Navigation – Plan du site
Compte rendus
Les lieux et les hommes
Fortifications

Le Château d’Andlau hier et aujourd’hui

Le Verger Éditeur/ Association des Amis du château d’Andlau, 2015, 161 p.
Fabien Baumann
p. 478-479
Référence(s) :

Le Château d’Andlau hier et aujourd’hui, Le Verger Éditeur / Association des Amis du château d’Andlau, 2015, 161 p.

Texte intégral

1L’intérêt pour les châteaux forts ne conduit pas forcément les éditeurs à publier des sommes de castellologie traditionnelles, présentant une succession d’articles académiques destinés aux seuls spécialistes, mais produit aussi de très bons ouvrages de « vulgarisation », agrémentés d’une riche iconographie. Pour preuve, celui issu du pari osé du Verger Éditeur, basé à Barr, et de l’Association des Amis du Château d’Andlau, qui, sous l’impulsion de Guillaume d’Andlau, principal contributeur, offrent un livre aux multiples facettes sur l’histoire du château du Haut-Andlau, cette ruine à la silhouette si particulière dans le paysage alsacien.

2L’ouvrage, qui débute par un préambule signé Georges Bischoff traitant de « la ruine entre imaginaire et réel », amène le lecteur à participer à un survol passionnant de près de huit siècles d’histoire. La première partie, partie historique proprement dite, se veut volontairement synthétique, en attendant une publication spécialisée en fin d’année 2016. Loin de se restreindre à une histoire en vase clos du monument, elle met en perspective l’évolution du château dans le contexte alsacien propre à chaque siècle.

3La seconde partie de l’ouvrage laisse la part belle à la nouvelle vie du château, entamée à partir de ce fameux jour de 1998 qui a vu l’écroulement d’une portion de mur de la basse-cour. On y découvrira, au fil des contributions – entrecoupées par les travaux photographiques de Marie Dréa (2006) et de Philippe Lutz (2015) – toutes les actions menées par l’Association des Amis du château d’Andlau depuis sa création en 2000 afin de valoriser la ruine et susciter l’intérêt du public. La présentation, en fin d’opus, de portraits de bénévoles de cette association est en soi un hommage à ces hommes et à ces femmes qui, depuis parfois de nombreuses années, offrent de leur temps pour son entretien.

4Mais revenons aux vocations éducative et artistique actuelles du château, fort bien développées. Le site, qui a déjà accueilli des concerts ainsi que des œuvres d’art contemporain – on pense surtout à Hélioflore de Samuel Rousseau en 2009 –, offre depuis plusieurs années un cadre idéal aux étudiants en architecture pour leurs ateliers de land art. Puis, par le biais de la formation et de la réinsertion professionnelle (2005‑2013), le château a renoué avec ses origines, servant de support pédagogique à des lycéens et à des jeunes en difficulté. Le portrait de quelques-uns d’entre eux, qui ont participé à un chantier en juillet 2013, illustre bien leur quotidien difficile et leur rapport à la ruine.

5Mais qu’en sera-t-il de l’avenir ? Face à la baisse des subventions des collectivités, et après une quinzaine d’années de multiples actions, l’Association se doit de trouver des alternatives nouvelles pour assurer le maintien du site pour les années à venir. Puisse ce très bel ouvrage susciter des vocations nouvelles et participer à la renommée de cette ruine, dont le potentiel est loin d’être épuisé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabien Baumann, « Le Château d’Andlau hier et aujourd’hui », Revue d’Alsace, 142 | 2016, 478-479.

Référence électronique

Fabien Baumann, « Le Château d’Andlau hier et aujourd’hui », Revue d’Alsace [En ligne], 142 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2016, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2503

Haut de page

Auteur

Fabien Baumann

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page