Navigation – Plan du site
1991

Bonifacio – Île Lavezzi

1991 – Prospection thématique
Responsable(s) des opérations : Paul Agostini
Notice rédigée par : Paul Agostini

Entrées d’index

Mots-clés :

abri, lithique, céramique

Nature des opérations :

Prospection thématique (PRT)
Haut de page

Texte intégral

1La prospection archéologique entreprise en 1989 dans l’île Lavezzi a été terminée en 1991. Cette campagne permet de présenter une synthèse comportant les conditions naturelles du peuplement (relief, abris, points d’eau), l’indication des sites présentant un intérêt archéologique.

2On distingue douze chaos granitiques dans lesquels l’effondrement des blocs a formé des abris dont certains protégés des vents dominants et des eaux pluviales, peuvent avoir été occupés durant la Préhistoire. Nous avons donné à ces chaos le nom de la crique en arrière de laquelle ils se situent, ou celui du cap qu’ils occupent. Entre les diverses formations rocheuses, onze sillons constituent des espaces de circulation. On a aussi, par rapport aux chaos rocheux ou sillons, situé les points d’eau : sept mares et deux puits, ainsi que les zones humides, aux nombre de quatre.

3La prospection archéologique a été conduite chaos par chaos, en consignant les itinéraires et les moyens de repérage. Dans les sillons, on a recherché les espaces qui, à l’abri des vents dominants, sont susceptibles d’avoir été occupés par des stations de plein air.

4Au total, 15 abris et cinq espaces susceptibles d’avoir été occupés ont été retenus. Ces derniers n’ont pas fait l’objet de sondages car un important travail de « déboisement » est nécessaire préalablement à la mise en place d’un chantier. Des sondages ont été effectués dans neuf abris. L’occupation néolithique, sans plus de précision, a été attestée par des fragments d’outils en obsidienne dans quatre abris. Une occupation plus tardive est à signaler dans les chaos du Furcone (tessons de poterie modelée, un fragment d’amphore romaine du ier s. av. J.-C.), de l’Acciarin (industrie lithique en granite et en schiste, datable de l’âge du Fer), de la Veccia (un gros racloir en grès et un tesson campanien, italique du iie s. av. J.-C.). En ce qui concerne la céramique, nous n’avons trouvé que quelques tessons de poterie modelée, indatables, en couche superficielle ou colluvionnée.

5La mission d’exploration a permis de dégager des directions de recherches, et ainsi de guider une entreprise de fouille systématique. En l’état actuel des investigations, il semble que l’île ait été habitée par des petits groupes, de façon sporadique probablement. L’occupation d’époque néolithique se présente avec des limites chronologiques imprécises, celle de l’âge du Fer également, sans qu’on puisse savoir s’il y a une lacune entre les deux.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Paul Agostini, « Bonifacio – Île Lavezzi », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 26 avril 2017, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/18834

Haut de page

Responsable d'opération

Paul Agostini

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals