Navigation – Plan du site
2009

Senonches – Logis du château de Senonches ISMH

Notice rédigée par : Virginie Serna et Nicolas Payraud

Entrées d’index

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 067621

Date de l'opération : 2009 (EX)

1Le service archéologie du conseil général d’Eure-et-Loir a achevé, en 2009, le diagnostic archéologique préalable au réaménagement du corps de logis du château de Senonches. La première tranche, réalisée en 2008 sous la direction de Gaël Carré, associant l’étude des parements internes à des sondages au sol et dans les planchers, avait permis de proposer une première chronologie de cet ensemble. Celui-ci, situé dans l’angle formé par la courtine et la tour-porte du XIIe s., est constitué d’un logis des XVe s.- XVIe s., auquel est adjoint, aux XVIIe s. - XVIIIe s., une construction qualifiée de bâtiment intermédiaire. La seconde tranche a consisté en une étude des parements extérieurs des deux bâtiments et de la courtine, après la dégradation partielle des enduits récents.  (Fig. n°1 : Senonches. Photographie de la tour-porte)

2 Aucune rupture de construction n’a été constatée entre la tour-porte et la courtine, vraisemblablement contemporaines l’une de l’autre. Peut-être partiellement arasé, le rempart est encore observable sur une hauteur de 8 m au-dessus de la cour actuelle. Il est flanqué en son milieu d’une tourelle, dans le parement de laquelle le négatif d’une porte et la présence de corbeaux permettent de restituer une latrine en encorbellement. Côté cour, quelques lambeaux de maçonnerie en grison, intégrés dans les élévations modernes, témoignent de l’existence d’un bâtiment médiéval accolé à la tour-porte.

3Le logis des XVe s. et XVIe s. s’élève sans doute dès l’origine au-dessus de la courtine. Un vaste étage unique, équivalent aux deux étages actuels et abritant probablement une chambre d’apparat, est chauffé par une cheminée à hotte pyramidale aménagée dans l’épaisseur du mur extérieur. La construction du bâtiment intermédiaire aux XVIIe s. et XVIIIe s. entraîne la création d’un second étage au sein du logis et de nombreux remaniements des ouvertures en fonction de la nouvelle distribution de l’espace interne (démontage de la cheminée et aménagement d’une nouvelle latrine au-dessus de la précédente). L’usage systématique de briques orangées pour les encadrements des ouvertures est caractéristique de cette période. Peut-être dès le XVIIe s., un escalier accolé au bâtiment intermédiaire permet d’accéder, depuis l’extérieur, au premier étage du logis. Les derniers grands travaux datent de l’installation d’une gendarmerie et d’une école après 1832. Un bâtiment d’entrée est ainsi construit dans l’angle du logis et du bâtiment intermédiaire. Toutes les façades sont remaniées à des degrés divers, les changements les plus spectaculaires étant l’abaissement des fenêtres sur cour et le percement de baies dans l’épaisseur de la courtine. Ces travaux sont repérables par l’utilisation exclusive de briques surcuites, de couleur brune à noire. (Fig. n°2 : Senonches. Relevé de la courtine du château (phasage mur2-13) 2009-2010)

4 Au final, cette étude de bâti sur un monument inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques (arrêté du 4 mai 1984), a apporté des informations inédites sur l’évolution du site de Senonches depuis le XIIe s. Leur croisement avec les données rassemblées dans le cadre des différentes interventions archéologiques réalisées depuis 2005 permet d’éclairer d’un jour nouveau l’histoire de ce château.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Senonches. Photographie de la tour-porte

Fig. n°1 : Senonches. Photographie de la tour-porte

Auteur(s) : Carré, Gaël (COL). Crédits : Gaël Carré CG28 (2008)

Fig. n°2 : Senonches. Relevé de la courtine du château (phasage mur2-13) 2009-2010

Fig. n°2 : Senonches. Relevé de la courtine du château (phasage mur2-13) 2009-2010

Auteur(s) : Bénichou, Anne (COL) ; Payraud, Nicolas (COL). Crédits : Nicolas Payraud, Anne Bénichou, CG28 (2009)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Senonches. Photographie de la tour-porte
Crédits Auteur(s) : Carré, Gaël (COL). Crédits : Gaël Carré CG28 (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2933/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 346k
Titre Fig. n°2 : Senonches. Relevé de la courtine du château (phasage mur2-13) 2009-2010
Crédits Auteur(s) : Bénichou, Anne (COL) ; Payraud, Nicolas (COL). Crédits : Nicolas Payraud, Anne Bénichou, CG28 (2009)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2933/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 194k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Virginie Serna et Nicolas Payraud, « Senonches – Logis du château de Senonches ISMH », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2933

Haut de page

Responsables d'opération

Virginie Serna

SRA

Nicolas Payraud

COL

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals