Navigation – Plan du site
2007

Marseille – Fort Saint-Jean (projet Mucem)

Responsable(s) des opérations : Françoise Paone, Brigitte Vasselin et Nathalie Scherrer
Notice rédigée par : Françoise Paone, Brigitte Vasselin et Nathalie Scherrer

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8006

Date de l'opération : 2006 - 2007 (EX)
Inventeur(s) : Paone Françoise (INRAP) ; Vasselin Brigitte (INRAP) ; Scherrer Nathalie (INRAP)

1Dans le cadre du futur Mucem (musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) qui sera implanté en partie au fort Saint-Jean, une campagne de diagnostics archéologiques a été programmée en partie sur l’année2006 et sur 2007 et réalisée par une équipe INRAP (BSR PACA, 2006 : 148-149). L’opération a porté sur plusieurs zones.

2Deux sondages ont été effectués sur la plate-forme supérieure, dans le bastion de la Mer et la place d’Armes. Un simple repérage portait sur un secteur des ateliers militaires. Dans la cour inférieure, à l’emplacement de la commanderie de Saint-Jean-de-Jérusalem, les sondages ont permis de documenter l’ensemble et de montrer la densité des vestiges et leur affleurement. Il nous a été demandé de documenter d’autres zones concernées par les futurs réaménagements en reprenant les données issues de campagnes archéologiques antérieures.

3Les données issues du bastion de la Mer montrent qu’il est difficile de restituer l’état primitif du bastion et que l’évolution rapide du mur d’escarpe traduit un renouveau constant du système défensif dans cette zone. L’existence d’un premier chemin de ronde a pu être établie, puis son comblement rapide dès le début du XVIIIe s. précède la mise en place d’une série d’embrasures dont quelques-unes sont encore conservées dans la bordure nord du bastion. Enfin, l’ajout de petits cloisonnements vraisemblablement au XIXe s. crée au sein du bastion de nombreux désordres.

4Le sondage placé dans l’axe de la galerie drainante a montré la conservation de séquences archéologiques du Moyen Âge et du XVIe s enfouies finalement peu profondément. Cependant la faible superficie dégagée n’a pas permis de déterminer la nature des occupations.

5Dans la cour inférieure, deux zones distinctes ont été abordées. Au nord, le dégagement partiel du mur gouttereau très arasé et d’un pilastre permet de restituer la largeur de la salle gothique. Malheureusement aucun sol contemporain de cette construction n’est conservé à l’extérieur. L’un des piliers de l’entrée monumentale de la montée des canons a également été découvert.

6À l’emplacement du futur centre des ressources sont apparues plusieurs structures appartenant à la commanderie des Hospitaliers ainsi qu’une partie du cimetière. L’espace funéraire composé de caveaux et de tombes en pleine terre devait se développer au sud de la chapelle entre le mur de clôture oriental accolé contre la tour Maubec et le palais du Commandeur dont l’un des murs a été dégagé. Un tronçon du rempart côté mer ainsi qu’un mur totalement inconnu et parallèle à l’enceinte ont également été mis au jour. Certaines maçonneries médiévales ont perduré au sein du bâtiment qui intégrait des logements des officiers du fort, à l’étage. Une partie du rez-de-chaussée de ce bâtiment, qui accueillait au XVIIe s. la cantine, a été dégagée : sont apparus des sols carrelés, des foyers de cheminée et plusieurs cloisonnements.

7Sur les différents secteurs appréhendés durant cette opération, il apparaît que le projet du Mucem a un impact sur le potentiel archéologique du site.

8PAONE Françoise, SCHERRER Nathalie et VASSELIN Brigitte

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Françoise Paone, Brigitte Vasselin et Nathalie Scherrer, « Marseille – Fort Saint-Jean (projet Mucem) », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/6524

Haut de page

Responsables d'opération

Françoise Paone

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Brigitte Vasselin

INRAP

Nathalie Scherrer

INRAP

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals