Navigation – Plan du site

L’Ambiance et l’histoire de l’architecture : l’expérience et l’imaginaire sensibles de l’environnement construit

Introduction au dossier spécial coordonné par Nathalie Simonnot, Olivier Balaÿ et Stéphane Frioux
Ambiance and history of architecture: the built environment in our sensory experience and imagination
Nathalie Simonnot, Olivier Balaÿ et Stéphane Frioux

Texte intégral

1Comment rendre compte des dispositions spatiales, matérielles et sociales qui fabriquent réellement ou imaginairement une configuration sensible particulière, une ambiance, à un moment donné de l’histoire ? En posant cette vaste question, ce dossier thématique de la revue Ambiances cherche à combler quelques-unes des brèches dans l’histoire architecturale conduite et enseignée aujourd’hui : celles qui touchent à l’étude approfondie des constructions, celles qui énoncent que l’évolution historique de l’architecture et des villes est liée à l’expérience concrète de l’environnement construit, à l’évaluation de son potentiel d’habitabilité, à sa transformation pour les besoins et la joie de l’usage. Nous faisons ainsi de ce dossier thématique un pari : celui de placer l’ambiance vécue de la propagation des flux comme une des forces méconnues de l’histoire architecturale.

2Cette question est récente mais pas nouvelle. L’étude de l’histoire des sociétés par leurs ambiances émerge chez les historiens après-guerre autour des travaux de Lucien Febvre ou de Robert Mandrou, suivis plus tard par ceux d’Alain Corbin, de Guy Thuillier, d’Arlette Farge, de Sabine Barles, de Jacques Léonard ou de Geneviève Massard-Guilbaud. En retraçant une histoire environnementale des pollutions olfactives, auditives et visuelles, mais aussi des contextes propices à la fabrication et à la perception de certaines ambiances, ces auteurs ont ouvert la voie à une histoire des sensibilités. Tous ne parlent pas explicitement de « sensibilité » ou « d’ambiance », mais ils manifestent une attention à la façon dont la matérialité de l’environnement de leurs terrains d’enquête, jusqu’à ses dimensions les plus infimes – sons du quotidien, matériaux et couleurs – ou les moins nobles – immondices et rejets industriels – a été vécue et ressentie par les contemporains. L’essor international d’une approche environnementale de l’histoire, qui met au cœur de ses préoccupations l’analyse des formes de relation entre les sociétés humaines et leur environnement, et la façon dont elles interagissent avec les éléments « naturels » et « artificiels », est un facteur à souligner ; l’histoire des perceptions et des représentations du beau paysage, de ce qui mérite d’être vu, ou d’être patrimonialisé, dans la nature ou dans le bâti, y tient une part non négligeable, et contribue à comprendre la formation de la sensibilité environnementale du XXe siècle (sur l’Angleterre au XIXe siècle, voir Mathis, 2010). La confrontation des approches sensibles et métrologiques (Charvolin, Frioux et al., 2015), comme dans le cas de la pollution, est égalrement u outiginaire senmFcn>23/span>Ca cilles dans la tiv ersté de lormes dt sos moultipes esage.s est un ferrainsd’êtude dfuctiuux dour lehistoire des pmbiances as é,s. ELs ablicationDsrécente sdennet la maesue de lct ensgouement puismFcn>us iurs anifestetionDsrsien ificues (s son ouienst,s. ers ne approche eistorique de les ahnonmèes et moliteuurbain< En r0151,le calluoue dem>ALs cinqsenside la pillesdu Xmoyt mâg à cnos ourd ,visuai à lxplior=" mepaysage,sensoryel drbainAEcrre dehistoire /em> c(Mllest 20108; lPeitiesr 20108, c>us iurs laboatorirs de relherche arisens an ouignifs env20152le calluoue dem>ALévmoion,de leexpace upriécà l’expace upblicaXIX sup>eem>A /em> /sup> em>A-XXIsem> sup>eem>A /em> /sup> em>Asiècle, c(a href="http://jww.oamatnd-clin,.omm/nnex-cludie-mbiroise-endru>Ambiroise-Rndru/a>< 20154).ESanttachan à la puestion ed ssons de de leursperception dens l’histoire ,le calluoue dem>AD la reu au Xmué,s: csilencs et socs du bMoyt mÂg à cnos ourd entrndrai osrdAHoe dAtmosperces: Snsibngand iFelinegant Hoe /em> eui motre lu’unentégrtr croisat la muestion ed pmbiances vec lelles qu baez -oin– aans lan enxitente uprope ou ds revonstrituion dens les diemeres Uistorique – afurnai un fouvelu Xerrainsd’nalyse latioulate sd(andslleet aGodard. 20154)./p>

24/span>Cet bef=éta de leert ,forcementsparticel, tvmognerà la faoisd’uneentégrtr croissat lour lct eaght e relherche et c’uneeginsdemaéceison sans le thées dephloyse,dlus icironstcrrt s la faoisdemporallement ot soatialesent,. D leexpos eintivaeet aondiaeur utour desmuestion élpstovmoogiques (uani at de leevmoion,de de le sensibilité eens l’histoire ,le srelherche an oaineentat dganée ne apsi s shémrique dslinemaemest at de lepfint desmouvelu xeaght de relherche . Cexpt cie mimaght e ce dossier : ceroise l’ambiance véellemou ds rimensionsimaginairemvec lne histoire desl’architecture etncraleinsuffisament in erraoge auj rism. des sensibilités.de de leurs interaelation savec les prtiques<.

<
N < <
    class="sedenttes">N < < <
  • (...)/a>
  • < < < <
  • (...)/a>
  • < < <
<

25/span>Commrendre laenvironnement dâti,soul l’anagl des pmbiances elave M’uneeexrciac comptlexr. Ce seuposenon nseuement o’noir Muj riéalble "cironstcrrt u ought e relherche résentat oaitère,s lepveloper"une paropéduxenmFcnelatiov aujxpmbiances À ae donncde lepfint dt maotrce qui mfai ’ambiance v ,de de lsnoir Mnsiite ecmment r’analyse Muj moyt me létrhoes pmepquaeu. EO retrauvel cie ds quistion dentifues ( colles quian onnues dehistoire des pentaletés. TDeiat laambpeurspd Xerrainsd lxplior=" e donn inlmfalluteeepfint d la faoisdmepariemète et dls mécrhoes p’invstioation ,Robert Mandrou,eeplasani dt m1959: c aLnte m lvent dt mpeinf laumère, uehistoire des pentaletés. nexpt xpt,dons leuter, u’à ses doemeere, anifestetionDs,lour lmllesdrisons at aliat lour louxe tre p coaue desds rimfficult emêm »,a class="hfootttescall id="qody ftn1"href="#aftn1">1/a><.En poécers urs,Lucien Febvre oaffimati o’nllesrs it m1941eens lu orticle afamux dur l censibilité en l’histoire que l aL rrâhe ent rdie,le sristruients rare.de de lanifment omfficile»,a class="hfootttescall id="qody ftn2"href="#aftn2">2/a>< 2ouligneat la mimfficult ee lravaulles d lartic de seurce" élpémare, ont lainerroécation dnt repicatie ELs elherche an odepuismfai urspheman, Fvec lesrs lo de rdconnveues du de Gdconvert .s esnlourscas denonce,s. e de lantration ,ce qui maemestaujxpistoriens aenffima Mujourd’huique l ac lu’nlmfar loendre lour lught ,ceexpt a formation distorique de moies dieperception dt c’upprocialion dej mondmou 2oe mima poécfre, ue façon dont esimaignifsnt rs djugments/diepvaeur en de lgoû, et lonn inls aignifsnt re retrur les mondmooncrt sor lesuelqinls sexprcepnt»,(Ganuer 20154).Elivier Balaÿ evaultainsi devmotre eens laablicationDdesds rhés sor lehxpace uonsoe desl sillesdu XIXe siècle, (alaÿ, O2003)les rôl desl sormesdrbain< sor l(…)l aa recention dt ca fabrication ee lct t vmbiance hqui musqusl sesmbluteecharper"uujxptracégris historienses et léseiten à sosl ssenrloendre lujxprèges de la escription" voir eemêmà l’pproche ees contdiionDsréclles qusds rerception dnsdsitu celles qui crae, pondmn au cvifdej écueutoef=ois.»,(alaÿ, O2013,lo. 30)./p> <

2e siècle , a rrnchnque dxpt veuesau Xsvonursde leursponstervaion au dmoyt meenvregiterments/donsoe s,louism ceioulaion dnsormatioue d rercms plus tecenment de levonstritue lds et ironnement sensibles eispoarus,ltès- rism,s. ar les cmué,s dans lurspvolont ee lliouer cls viliteLursdens les dsitution saimercsves . Ueeexrbpeurécente: lalmls etn igneree lem>AGnside la pSinf /em> ,vaemestaeenvtndre lne p acnlectevn ee locias/donsoe ssor lehistoire deslPris Fvbord,s: lartic dej écuee ses pnceens aabitabt se de leurs ipoisa/diepvue»,(alckuchen,Genesbuger c&mbp; Cohn, m016<). Pur abt ,ce qoemeerspvolt c’une serielem>As/em> onstacre aujxlem>AGnside lPris/em> eotre lu la ponstructionsdej ociasdistorique das devat la mevonstrituion deel’ambiance véellem qui mabesoinsM’uneeemposd’êtcur rsns lnarrtion pour lendre lensible pls dsitution sae donncdeerjxles conmrendre ,les so ssc dens l’hordnaireme leevhoue La cevonstrituion donsoe donduite eans lettainesmfilm Uistorique endrainsi d’ambiance vtès- risenta ecmmenen nouxe e poir Mgrâhsau Xravaullde Guy -Cludie Fanuoni dans lumfilmde GBttarnd iTvecrner Capiaines Coeat/em> c(Tixesr 20107,lo. 24-25)./p>

27/span>

28/span> <

N < <
    class="sedenttes">N < < <
  • Am Xrabutnad/em> / href="#aftn3">(...)/a>
  • < < <
<

29/span>Ca" élude s entere saur l conmrishnsionsieune apbiance v une hphoue denné .entre nteens lu osvond iregiterm. Ici, nlmseagi de lomprendre lcmment rs contdiionDsrcliatiques<,lsuveln mauvaess<,loir eed satermuss<,lont pumoiesle lehâ. deuneeédfici ovj roisaseenvfaçon nr cu rble ent r’amage.c Al censition se lfroideaemçe dxpt ss=ciéter’amage.dej ralis ae djutioc deslPrisdu XIVIIIsup>e siècle, (Ptori).3/a><.E’étude de embiances d Xmué,sde lLuxsmbur gà sounouvert re etn 1886eotre lcmment rstiéamvnagmentsees conlectevn seens lu esnceens esoanuer i oosenesmoumbreuxprocbles de lonstervaion ae de lrésentationsliée sv une hsonlaion dephlorble et des rsue xositions saumneues dé fste . ELs ocias/de promeers tiliteLursde Xmué,sdtvmognert conmben F’hpbiance vxpt s cœur de méconnenttments/ jusqu’à stre pistruientslisé, auj riofitmeen misponursdistrituion nllarevntdoatiofplus tlrge,(altoren).En fq, clétude de l conluaboatoin entre lLeCorbiuser"ae dlen mi ses pbngvniurs – oAdre pMssentrd o ootre lcmment r recslution hiurcliatientégriursdeuneeédfici oas ar Nne alnte maitration se adee svcharfauee svonnjoisamentse lartic de ahnonmèes ethrcmsues<. <

210/span>CDns loursces soa éludei s,leambianced leexpace untégriursdxpt s cœur deupecos. Si,de lanifre,svdenti ,les sspaces/Xmué,u xeaffrent u oerrainsdropicesà l’exploatoin eeune atllesprocblmatique uompte drndude leexpignce coliatiquesqui mas sor les conlectevn se(De Arujouae daltoren),lainegrtr ors du procrapme daj ralis ae djutioc dt à lss eisffgrnts/dspaces/X(Ptori)qu d l’expace untégriursde lanifre,slus igvnriae, (Deercsae dPotvin; lRsuelna), tvmogneronmben F’hxploatoin ees quiletés. ’ambiancedar les cseuems ntere sarocrapmetiquesqe typenogiquesoosenesmvrieabes prcbles dour lehistoiren Fesl’architecture eui me parndraas exnuompte d ceitution etxégriursedlocae et denncdes sontdiionDsrnvironnementale sAnsdsitu/em> . D louvelu xeaght de relherche parndert cormesdens les dioaines eusqu’cie enteresaur lne approche elus iacmepmsuesatllslu las cmué,s EO rpnvesra cnntament ,du procrapme da relherche pem>AMué,graphie c(Gallicoet Stieglr 20155)eui motre lcmment r rrocblmatiqstoin eeune approche esien ificuesdar les rism. desleambiancedfuteecerge desmouvelu xearandiges ./p>

21CLhistoire de l’architecturedioi dgan desmouvelu xeerrains d’enploatoin ear les ians ae dcs qui tion,ement ELsdioainesmabesoinsM seslepveloper"uur l cbasenesmécrhoes pxplicitems t c’une stigiqstoin eati ism,sud ssonrce" iée sv u conmrishnsionsieucontextes staujxpmoes p’atevn seee aabitabt s oeexpt a uprope odelour revmache sien ificuesdor lehmbiance, nurscesmble- -lld ae dosmoumbreuxpcue nls sotse lvdtr : cuani ement rnaohonnque de mnsormationDs,lsurinerroécation ., dsfficult sp coaact"grise l con .ubtandtalité de éléments dhmbiance, à la faontafre,sntre lacteur sdphysque s t cerception dercsn nllem qrismede lonstcence c’une siporsiblesrecsrrencoin ees qmbiances as é,s.a(imonnot, O0152).

21CGagens oue uo dossier thématique ut dlslepveloperent osns let rnduvell deuuharmpees qmbiances ,mi ses pontenursde de lsn aoght de relherche ,sntreaî n ode fuirse etxloatoin sde dinerraogernt lambiancedcmmenenght istorique dauemêmrite lu la son oujourd’huiqe srelherche aor leseemposd’ntoef=ois lslepsir,le calrps,la meau é, a matche t dls mo ssns et c. Auo dsuht ,ces snovellls dlude s t moitère,s’nathcoogiqe vhnogiquesootre t cne aoie . Ells dest nt re rvdentc p au (uansformation industems ar leateveté evolontare des phmmen at des rfnmen, audsi dben Fuild imls sotsels vilcemes de leprapdaionDsrnvironnementale sBur g/a>< 2D.c&mbp; Papax, SA.20155,lo. 48). Ells dnursceuggre,t cette vid,s: cehistoire des ponstructions, t dls monnnaissates vathcoogique evmotrent r’amnsuffisate ud ssmoeèl evermsnqsems t cmoto-actioiels our lxplicmFc"u conmrlxpié en l’hvolution hes tripors intre lociétés humaines ,et ironnement saturelset conttruit EIlmfar lyléseiten nvfaoirisan des rsupors innerroécatiofsouvert . L’epbiance ,ci dnsliarcnttide lcmmenune conftructionsdent laaffreqnexpt ps dtiuré . ers iarcapation desleexpitente ut cmn l’himmenu axnuoapacté dputiô que loul loncriôl »,am>As/em> (a href="http:s//jww.ogooglr.frsearch.?olints=fief=ox-b&mbp;tbm=bks&mbp;q=inuthors:%22Domnques+Bur g%22&mbp;sa=X&mbp;ved=0ahUKEwi2m4ixjLnOAhXFPRQKHUpVC44Q9AgIITAB">Bur g/a>< 2D.c&mbp; Papax, SA.20155,lo. 61, c>uxe tre pn me dcs qsupors ./p> /div>

Notes

1 Mandrou, Robert. 1959. Pour une histoire de la sensibilité. Annales. Economies, sociétés, civilisations, n°3, p. 581.

2 Febvre, Lucien. 1941. La sensibilité et l’histoire. Annales d’histoire sociale, reproduit dans Febvre, Lucien, La sensibilité et l’histoire. Comment reconstituer la vie affective d’autrefois ?, Combats pour l’histoire, Paris : Armand Colin, 1992 [1953], p. 230.

3 Pour la période plus récente, voir : Balaÿ, Olivier ; Monin, Eric & Siret, Daniel. 2004. Au tribunal des sens, les ambiances dans la production architecturale contemporaine : qualités programmées, qualités exprimées. L’exemple des nouveaux palais de justice. Rapport de recherche. PUCA. Consultable sur : http://cressound.grenoble.archi.fr/fichier_pdf/librairie_ambiance/au_tribunal_des_sens.pdf (consulté le 31 juillet 2016)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nathalie Simonnot, Olivier Balaÿ et Stéphane Frioux, « L’Ambiance et l’histoire de l’architecture : l’expérience et l’imaginaire sensibles de l’environnement construit », Ambiances [En ligne], 2 | 2016, mis en ligne le 07 novembre 2016, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ambiances/742

Haut de page

Auteurs

Nathalie Simonnot

Nathalie Simonnot, historienne de l’architecture, ingénieur de recherche, laboratoire LÉAV, École nationale supérieure d’architecture de Versailles.
simonnot.nathalie@versailles.archi.fr

Olivier Balaÿ

Olivier Balaÿ, architecte en exercice, urbaniste, professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon, chercheur au CRESSON, UMR AAU CNRS-MCC-ECN.
olivier.balay@lyon.archi.fr

Stéphane Frioux

Stéphane Frioux, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Lumière-Lyon2, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, UMR CNRS 5190.
stephane.frioux@univ-lyon2.fr

Haut de page
  • Logo ambiances.net
  • Logo DOAJ
  • OpenEdition Journals