Navigation – Plan du site
2013

Salvagnac – La Garde

Responsable(s) des opérations : Christine Le Noheh
Notice rédigée par : Christine Le Noheh

Entrées d’index

Mots-clés :

four, céramique

Chronologique :

Moyen Âge

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.632;43.886;1.723;43.959

1Au printemps 2013, suite à des labours effectués au lieu-dit la Garde, un trou est apparu laissant entrevoir un aménagement souterrain creusé dans un grès grossier qui affleure à cet endroit sous la terre végétale. L’observation interne de la cavité a permis d’identifier la salle de chauffe d’un four, dont l’ouverture comblée de l’alandier était bien visible. Quelques tessons de céramique médiévale ont été recueillis dans l’effondrement partiel des terres provenant de l’alandier. Cette découverte fortuite a motivé de la part du SRA la réalisation d’un sondage afin de dégager la structure et d’enregistrer les données archéologiques. Cette intervention devait permettre de comprendre la construction, son utilisation et son abandon. Il s’agissait ensuite de la combler en totalité afin de la protéger et de mettre le terrain en sécurité pour les futures mises en cultures.

2Le sondage a été réalisé pendant l’été 2013 et a permis de comprendre l’aménagement global du four qui se compose d’une salle de chauffe circulaire de 1,75 m de diamètre, voûtée à 1,20 m de hauteur, et ouverte au centre d’un trou de cheminée. Une ouverture arrondie latérale donne sur l’alandier côté nord, réalisée à partir d’un creusement quadrangulaire plus important de 2,85 m de long sur 1,75 m de large. Réalisé dans le pendage naturel du champ, il détermine une aire d’accès à degré, creusée dans la roche.

3Ce four n’est pas isolé et pourrait être mis en relation avec les vestiges d’un habitat semi-troglodyte qui était encore visible il y a une cinquantaine d’années, d’après le témoignage des propriétaires voisins. Des choix de cultures agraires ont alors entraîné le remblaiement de la zone. Le mobilier archéologique peu déterminant indique une datation médiévale allant du Moyen Âge classique au bas Moyen Âge. Une demande de datation par le 14C est en cours et devrait permettra d’affiner la chronologie du site de La Garde.

Fig 01 - Salvagnac, La Garde.

Four domestique d’époque médiévale

Chr. Le Noheh

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/17609/img-1.png
Fichier image/png, 280k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Christine Le Noheh, « Salvagnac – La Garde », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 14 juin 2016, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/17609

Haut de page

Responsable d'opération

Christine Le Noheh

Inrap

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals