Navigation – Plan du site

Labo junior ERILIIS – Equipe de Recherches Interlangues : Interlocution, Incarnation, Signifiant. Première journée à Rennes le 10 juin 2015

Image 100000000000027F000001755F3AD004.png

Le laboratoire junior ERILIIS a vocation à regrouper des doctorants de diverses universités, permettant de créer des liens entre les laboratoires auxquels sont affiliés les doctorants dans le cadre de la préparation de leur thèse, entre leurs directeurs de thèse respectifs et les Écoles Doctorales auxquelles ils appartiennent. Il se veut un espace d’échange et d’expérimentation des théories linguistiques centrées sur l’expérience du signifiant, ou sur le signifiant comme expérience, dans sa dimension incarnée et sociale. Il s’agit de créer une dynamique collective permettant d’offrir aux doctorants travaillant sur le signifiant – lexical ou grammatical, dans sa dimension submorphémique, syntaxique et prosodique, dans quelque langue que ce soit – un espace de rencontres avec doctorants et chercheurs confirmés sur le sujet, des temps d’échange et des opportunités de présentation et de confrontation de leurs travaux sous forme de communications en séminaire et journées d’étude et de publication finale.

Le séminaire 2015 de l’ERILIIS nous regroupe autour d’un thème qui se veut aussi fédérateur que possible, avec pour intitulé « Le Signifiant, EnCorps ». Chaque séance prévoit l’intervention d’un chercheur confirmé et d’un membre doctorant de l’équipe « junior ».

* *

*

Première journée à Rennes le 10 juin 2015

S’aCorpsDer au fil des mots. Cognématique & chronosyntaxe

Image 100000000000034B0000019B1CD66F6F.png

La première journée aura lieu à l’Université Rennes 2 le 10 juin 2015 ; nous accueillerons Didier Bottineau (CNRS – Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Yves Macchi (Université Charles de Gaulle – Lille 3), Camille Létang (Université d’Orléans, doctorante membre du labo junior ERILIIS).

Cette première journée se fixe deux objectifs :

1) Elle souhaite donner aux doctorants dont les thématiques de recherche s’inscrivent dans le cadre de l’ERILIIS (interlocution, incarnation, signifiant) l’occasion de faire un point théorique et méthodologique sur deux angles d’approche de l’expérience (incarnée) du signifiant : la cognématique (Didier Bottineau) et la chronosyntaxe (Yves Macchi), dont on pourra à la fois apprécier la genèse, observer la démarche, et réfléchir aux applications possibles aux différentes langues de spécialité des jeunes chercheurs, aux divers champs d’analyse et sujets de recherche doctoraux.

Par exemple, les travaux de Camille Létang (analyse de quelques « oui » en français) nous donneront l’occasion de réfléchir au rôle d’un opérateur en fonction son moment d’apparition dans les énoncés et dans l’interaction ;

2) Outre les synthèses théoriques et méthodologiques, la rencontre des deux approches problématise d’emblée cette première séance de travail. En effet, considérer la parole comme une suite d’opérations inscrites dans le temps (méthode chronosyntaxique), qui donnent à apprécier aux interlocuteurs une succession de moments permettant la construction du sens au fil du discours en articulant mémoire des opérateurs antérieurs et anticipation – confirmée ou contrariée – de ceux à venir, amène à interroger à la fois l’inscription des cognèmes dans une chronosyntaxe et la mise en place de relations chronosyntaxiques via des opérateurs cognémiques.

La matinée sera consacrée aux exposés et permettra de lancer des questionnements qui pourront donner lieu, dans l’après-midi, à un temps d’échange plus informel, sous forme de table ronde. Celle-ci aura pour but d’approfondir les problématiques nées du recoupement des deux approches.

Programme en pièce jointe

Document annexe

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo ERIMIT - Equipe de recherche interlangues : mémoire, identités, territoires
  • OpenEdition Journals