Navigation – Plan du site
Les sociétés fondées entre 1818 et 1940

1926 : Société d’histoire du Val et de la Ville de Munster

Gérard Leser
p. 108-114

Texte intégral

L’histoire de la Société de Munster

1Déjà avant la Première Guerre mondiale, un groupe de personnes passionnées par l’histoire, les traditions populaires et le patrimoine culturel de la vallée de Munster avait commencé à réunir des objets, des documents et des livres en vue de constituer un Musée dédié au passé des « Mìnschtertäler ». Mais l’irruption de la « Grande Guerre », en avait décidé autrement. Une fois les villages reconstruits, différentes personnes amoureuses de la vallée et de son histoire originale, marquées par les terribles destructions liées à la guerre, ont décidé de créer une association dont le but est l’étude et la transmission de l’histoire des communes et des habitants de la vallée.

2C’est ainsi que le 18 décembre 1926 fut fondée, au Grand Hôtel de Munster, situé à côté de la gare, « der Geschichtsverein für Stadt und Tal Münster », la Société d’Histoire du Val et de la Ville de Munster. Elle a été inscrite le 28 février 1927, sous le n° 17, au registre des associations du Tribunal d’Instance de Munster.

Dr André Wetzel (1890-1976), fondateur de la Société

Dr André Wetzel (1890-1976), fondateur de la Société

3C’est le Dr André Wetzel (1890-1976) qui en a été le président-fondateur, épaulé par des collaborateurs dynamiques et efficaces, dont Jean Matter, secrétaire, Alfred Wagner, vice-président, Alfred Jedele, trésorier. En tout le bureau comportait 8 membres et il était assisté par un conseil de 9 autres membres, Auguste Scherlen en faisait partie. Archiviste de la ville de Colmar, il avait été chargé entre 1915 et 1918 de procéder à l’inventaire des archives municipales de Munster, transférées à Colmar au cours de l’année 1915, ce qui leur avait permis d’échapper aux dévastations du premier conflit mondial.

4Les statuts de 1926 sont très clairs sur les objectifs de la toute nouvelle société, ainsi l’article n° 2 formule la raison d’être de la Société d’Histoire :

« L’association a pour but d’étudier l’histoire locale de toutes les époques et de rassembler la documentation, indépendamment de toutes préoccupations politiques et religieuses, de répandre la connaissance de l’histoire locale par la voie de conférences, de collectionner tout ce qui peut servir la création d’un musée local et d’intervenir auprès des autorités compétentes pour conserver les monuments historiques locaux ».

5Dès 1927 paraît le premier annuaire constitué de divers articles traitant de l’histoire de la vallée, le dessinateur attitré étant Hans Matter. C’est le secrétaire Jean Matter qui est chargé de la coordination et de la rédaction des annuaires. La même année, la société d’histoire intervient auprès de la municipalité de Munster pour préserver le bâtiment de l’hôtel de ville, datant de 1550, en fort mauvais état, le conseil municipal ayant l’intention de le démolir. Elle obtient gain de cause, et grâce à sa persévérance, en 1928, la façade de l’hôtel de ville est classée monument historique.

6Conformément à ses statuts elle constitue, sous l’impulsion du président et du secrétaire une bibliothèque de travail consacrée à l’histoire, aux traditions et aussi aux aspects naturels de la vallée. Désireuse de faire connaître au plus large public possible ce qui fait l’originalité de l’histoire plus que millénaire de la ville et de la vallée, elle organise de très nombreuses conférences qui connaissent un franc succès.

7En 1932 toujours soucieux d’animer la vie culturelle munstérienne, le Dr André Wetzel crée l’association artistique de la vallée, afin de promouvoir les diverses formes d’expression liées aux arts, et faire connaître les personnes talentueuses présentes dans la vallée. Deux grandes expositions ont lieu, en 1932 et 1933, qui attirent beaucoup de visiteurs. En 1935, le Dr Wetzel prend l’initiative de la création de la Fédération des Sociétés d’Histoire d’Alsace, dont la seconde assemblée générale se déroule en 1937 au Grand Hôtel de Munster, la partie récréative consistant en des danses traditionnelles de la vallée et en la présence de jeunes femmes et de jeunes hommes portant les costumes de la vallée.

8Au cours du mois de mai 1936, un cortège de chars évoquant la vie paysanne d’antan, défile dans les rues de Munster, et les participants sont habillés des costumes marcaires caractéristiques de la vallée. La manifestation connaît un grand succès populaire, et l’un des spectateurs est le poète et écrivain Gustave Stoskopf (1879-1944) qui avait fondé en 1926 la « Fédération pour la conservation du costume paysan alsacien ». Enthousiasmé par ce qu’il vient de voir, il prend contact avec le Dr André Wetzel pour lancer un mouvement en faveur de la préservation du costume traditionnel dans la vallée de Munster. Or la mise en valeur du folklore de la vallée fait également partie des buts de la société d’histoire. Et le Dr André Wetzel, secondé par Jeanne Lau et Édouard Hutt, créé une commission technique de douze membres chargée de recherches sur les anciens costumes. Le 2 août 1936, Gustave Stoskopf fait une conférence au Cinéma Central à Munster sur le thème de la conservation du costume munstérien.

9En 1937, Joseph Lefftz (1888-1977) conservateur à la Bibliothèque Universitaire de Strasbourg, vient faire des conférences sur le costume traditionnel alsacien à Sondernach et à Soultzeren. La même année, au cours du mois de juillet et août, a lieu à Munster l’exposition consacrée aux costumes et aux antiquités de la vallée, comportant plus de trois cents objets évoquant la vie quotidienne et les façons de vivre et de faire de la société paysanne traditionnelle, telle qu’elle existait encore çà et là. C’est à l’occasion de cette grande exposition qui avait pour but de préfigurer le futur Musée d’histoire et des arts et traditions populaires de la vallée, que Jeanne Lau constitue un groupe d’enfants habillés par ses soins en costumes traditionnels.

10Peu de temps avant que la Seconde Guerre mondiale n’éclate, la société d’histoire institue un « comité du musée » sous la direction d’Édouard Hutt, chargé de la réflexion et de la concrétisation du projet de musée, qui malheureusement n’aboutira pas par suite des vicissitudes de l’histoire.

11Un dernier annuaire paraît en 1938, en tout de 1927 à 1938 12 annuaires ont été publiés. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le 3 septembre 1939, stoppe net les activités de la société d’histoire, qui est mise en veilleuse. Malgré les sollicitations de l’administration nationale-socialiste, le comité de la société d’histoire préfère attendre des jours meilleurs.

12Ce n’est qu’en 1956 qu’un nouveau comité, toujours présidé par le Dr André Wetzel, est créé. Malheureusement, Jean Matter est décédé en 1955, et c’est Robert Schmitt (1903-1983) originaire du Bas-Rhin, installé à Munster après 1945, qui devient le secrétaire de la Société d’Histoire. En 1958, un nouvel annuaire sort de presse, reprenant ainsi la tradition instaurée en 1927. En 1962, M. Robert Schmitt devient président de la société d’histoire, fonction qu’il va exercer avec compétence et dynamisme jusqu’en mars 1983. Il sera en outre maire de Munster de 1961 à 1977, et conseiller général du canton de Munster de 1961 à 1967. En 1966 et 1967, la société d’histoire publie dans ses annuaires le travail remarquable d’Alfred Pfleger : « Das Talbuch », résultat des enquêtes qu’il a effectuées sur le terrain entre les deux guerres mondiales, au cours de ses congés passés dans la vallée. Le premier tome est consacré aux coutumes et traditions marcaires, le second aux « Melkersagen und Bauerngeschichten », aux légendes marcaires et histoires paysannes. Le travail d’Alfred Pfleger est irremplaçable car il a pu noter et ainsi fixer pour la postérité nombre d’aspects de la tradition orale et des coutumes des paysans de montagnes de la vallée.

Robert Schmitt (1903-1983), maire, conseiller général, président de la Société d’Histoire

Robert Schmitt (1903-1983), maire, conseiller général, président de la Société d’Histoire

13Malgré diverses tentatives, le projet de musée d’histoire et des arts et traditions populaires reste toujours à réaliser.

14Fin mars 1983, c’est Gérard Leser qui devient le troisième président en exercice depuis la création de la société d’histoire.

Les publications autres que les annuaires

15En 1986, pour marquer le soixantième anniversaire de la création de la société d’histoire, paraît le volume I de la collection :

16« La Vallée de Munster, La Photo au Service de l’Histoire », dont les auteurs sont Gérard Jacquat et Gérard Leser, il est consacré à la période 1880-1914.

17Depuis 8 autres volumes ont parus :

  • Volume II, La vallée de Munster, Histoire et Folklore, 1987.

  • Volume III, La vallée de Munster pendant la Première Guerre mondiale, 1988.

  • Volume IV, La vallée de Munster, Les villages des deux vallées, ruines et reconstruction, 1989.

  • Volume V, La vallée de Munster, Munster, ruines et reconstruction, 1990.

  • Volume VI, La vallée de Munster, Le tramway Munster-Schlucht et les environs de la Schlucht, 1992.

  • Volume VII, La Vallée de Munster, Le tramway Gérardmer-Schlucht-Hohneck et les environs de la Schlucht et du Hohneck, 1993.

  • Volume VIII, La vallée de Munster, Si Hartmann m’était conté : 1) Des origines à la Première Guerre mondiale, Portraits de famille et sites industriels, 1995.

  • Volume IX, La Vallée de Munster, Si Hartmann m’était conté : 2) Bâtiments publics et privés, destructions de la Seconde Guerre mondiale, 1997.

  • Un volume X est en prévision qui traitera de l’histoire Hartmann couvrant la période allant de 1918 à 1960.

18Gérard Leser, publie en 1988 : La Vallée de Munster, des paysages, des légendes et des hommes, aux Éditions Oberlin, puis en 1994 : La Vallée de Munster dessinée par Jean-Nicolas Karth, aux Éditions Jérôme Do Bentzinger, et en 1997, « Hans Matter, poète et dessinateur de la vallée de Munster », chez le même éditeur. Ces trois ouvrages s’inscrivent dans les objectifs de la société d’histoire, qui sont de faire connaître les divers aspects de l’Histoire et des traditions originales de la vallée.

19En 1992, Gérard Leser et Gérard Jacquat réalisent la brochure : « Les deux églises de Munster, bref aperçu historique ».

20En 1999, la société d’histoire réédite l’excellent travail du Dr Émile Roegel, « Sulzern 1914-1915, Vie, mort et renaissance de Soultzeren, village alsacien », paru en 1996, à compte d’auteur. L’auteur a interrogé les anciens de Soultzeren sur leurs souvenirs liés à la Première Guerre mondiale, et en a fait une remarquable synthèse.

21Outre les publications déjà évoquées ci-dessus, la Société a publié en partenariat avec les éditions Jérôme Do Bentzinger, basées à Colmar :

  • Les actes du colloque Kirschleger (2005) qui eut lieu le 4 juin 2004 à Munster à l’occasion du bicentenaire de la naissance à Munster du grand botaniste Frédéric Kirschleger

  • Henri Martin, journal de guerre, Metzeral 1915, 2004.

  • Erwin Teutsch, Chronique de la vallée de Munster pendant la Première Guerre mondiale, un pasteur alsacien sous la mitraille et les obus, 2005.

22Elle a également fait paraître en régie propre :

  • Jean Florence - Gérard Leser : Les costumes traditionnels de la vallée de Munster, 2001

  • Pierre Brunel, Jean Gaebelé, Paul Gagnière, Gérard Leser, Daniel Roess, Les monuments militaires remarquables de la Première et de la Seconde Guerres mondiales dans la vallée de Munster, 2006.

Gérard Leser, actuel président de la Société (en 2008)

Gérard Leser, actuel président de la Société (en 2008)

Les conférences

23Depuis 1998, en partenariat avec l’Association de Loisirs et d’Éducation Permanente de Colmar (ALEP), et le Cercle de généalogie de Munster, la société d’histoire propose un cycle de conférences abordant différents thèmes de l’histoire et du patrimoine culturel de la vallée. Il se déroule les mercredi soirs, au premier étage de la salle de la Laub à Munster, entre fin octobre et fin février et est suivi par un public intéressé, et par exemple au cours de l’année 2006/2007, 110 personnes ont suivi les conférences.

24Voici quelques-uns des thèmes abordés lors des derniers cycles de conférences

2005/2006

259 novembre 2005 : Portrait d’une ville médiévale, Ribeauvillé, archéologie et histoire du Xe au XVe siècle. Jacky Koch.

2630 novembre 2005 : L’histoire de l’abbaye de Munster écrite en 1704, célébration du tricentenaire. Gérard Bobenrieter.

2714 décembre 2005 : Saint Nicolas, entre histoire, légendes et croyances. Gérard Leser.

2811 janvier 2006 : Plantes et paysages de la vallée de Munster. Bernard Stoehr.

291er février 2006 : Donjons d’Alsace. Jean-Marie Nick.

2006/2007

308 novembre 2006 : « Du Hohlandsberg à Munster : les châteaux-forts du val Saint-Grégoire au temps de Rodolphe de Habsbourg (deuxième moitié du XIIIe siècle) ». Jacky Koch.

3129 novembre 2006 : « La Décapole, une institution alsacienne originale ». Jean-Marie Schmitt.

3213 décembre 2006 : « Les sorcières : histoire et légendes ». Gérard Leser.

3310 janvier 2007 : « Histoire du Club Vosgien de la vallée de Munster ». Kurt Muller.

347 février 2007 : « L’inventaire du patrimoine du canton de Munster, un bilan ». Jérôme Raimbault et Frank Schwartz.

2007/2008

3524 octobre 2007 : « Du rétable d’Issenheim au rétable de Buhl ». Jocelyne Rueher.

3621 novembre 2007 : « Le Traité de Marquard, 1339 ». Georges Bischoff.

3712 décembre 2007 : « Histoire du vignoble et du vin en Alsace ». Claude Muller.

3816 janvier 2008 : « Le château de Kaysersberg ». Jacky Koch.

396 février 2008 : « La guerre de Trente Ans en Alsace ». Yves Muller.

Autres activités

40Elle a également participé par l’intermédiaire de son président, à la traduction et à la réalisation du livre publié par la commune de Wihr-au-Val en novembre 2000 : « Wihr-au-Val à travers les âges », paru dans sa version allemande en 1938, sous la plume d’Albert Gerber. Le président a été tout particulièrement chargé de la rédaction du chapitre complémentaire traitant de la période allant de 1919 à 1950, et de l’enregistrement vidéo des souvenirs de 9 habitants et habitantes de Wihr-au-Val, nés entre 1916 et 1930, en collaboration avec Jean-Christophe Schreiber, responsable du secteur vidéo de l’Union des Groupements Artisanaux du Haut-Rhin.

41Des excursions et des visites guidées sont régulièrement organisées, elles ont pour but de faire découvrir aux membres et sympathisants des monuments ou des sites particulièrement intéressants sur le plan historique et culturel, en Alsace, ou des régions limitrophes telles que le Kaiserstuhl, ou le Markgräflerland.

42La société d’histoire est cofondatrice des Rencontres d’Histoire des Hautes Vosges qui se tiennent depuis 1990 au cours du dernier trimestre, et est à l’origine du sentier de mémoire de la Première Guerre mondiale réalisé par la Communauté de Communes dans le massif du Hohrodberg-Linge et du Reichackerkopf.

43Depuis sa fondation en 1926, la société d’histoire a fait paraître 62 annuaires, ce qui représente plus de 5 000 pages entièrement consacrées à l’histoire, aux arts et traditions populaires, ainsi qu’à l’histoire naturelle de la vallée de Munster, et elle compte bien ne pas s’arrêter en si bon chemin.

44La société d’Histoire tient chaque année un stand au salon du livre de Colmar, ainsi que d’autres stands, salle de la Laub à Munster lors des Journées du patrimoine au mois de septembre, au marché de Noël (Bredlamarik) de Munster, et en fonction des occasions et des animations, telle que la fête de la bibliothèque de Stosswihr ou encore le centenaire de l’inauguration du tramway Munster-Schlucht en mai 2007. Cela permet de rencontrer de nombreuses personnes, de les informer sur les activités et les publications.

45Elle est membre de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace, du Club Vosgien de Munster, de Dialogues Transvosgiens, de l’Office de Tourisme de la Vallée, et de l’association fondée par Mme Rolande Megnouche, pour la connaissance et la mise en valeur du patrimoine historique et culturel de Soultzbach-les-Bains.

46La société est abonnée à la Revue d’Alsace, au Nouveau Dictionnaire de Biographie Alsacienne, à Saisons d’Alsace, à la revue du Club Vosgien, Les Vosges, à Dialogues Transvosgiens. Des échanges d’annuaires et de publications ont lieu avec une vingtaine d’annuaires de sociétés d’histoire sœurs, ainsi qu’avec des sociétés allemandes.

47L’article 2 des statuts réactualisés (assemblée générale de 1998) est explicite : « L’association a pour but de promouvoir et de favoriser les travaux et études scientifiques sur le passé historique, littéraire et artistique du Val et de la Ville de Munster. Ces travaux doivent répondre à un but socio-éducatif et avoir un caractère strictement objectif ; tout parti pris politique et religieux est exclu. »

Les membres du comité (élection du 11 juin 2005)

48Président d’honneur : Alfred Ham

49Président : Gérard Leser

50Vice-président : Daniel Monhardt, Jo Velten

51Secrétaire : Freddy Florence

52Secrétaire-adjoint : Guy Schivy

53Trésorier : Charles Kilbert

54Trésorier adjoint : Hubert Sturtzer

55Bibliothécaire : Angèle Schaffner

56Chargée des sorties et excursions : Rolande Megnouche-Lautrette

57Patrimoine et archéologie : Pierre Brunel

58Patrimoine, expositions et thèmes novateurs : Maurice Baumgart

59Stands : Jean Dewitz

60Iconographie : Gérard Jacquat

61Suivi commercial, vente et contacts avec les médias : Edouard George

Soutien de la municipalité de Munster

62Grâce au soutien efficace de la ville de Munster, la société d’histoire bénéficie d’un local situé au second étage de la salle de la Laub, partagé en bonne intelligence avec le Cercle de Généalogie, où elle peut mettre en valeur sa bibliothèque accessible aux membres, se réunir, stocker ses annuaires et publications et conserver ses collections. Une subvention est allouée chaque année par la municipalité pour la réalisation de l’annuaire. Le Conseil Général du Haut-Rhin donne également une subvention importante.

Les difficultés

63Chaque année, nous perdons par décès ou par démission des membres, la moyenne d’âge étant assez élevée, et il est relativement difficile de recruter de nouveaux membres, surtout des personnes jeunes. Nos albums se vendent moins bien, d’où de moindres rentrées d’argent, ce qui fait que nos moyens financiers sont un peu plus réduits, mais grâce aux présences sur les divers stands nous pouvons pallier en partie à cette baisse.

Contact

64La société d’histoire du Val et de la Ville de Munster

65Hôtel de ville de Munster
68140 Munster
Président : Gérard Leser
6, avenue de la Liberté
68000 Colmar
Mail : g.leser@wanadoo.fr

Haut de page

Table des illustrations

Titre Dr André Wetzel (1890-1976), fondateur de la Société
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/756/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 292k
Titre Robert Schmitt (1903-1983), maire, conseiller général, président de la Société d’Histoire
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/756/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 468k
Titre Gérard Leser, actuel président de la Société (en 2008)
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/756/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 142k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Leser, « 1926 : Société d’histoire du Val et de la Ville de Munster », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 108-114.

Référence électronique

Gérard Leser, « 1926 : Société d’histoire du Val et de la Ville de Munster », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/alsace/756

Haut de page

Auteur

Gérard Leser

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page