Navigation – Plan du site
2007

Oloron-Sainte-Marie – Îlot Guynemer

Responsable(s) des opérations : Cédric Javierre
Notice rédigée par : Cédric Javièrre

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025229

Date de l'opération : 2007 (SU)

1Le projet de construction d’un parking situé sur la parcelle dite « Castéran » a entraîné une intervention de sauvetage. Cette parcelle se trouvait en bordure de l’îlot Guynemer, fouillé en 2003 par L. Wozny (INRAP), fouille qui avait fait apparaître des vestiges gallo-romains (zone d’habitat, voie, ateliers artisanaux). C’est donc dans la continuité de ces travaux que notre intervention a eu lieu, afin de vérifier l’étendue des vestiges trouvés.

2 Pour cette opération nous ne disposions que de peu de temps car l’essentiel du travail consistait en l’abattage d’arbres et d’arbustes. C’est pour cela que notre travail se résumait essentiellement à surveiller si des couches archéologiques apparaissaient, à ramasser le mobilier et ainsi enregistrer les informations que nous livrait le terrain.

3 Durant ces travaux, quatre zones ont laissé apparaître du matériel ou des structures.

4 La première zone était la plus importante que ce soit en superficie (environ 2 m x 2 m) ou dans la quantité de matériel fourni. C’est aussi ici qu’après un dégagement manuel à la truelle, une portion de voie, en prolongement de celle dégagée en 2003, apparaît avec un bout de son trottoir ainsi qu’un trou de poteau d’une cinquantaine de centimètres de diamètre avec des pierres de calage et des tessons de céramiques dans son comblement. Parmi le mobilier trouvé, de nombreux tessons de céramiques (commune, sigillée), des morceaux d’amphores et de verre, des clous, un fragment de lampe à huile, ainsi qu’une monnaie en bronze en mauvais état datée du IIIe s. apr. J.-C.

5Le contrôle de la zone 2 est dû au démontage d’une structure de jardin en calcaire (banc et table) et a nécessité l’intervention d’une pelle mécanique. Une petite ouverture 0,80 m de profondeur sur 0,50 m de large a donc été effectuée afin de dégager le mobilier et nous avons pu constater qu’en coupe nous apparaissaient deux niveaux de céramiques posées à plat. Le premier à - 0,50 m et le deuxième à - 0,60 m, tous deux composés de tessons de céramique commune, de morceaux d’amphores et quelques fragments de céramique peignée.

6 La troisième zone a été surveillée suite au déracinement d’une sapinette. À 0,50 m de profondeur un niveau compact de galets de petite taille apparaît avec quelques tessons de céramique posés dessus (peut-être un niveau de circulation), mais la trop petite taille de la zone déracinée (0,60 m x 0,60 m sur 0,50 m de profondeur) ne nous permet pas de connaître la fonction de ce niveau. Le mobilier est essentiellement le même que pour les autres zones soit quelques tessons de céramique commune et de sigillée.

7Quant à la Quatrième zone, elle a pu être contrôlée lors de l’abattage d’un arbre. Après l’enlèvement de la souche, nous avons pu constater là aussi un niveau compact de galets de petit module toujours associés à des fragments de céramiques ainsi qu’à quelques morceaux de verre. Cependant l’intervention de la pelle mécanique pour enlever la souche a eu pour effet de disperser pratiquement tout le mobilier.

8 Le mobilier ramassé sur les quatre zones semble contemporain à celui trouvé lors de la fouille de 2003 sur l’îlot Guynemer.

9Le manque de temps ne nous a malheureusement pas permis d’agrandir les zones contrôlées et d’obtenir ainsi d’autres informations. Cependant, le mobilier ainsi que la continuité de la voie sur un bout de cette parcelle, laissent penser que la zone des habitats et ateliers artisanaux de l’îlot Guynemer s’étend au moins jusqu’à la parcelle « Castéran ».

10 Rue des Oustalots

11Des travaux de voirie (mise en conformité du réseau de gaz) dans la rue des Oustalots ont motivé une surveillance. Aucun vestige ni mobilier n’a été trouvé, ce qui peut paraître étrange étant donné que les rues aux alentours ont déjà livré du mobilier. Cela est peut-être dû aux nombreux travaux qui ont eu lieu auparavant.

12 (Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 133))

13Javierre Cédric

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 133)

Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 133)

Bigot Olivier, SRA Aquitaine et IGN (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 133)
Crédits Bigot Olivier, SRA Aquitaine et IGN (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7817/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 588k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Cédric Javièrre, « Oloron-Sainte-Marie – Îlot Guynemer », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 17 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7817

Haut de page

Responsable d'opération

Cédric Javièrre

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals