Navigation – Plan du site
Editorial

Sur la plage abandonnée

La rédaction du bulletin Amades

Texte intégral

1Nous aurions aimé vous offrir un éditorial joyeux pour commencer l’été. Un éditorial qui aurait annoncé de « bonnes nouvelles » : la fin de la crise (laquelle ?) ; une réduction des inégalités sociales face à la santé ; des ex-futurs retraités heureux ; un grand emprunt pour la recherche en SHS ; …

2Mais rien de tout cela n’est arrivé. Aussi nous avons fait face, nos doigts et nos yeux traînant sur nos claviers fatigués…

3Et puis nous avons appris la disparition d’Annie Hubert, et la tristesse nous a envahis. Une grande dame nous a quittés ; le tourbillon de chaleur humaine qui l’accompagnait nous manquera. Alice Desclaux nous rappelle dans ce Bulletin son parcours scientifique, qui a inspiré nombre de sympathisants d’Amades et d’anthropologues de la santé.

4Difficile, après cela, d’introduire le Bulletin de l’été sur une note joyeuse. Pourtant, ce numéro témoigne de la vitalité de l’anthropologie de la santé.

5D’abord par l’excellent dossier rédigé par María José Valderrama sur la réforme de la santé mentale en Espagne et au Pays basque — ou plutôt sur « l’échec d’une réforme qui n’est pas arrivée à être » pour des raisons économiques. Une réforme qui marginalise un peu plus les malades mentaux, et accroit leur souffrance et celle de leurs familles.

6Ensuite, par les résumés des thèses qui ont concouru pour le prix de thèse Amades 2009, dont la variété illustre la vitalité des sciences sociales travaillant sur la santé.

7Et puis, également, parce que nous vous annonçons la création d’Anthropologie & Santé, la première revue d’anthropologie de la santé rédigée en langue française !

8En ces temps d’impact factor triomphant, il fallait oser se lancer dans l’aventure et nous sommes tout particulièrement reconnaissants du soutien de « grands noms » de la discipline qui ont cru à cette aventure et qui ont accepté d’y participer. Cette revue publiera en ligne et en libre accès des numéros thématiques mais aussi des varia. Elle publiera des articles issus de recherches empiriques, de réflexions méthodologiques et épistémologiques, d’élaborations théoriques, ainsi que des essais critiques de l’œuvre d’un auteur. Elle accueillera les contributions de chercheurs confirmés et de jeunes chercheurs français ou étrangers.

9Nous vous invitons dès maintenant à envoyer vos articles à redaction@anthropologie-sante.net.

10Enfin, nous inaugurons dans ce bulletin une rubrique dont nous espérons qu’elle sera un lieu d’expression pour toutes celles et ceux d’entre vous qui le souhaitent. Nous l’avons intitulée « Et si on en parlait ? » Elle est dédiée à des billets d’humeur ou tribunes libres concernant la condition des chercheurs, ou de la recherche, en anthropologie aujourd’hui. À défaut de « bonnes nouvelles » donc, conservons au moins un espace où, tout bonnement, l’on peut décrire et tenter d’expliquer pourquoi elles se font si rares. Le premier billet est celui d’Aline Sarradon : elle nous offre l’état de ses réflexions de médecin et anthropologue sur la notion d’« actes gratuits ».

11A vos plumes !
Et bonne lecture…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

La rédaction du bulletin Amades, « Sur la plage abandonnée », Bulletin Amades [En ligne], 81 | 2010, mis en ligne le 07 juillet 2010, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/amades/1123

Haut de page

Auteur

La rédaction du bulletin Amades

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals