons entre les différents secteurs du réseau droit de la grotte des Fraux.

12D’un point de vue archéologique, deux campagnes de terrain ont été consacrées à la description des dépôts volontaires de mobilier. Ce travail soulève des questions méthodologiques et éthiques. Aucun dépôt n’a été déplacé (ni même touché), tous les fragments de céramique ou les vases complets sont dans la position « primaire » dans laquelle nous les avons découverts. En 2012, nous avons commencé à numériser en 3D certains de ces dépôts céramiques, avec plus ou moins de succès. La position de certains dépôts masqués derrière des blocs ou leur morphologie (empilements de tessons) ne permet pas de numériser l’ensemble des pièces.

13Enfin, on rappellera que le travail de tamisage et de tri des échantillons s’est poursuivi en 2012. Mais cette tâche fastidieuse n’est toujours pas achevée à ce jour, la texture très argileuse du sédiment rendant la tâche ardue. De l’achèvement des tamisages dépend la collecte des échantillons destinés aux analyses anthracologique, carpologique mais également archéozoologique. S’ensuivra le programme de datation des structures de combustion.

14L’équipe a également organisé, le samedi 15 décembre 2012, avec la Société préhistorique française, une journée de conférences dédiée à la grotte ornée des Fraux (INHA, Paris). Elle a permis de présenter un bilan des travaux conduits aux Fraux depuis cinq années avec le soutien de la Drac Aquitaine et du site d’études en écologie globale de l’INEE (CNRS).

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Laurent Carozza, « Saint-Martin-de-Fressengeas – La grotte des Fraux », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 10 février 2016, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16462

Haut de page

Responsable d'opération

Laurent Carozza

SUP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals