Navigation – Plan du site
2009

Bourges – Impasse Chevreul (DN n°20)

Responsable(s) des opérations : Alexis Luberne et Christian Cribellier
Notice rédigée par : Alexis Luberne

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Fer, Protohistoire

Géographique :

Centre, Cher (18), Bourges

Sujets :

fossé

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 068003

Date de l'opération : 2009 (EX)
Suivi : Cribellier Christian (SRA)

1Ce diagnostic archéologique a été réalisé dans le cadre des études préalables à la construction d'une résidence privée à Bourges (Cher). La prescription a été motivée par la localisation du projet à proximité de plusieurs sites archéologiques connus, notamment la nécropole antique de Séraucourt et le site d'habitat protohistorique de Baudens. L'endroit se trouve à mi-pente du coteau qui descend doucement vers l'Auron dans un secteur de la ville dont la topographie a été perturbée par les aménagements des XIXe  s. et XXe  s. (création de Boulevards et d'immeubles). L'accès au site est rendu difficile par une topographie très défavorable et un parcellaire particulièrement serré qui pourrait être qualifié de « médiéval » s'il n'avait été implanté dans le courant du XXe  s. La parcelle étudiée est une lanière de 50 m x 10 m environ. Le diagnostic a été fait le 8 janvier 2009 sous la forme d'une seule tranchée disposée dans l'axe de la parcelle.

2L'apport principal de cette opération archéologique est l'identification d'une anomalie structurelle des terrains qui permet d'envisager l'existence d'un fossé dont la largeur est estimée à 10 m pour une profondeur de 4,5 m sous la surface actuelle (environ 3,5 m sous la surface des terrains « naturels »). Ces données chiffrées proviennent uniquement de l'étude géotechnique, car, en raison de l'exiguïté de la parcelle et des moyens techniques mis en œuvre, il était impossible d'effectuer des sondages très profonds. Les sédiments qui viennent combler cette anomalie sont anthropisés. En effet, jusqu'à la profondeur de -2,50 m, ils contiennent des fragments de tuiles et de céramiques antiques, tous très érodés, ce qui interdit une datation plus précise. Ce phénomène évoque une phase de comblement relativement lente de cette structure à partir de la période gallo-romaine, vraisemblablement suite à l'érosion des terrains le long de la pente qui descend vers l'Auron. Après la détermination de la nature du comblement de cette anomalie, il reste difficile de définir sa nature. Compte-tenu de la topographie du secteur et la configuration abrupte de la structure, l'interprétation comme un vallon sec en liaison avec l'Auron semble pouvoir être écartée. En revanche, au regard de l'environnement archéologique et historique de ce secteur de la ville de Bourges, il est probable qu'il s'agisse d'un fossé, peut-être lié à une fortification, dont la datation reste inconnue mais qui est de toute manière antérieure à la période gallo-romaine.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Alexis Luberne, « Bourges – Impasse Chevreul (DN n°20) », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2919

Haut de page

Responsable d'opération

Alexis Luberne

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals