Navigation – Plan du site
2013

Pavilly – A150 : site 13B

Responsable(s) des opérations : Fabrice Charlier
Notice rédigée par : Fabrice Charlier

Entrées d’index

Mots-clés :

fossé, enclos, céramique, four

Chronologique :

Antiquité, bas Moyen Âge

Nature des opérations :

Fouille préventive (FP)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=0.905;49.558;0.993;49.599

1Une opération de diagnostic archéologique conduite en avril-juin 2012 (F. Kliesch, Inrap), sur le tracé de la future liaison autoroutière A 150 entre Barentin et Yvetot, a conduit à la découverte d’un site rural gallo-romain sur la commune de Pavilly, au lieu-dit la Charrue.

2Le site a fait l’objet d’une fouille préventive menée du 13 mai au 28 juin 2013 sur une surface d’environ 13 500 m2. Les résultats présentés ici sont très succincts, il ne s’agit en fait que d’observations de terrain. En effet, les données recueillies n’ont pas été exploitées et le mobilier n’a pas été étudié puisque l’opérateur en charge de l’opération, la société France Archéologie, a cessé son activité après la phase fouille et tous ses salariés, dont l'auteur de ces lignes, ont été licenciés pour motif économique.

3Le site se trouve à l’extrémité ouest de la commune, à quelques 3 km de la petite vallée de l’Austreberthe, affluent de la Seine, qui entaille le plateau de Caux. Il est implanté sur les limons qui constituent ici la couverture du plateau. Le site présente un dense réseau de fossés rectilignes.

Fig 01 – Pavilly - A150, site 13B

Four

F. Charlier

4Deux orientations dominent : les fossés les plus longs suivent la déclivité du terrain, grossièrement du sud-est - est vers le nord-ouest - ouest, et d’autres leurs sont plus ou moins perpendiculaires. Ce réseau dessine quelques petits enclos, dont l’un se distingue par une orientation différente. Les fossés se caractérisent par leur faible profondeur, jamais plus de quelques dizaines de centimètres, et par un comblement dont la stratigraphie a été pratiquement effacée sous les effets de l’hydromorphie et surtout d’une très forte bioturbation. L’observation des intersections de fossés permet toutefois de distinguer au moins trois phases dans la mise en place du réseau.

5Les autres structures mises au jour se composent de fosses, de quelques trous de poteau, d’un four enterré et d’un puits. On trouve également sur l’emprise trois vastes dépressions d’origine karstique, dénommées dans la région « bétoires », qui ont probablement servi de mares. Une seule d’entre elles, d’après le mobilier, était assurément « ouverte » durant l’Antiquité.

6Les vestiges, par leur nature et leur répartition, ne constituent qu’une partie d’un site plus vaste, probablement une ferme gallo-romaine. Un précédent diagnostic, réalisé dans les limites du tracé autoroutier initial, a révélé des structures archéologiques plus au nord-est de l’emprise de fouille, tandis que le plan général de l’opération montre qu’un nombre plus important encore de structures se prolongent du côté sud-ouest. Le mobilier céramique permet de placer l’occupation du site entre les ier et iiie s. apr. J.-C., le lot le plus important semblant dater des Flaviens. Une fréquentation plus récente est attestée : quelques tessons céramiques de la fin du Moyen Âge ou de l’époque moderne, ont été découverts dans le comblement d’une petite fosse et d’une bétoire.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/17764/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Fabrice Charlier, « Pavilly – A150 : site 13B », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 11 juillet 2016, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/17764

Haut de page

Responsable d'opération

Fabrice Charlier

France Archéologie

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals