Navigation – Plan du site
2009

Jonzac – Parc commercial

Responsable(s) des opérations : Karine Robin
Notice rédigée par : Valérie Mortreuil et Karine Robin

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204826

Date de l'opération : 2009 (EX)

1Le projet d’aménagement d’un parc commercial sur la commune de Jonzac a nécessité la réalisation d’un diagnostic d’archéologie préventive sur l’ensemble des parcelles concernées (112 964 m²).

2Au total, 47 sondages ont été réalisés pour une surface totale ouverte de 11 900 m², soit 10,53 % de l’emprise. Le diagnostic a permis de mettre au jour des vestiges archéologiques de types fossés correspondants à des limites parcellaires modernes, des structures de combustion circulaires non datées (période historique ?) ainsi que du mobilier céramique de l’âge du Bronze ancien retrouvé de manière éparse et non associé à des structures.

3 Indices d’occupation du Bronze ancien

4Quelques tessons qui pourraient être attribuables à la période du Bronze ancien sont présents dans une dizaine de sondages. Le mobilier n’est pas associé à des structures, il est épars dans la moitié nord de la zone sondée.

5La médiocre conservation des tessons rend la détermination des traitements de surfaces impossible. Ce mobilier ne trouve de parallèle que sur le site de la grotte des Perrats à Agris (Charente) ainsi que dans le fleuve Charente à Merpins.

6 Structures de combustion circulaires

7Une vingtaine de structures de combustion, principalement localisées dans la moitié nord et dans la partie ouest de la moitié sud de la parcelle sondée, ont été découvertes.

8Ces structures sont essentiellement de formes circulaires, parfois ovales. La structure la moins bien conservée mesure 0,35 m de diamètre et la plus grande possède un diamètre de 1,55 m. Elles présentent toutes le même profil en auge aux parois évasées. Leur profondeur varie de 0,05 m à 0,33 m. La paroi (correspondant au substrat qui a été creusé) est rubéfiée, et est de couleur orangée à rouge. Cette trace de rubéfaction est visible sur l’intégralité de la surface interne de la structure. Le comblement est un sédiment limoneux noir homogène et meuble, très charbonneux. Des éléments de paroi rubéfiée sont parfois présents.

9Une structure a livré un tesson de céramique, ce dernier pourrait être prudemment attribuable à l’Antiquité ou au haut Moyen Âge.

10Ces aménagements ne sont associés à aucun autre type de structure. Ils sont tous de formes et de profils identiques, seul leur diamètre varie. Ils sont vraisemblablement liés à une activité de défrichage de forêt, soit dans le but d’acquérir de nouvelles terres à exploiter (activité pastorale ou agraire) soit dans le but d’exploiter le bois, peut-être pour la fabrication de charbon de bois.

11 Fossés de parcellaire moderne

12Trois fossés parcellaires correspondent à des limites de parcelles encore présentes. Les autres structures repérées restent indéterminées.

13ROBIN Karine et MORTREUIL Valérie

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Valérie Mortreuil et Karine Robin, « Jonzac – Parc commercial », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/3206

Haut de page

Responsables d'opération

Valérie Mortreuil

Articles du même responsable de fouilles

Karine Robin

COL

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals