Navigation – Plan du site
La Féderation des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace

Dictionnaire Historique des Institutions de l’Alsace

Fascicules I et J
p. 517-518

Les lettres I et J du Dictionnaire Historique des Institutions de l’Alsace doivent paraître cet automne, en un ou deux fascicules.

Les lettres I et J éclairent l’histoire de l’Alsace par ses institutions. On y évoque les passions des iconoclastes de la Réforme et de la Révolution, mais aussi la fécondité de ses artistes, faiseurs d’images et de gravures. On y parcourt la rivière Ill, ses moulins et ports, bateliers et pêcheurs. On y décrit l’éclat de sa vie intellectuelle moderne que diffusent ses imprimeurs, mais aussi le rayonnement de ses ingénieurs et administrateurs, intendants et directeurs des ponts et chaussées, installés par ses Rois de France. L’habileté de ses élus de la Révolution et de l’Empire maîtres techniciens de la fiscalité, édifie pour un siècle, jusqu’en 1900, en Alsace aussi, le système des quatre vieilles, faisant ultérieurement de cette région un laboratoire du droit comparé des finances publiques (Impôts). On y déploie en deux décennies la révolution industrielle de la mécanique et de la chimie (Industrie).

On trouvera la description des administrations judiciaires, de leurs hiérarchies et de leur fonctionnement dans la lettre J qui regroupe les notices « justice ». On insiste assez sur l’importance qu’ont joué les Jésuites dans la contre-réforme en Alsace, au service des Habsbourg puis au service du Roi de France ; la notice qui leur est consacrée en éclaire les aspects. La recherche sur l’histoire des Juifs du Saint-Empire et de l’Alsace a été active et a fait des progrès importants ces dernières années ; la notice Jude, Juif, Allgemeine Judscheit, Landjudenschaft, Nation juive en rend compte. La vie quotidienne et ses coutumes n’en sont pas absents : la notice Injures évoque le riche vocabulaire d’une région aux hommes sanguins et aux femmes éloquentes en Fraubasengespräche. Et la notice Jeux, l’intérêt que ses historiens – pas seulement nostalgiques – ont accordé aux jeux des enfants et des grands.

Le DHIA, projet commun de l’équipe d’Accueil ARCHE de la Faculté des Sciences historiques de l’Université, de l’Institut d’histoire de l’Alsace et de la Fédération des Sociétés d’histoire et d’archéologie, a été lancé il y a dix ans. Ce projet doit à présent trouver son second souffle pour parvenir à son terme et réussir sa mise en ligne comme entreprise de recherche et de diffusion historiographiques, en y associant les partenaires et… les auteurs, anciens et nouveaux.