Navigation – Plan du site
Historiographie et identités culturelles

À propos d’un frontispice : la science grecque dans l’Angleterre du xvie siècle

Germaine Aujac
p. 27-54

Résumés

En 1559, au lendemain de l’avènement d’Élizabeth l, paraissait à Londres The cosmographical Glasse de W. Cuningham, avec un frontispice remarquable : sous l’égide du Temps, étaient présentés six astronomes et géographes grecs ainsi que les disciplines du quadrivium. Une comparaison avec d’autres frontispices, dus à des artistes comme Holbein ou des savants comme Oronœ Finè, suggère tout un réseau de relations entre pays voisins. Les imprimeurs, Froben à Bâle, Simon de Colines à Paris, John Day à Londres rivalisaient pour mettre à la portée de tous de belles éditions, d’auteurs anciens ou modernes. La science grecque, sous l’impulsion d’un Simon Grynaeus ou d’un Érasme, tous deux étroitement liés à l’Angleterre, jouissait encore d’un grand prestige.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 John Dowland, Fifty songs, selected and edited by Edmund H. Fellowes with revisions by David Scott, (...)

1On pouvait être étonné, comme je l’ai moi-même été, achetant il y a quelques années les Fifty Songs de John Dowland 1, de voir que, sur le frontispice de l’édition originale de The First Booke of Songes or Ayres… composed by John Dowland publiée à Londres par Peter Short en 1597 (que reproduisait en couverture l’édition moderne), étaient représentés non seulement les allégories du quadrivium classique, arithmétique, géométrie, astronomie, musique, mais aussi six astronomes et géographes grecs, nommément cités, soit Hipparque, Aratos, Ptolémée, Marin, Strabon, Polybe, tous auteurs que l’on ne s’attend guère à trouver illustrant un musicien élisabéthain, fût-il très réputé.

  • 2 John Day (1522-1584), un ardent partisan de la réforme religieuse (il avait pour devise : « Arise f (...)
  • 3 Robert Dudley (1531-1588), comte de Leicester, était un ami d’enfance et devint un favori d’Élisabe (...)

2L’étonnement est moindre quand on s’aperçoit que ce frontispice avait été utilisé pour la première fois, quelque quarante ans plus tôt, par un autre imprimeur londonien, John Day 2, qui en 1559, au lendemain de l’avènement d’Élisabeth I, annonçait ainsi l’ouvrage de William Cuningham, The cosmographical glasse conteyning the pleasant principles of cosmographie, geographie, hydrographie or navigation, dédié à Robert Dudley 3 (fig. 1). Un tel titre justifiait le choix des astronomes et géographes grecs pour allécher le lecteur et l’inciter à l’étude du cosmos, ciel mais surtout terre, en un moment où l’espace connu s’agrandissait singulièrement.

Fig.1: Frontispice de The cosmographical glasse, de W. Cuningham, London, J. Day, 1559

Fig.1: Frontispice de The cosmographical glasse, de W. Cuningham, London, J. Day, 1559
  • 4 C’est vers 1410 que Jacopo Angelo le florentin termina sa traduction de la Géographie de Ptolémée, (...)
  • 5 Sebastien Munster (1489-1552), professeur d’hébreu à Bâle, était un cartographe réputé. En 1544, Pe (...)
  • 6 Oronce Finé (1494-1555), natif de Briançon en Dauphiné, fut en 1531 le premier Professeur Royal de (...)

3La cosmographie en effet, depuis que son traducteur Jacopo Angelo 4 avait donné ce titre à la Géographie de Ptolémée, était très orientée vers l’étude de la terre, qui ne pouvait se concevoir sans l’étude du ciel. Dans la première moitié du xvie siècle, les traités de « cosmographie » se multiplièrent : les deux livres de géographie les plus populaires furent le Cosmographicus liber de Peter Apian, publié à Landshut en 1524 (dont une copie élargie, éditée par Gemma Frisius, parut sous le titre Cosmographia à Anvers en 1533 et fut traduite en plusieurs langues) et la Cosmographia de Sébastien Munster 5, parue à Bâle en 1545, révisée et étendue dans l’édition de 1550, qui eut de nombreuses rééditions jusqu’au milieu du xviie siècle. L’accent était mis par Apian sur l’astronomie et la géographie mathématique, par Munster sur la topographie et l’histoire, tous thèmes que W. Cuningham voulait mettre à la portée de tous en substituant l’anglais au latin. Mais on ne saurait oublier, en France, Oronce Finé 6 qui publiait à Paris en 1530 le De cosmographia sive mundi sphaera libri V, réédité en 1542 par Simon de Colines sous le titre, à peine différent, de De mundi sphaera sive Cosmographia, primave Astronomiae parte, libri V.

  • 7 Peter Short fut actif comme imprimeur à Londres entre 1589 et 1603.
  • 8 Sur Thomas Becon (1512-1567), cf. D.S. Bailey, Thomas Becon and the reformation of the Church in En (...)
  • 9 John Dee (1527-1608), après des études à Cambridge, avait visité Louvain et Paris ; il s’était ains (...)
  • 10 Pour l’intérêt porté aux sciences en Angleterre, cf. par exemple F.R. Johnson, Astronomical thought (...)

4Avant d’être utilisé par l’imprimeur Peter Short 7 pour illustrer, en 1597, divers recueils des musiciens John Dowland et Thomas Morley, ce frontispice à la gloire de la science grecque servit trois fois au moins à John Day. En 1560 et 1564 il annonçait un traité, The poimander of prayer, de Thomas Becon 8, professeur de théologie et fervent défenseur de la Réforme, puis ses œuvres complètes. En 1570, il illustrait, avec un peu plus de pertinence, la première traduction en anglais des Éléments d’Euclide, précédée d’une importante préface de John Dee 9 soulignant le grand intérêt des mathématiques, même dans la vie courante 10.

I. Les frontispices à personnages

  • 11 Cf. D. Bland, A History of book illustration, the illuminated manuscript and the printed book, Lond (...)

5L’originalité de ce frontispice à teneur cosmographique n’était pas tant d’avoir représenté des personnages illustres de l’Antiquité, mais d’avoir choisi uniquement des savants grecs, astronomes ou géographes. À Bâle, à Strasbourg, mais aussi à Paris ou à Lyon, les imprimeurs n’hésitaient pas à engager des artistes chevronnés pour dessiner et graver des pages de titre ou des illustrations afin de rendre plus attractifs les livres qu’ils publiaient 11.

a) Les frontispices dûs à Hans Holbein le Jeune (1497-1543)

  • 12 Jean Froben (1460-1527), imprimeur actif d’abord à Nuremberg, puis surtout à Bâle, fut l’ami d’Éras (...)
  • 13 Originaire de Rovigo près de Venise (d’où son surnom de Rhodiginus), Ricchieri (1469-1525) passa pl (...)

6C’est en effet pour trouver plus facilement du travail auprès des imprimeurs que les frères Holbein quittèrent Augsbourg pour Bâle en 1514. Le plus jeune, Hans, s’y lia d’amitié avec Érasme, pour lequel il dessina le frontispice des Adages, publiés par J. Froben en 1515 12. Il y représentait vingt écrivains grecs et romains, et, à leur tête, le roi Salomon. Dans la bande supérieure, en effet, le roi, portant couronne et sceptre, était encadré par Homère et Hésiode, jouant de la lyre et tournés vers ce symbole de la sagesse ; dans la bande suivante, étaient figurés, groupés deux par deux et conversant entre eux, Aristide et Démosthène, Platon et Aristote, Euripide et Aristophane ; sur le montant gauche, se succédaient, de haut en bas, Plutarque et Lucien, Cicéron et Quintilien, Pline et Aulu-Gelle ; le montant de droite présentait, symétriquement, Théocrite et Pindare, Virgile et Horace, Tite-Live et Salluste. Les grecs étaient douze, les latins huit, ce qui traduisait probablement la ferme intention d’Érasme de remettre en honneur la langue et la culture grecques. Ce frontispice fut réutilisé tel quel par Froben en 1517 pour les Lectionum antiquarum libri XVI de Ludovico Ricchieri 13, philosophe platonicien, qui avait composé une sorte d’encyclopédie grecque et latine, recouvrant les sujets les plus variés.

Fig. 2 : Frontispice des Adages d’Érasme, dessiné par H. Holbein, Bâle, J. Froben, 1515

Fig. 2 : Frontispice des Adages d’Érasme, dessiné par H. Holbein, Bâle, J. Froben, 1515
  • 14 Conrad Heresbach (1496-1578) était un ami d’Érasme ; celui-ci lui écrivait en 1522 pour raconter so (...)
  • 15 Ce frontispice des 24 auteurs grecs et latins autour du roi Salomon, dessiné par Holbein et gravé p (...)

7En 1520, Holbein grava pour une nouvelle édition des Adages d’Érasme, procurée par Froben à Bâle, un frontispice plus ample, sur le même thème ; le roi Salomon, dans la bande du haut, était cette fois encadré par Aristote et Platon à gauche, Socrate et Pythagore à droite ; sur les montants, se succédaient, deux par deux, de haut en bas, Homère et Hésiode, Euripide et Aristophane, Théocrite et Pindare, Virgile et Horace, Ovide et Lucrèce à gauche ; tandis qu’à droite figuraient, symétriquement, Aristide et Démosthène, Lucien et Plutarque, Cicéron et Quintilien, Pline et Aulu-Gelle, Tite-Live et Salluste. Sur le socle, étaient représentées, dans un gracieux désordre, les neuf Muses : Calliope tient une couronne qu’elle s’apprête à déposer sur la tête d’Homère, agenouillé devant les ondes d’un fleuve tombant dans un bassin. Dans l’évocation des grands anciens, on remarque la substitution des philosophes aux poètes, près du roi Salomon, avec la présence de Socrate et de Pythagore, oubliés dans le précédent frontispice. Sur le montant de gauche, figurent seulement des poètes, Ovide et Lucrèce étant ajoutés à la liste primitive ; le montant de droite est réservé aux prosateurs, orateurs ou historiens. Ces vingt-quatre célébrités, comme les vingt du frontispice précédent, groupées elles aussi autour du roi Salomon, le sage par excellence, montrent également une légère prédominance de l’élément grec. Ce frontispice fut utilisé trois ans plus tard par Curio à Bâle pour annoncer la Géographie de Strabon (fig. 3), traduite par Conrad Heresbach 14 d’après le texte grec, et ce, bien que le géographe n’ait pas figuré dans la liste des auteurs représentés. Les remplois, pertinents ou non, étaient fréquents à l’époque 15.

Fig.3 : Frontispice de la Géographie de Strabon, dessiné par H. Holbein, Bâle, Curio, 1523.

Fig.3 : Frontispice de la Géographie de Strabon, dessiné par H. Holbein, Bâle, Curio, 1523.
  • 16 Nicolas Kratzer (c. 1486-1555), originaire de Munich, était passé au service d’Henri VIII : Holbein (...)

8En 1526, sur la recommandation d’Érasme, Holbein se rendit en Angleterre, où il fut reçu par Thomas More ; outre un dessin représentant la famille de cet illustre humaniste, il fit le portrait de l’astronome Nicolas Kratzer 16, en train de fabriquer des instruments de mesure. Après un nouveau séjour à Bâle, Holbein s’installa définitivement en Angleterre en 1532, devenant le peintre du roi. Mort à Londres en 1543, ce peintre et graveur de génie a sans nul doute exercé une influence durable sur les artistes anglais.

b) Les frontispices de Simon de Colines

  • 17 Simon de Colines, probablement champenois, fut actif de 1520 à 1546 à Paris comme libraire juré, im (...)

9À Paris, l’imprimeur Simon de Colines 17 rivalisait avec ses confrères allemands, anglais ou italiens pour obtenir les plus beaux caractères et les plus belles éditions. À la tête, dès 1520, de l’imprimerie qu’avait fondée, venu d’Allemagne, Jean Hygman, Simon de Colines décida de constituer des séries qui se reconnaîtraient aisément à des signes distinctifs.

  • 18 Il l’a utilisé entre autres pour le De proportionibus libri duo, publié en 1528, de Jean Fernel (14 (...)
  • 19 Cette sélection, qui illustre les disciplines du quadrivium, inclut un auteur arabe, le mathématici (...)

10Pour la série scientifique, il avait choisi un bel encadrement à entrelacs 18, avec les armes de France et huit cartouches, dans lesquels étaient représentés, à gauche, l’astronomie, la musique, la géométrie, l’arithmétique, les disciplines du célèbre quadrivium, et, en face, leurs plus illustres défenseurs, Ptolémée, Orphée, Euclide, al Kwärizmi 19. Le choix était éclectique, mais favorisait encore les savants grecs.

11Il en était de même pour l’édition de Galien, publiée par Simon de Colines en 1531 (fig. 4). Si le bandeau supérieur du frontispice est occupé, au centre, par la guérison du lépreux par le Christ, et sur les côtés par les Saints Cosme et Damien, considérés depuis le ive siècle comme des médecins soignant les malades gratuitement, les montants présentent Hippocrate, Paul d’Égine, Asclépiade à gauche, Galien, Oribase, Dioscoride à droite. Sur le socle, on voit pratiquer une leçon d’anatomie autour d’un cadavre.

Fig. 4 : Frontispice de l’Anatomie de Cl. Galien, Paris, S. de Colines, 1531.

Fig. 4 : Frontispice de l’Anatomie de Cl. Galien, Paris, S. de Colines, 1531.

Fig. 5 : Frontispice du De Proportionibus de Jean Fernel, Paris, S. de Colines, 1528.

Fig. 5 : Frontispice du De Proportionibus de Jean Fernel, Paris, S. de Colines, 1528.
  • 20 Une nouvelle édition du De mundi sphaera fut publiée à Paris en 1551 chez Vascosan ; Oronce Finé en (...)
  • 21 Cf. S.K. Heninger, Jr, “Oronce Finé and english textbooks for the mathematical sciences”, dans Stud (...)

12Pour le commentaire In sex priores libros Euclidis d’Oronce Finé, publié en 1536 et dédié à François Ier, Simon de Colines adopta un nouvel encadrement gravé sur bois, beaucoup plus gracieux, dessiné par Oronce Finé lui-même, avec la fleur de lys couronnée et les quatre allégories du quadrivium, munies de leurs attributs. En haut, à gauche, la Géométrie tient le compas d’une main, l’équerre de l’autre ; à droite, l’Astronomie observe une sphère armillaire. En bas l’Arithmétique lit une série de chiffres sur un livre ouvert tandis que la Musique joue, sur son luth, la mélodie inscrite sur la partition. Le même encadrement a servi pour la publication du De Mundi Sphaera 20 en 1542 (fig. 6). Oronce Finé a joui très vite d’une grande popularité en Angleterre 21 ; John Dee était à la fois son ami et son admirateur.

Fig. 6 : Frontispice du De Mundi Sphaera d’Oronce Finé, dessiné par l’auteur, Paris, S. de Colines, 1542.

Fig. 6 : Frontispice du De Mundi Sphaera d’Oronce Finé, dessiné par l’auteur, Paris, S. de Colines, 1542.

c) Le frontispice de John Day

  • 22 Certaines biographies anciennes en font un médecin, un astrologue et un graveur. Il aurait composé (...)

13Le frontispice qui annonce le Cosmographical glasse semble avoir été exécuté spécialement pour inviter à la lecture du manuel élémentaire que venait de rédiger W. Cuningham, un médecin de vingt-huit ans né à Norwich. Après des études à Cambridge et Heidelberg, il pratiqua la médecine à Londres 22. Comme beaucoup de ses contemporains, il avait l’esprit très ouvert et montrait un grand intérêt pour l’astronomie (et l’astrologie), la géographie, et la navigation : c’était l’époque des grandes découvertes, mais aussi de la révolution copernicienne, qui mit du temps à conquérir les esprits. Son portrait, au début du livre, le montre la main sur un globe terrestre, avec le traité du médecin grec Dioscoride ouvert devant lui ; tout autour du médaillon le représentant court la devise, libellée en grec : « C’est un grand bonheur que de n’avoir de haine pour personne ».

13 A centre,uu cocle, orènesur un gnuge percure Pcofférou cihapau sill dtnant le pcducte de ta main sroite, l main sauche,étendue ; ceest ue deeu du l’élque ce, mu covoir mais aussi deudomme rce; il sst ueurontr du son tymbole dstrologieue, me encadré p droite far les SGmenux cui seesbresseThtriabibl (SI,1), ittributit deaitlesrs acs deux lignes die zodiaqu à la polnctesMercure e(Herms ) qui myavait lo mainiot

136/span>Le festr,uu cocle,est occupé,far les Suatre allégories dlass=ques,figurait les misciplines du quadrivium, :en bas, H gauche, l’arithmétique lient une ctblem e demploe de chiffres : Ju -essis, pa Géométrie ttilis les snstruments dui ma curactèriso
  • 23 CL première tarto imprimee de taAnaleterre elavait fté ear Sibastien Munster div ue d Ctrabon (Germ(...)
  • 626/span> Certainescopietes ae encuminasrs ae mnuscript confronaient,l’astronome Nt son ahmon,ye lesroi S’Égi(...)

87 Sr les montants, seot représentés nstronomes et géographes avec le rs attributs. EÀsauche,t de Pas,e haut, n voit pipparque, Au sex ant c la pain, lfitsat des pbservetions asr le socuinl; lu -essis, pigurenAratos,le portes une min sur un guadrint gaométrieue josé ur sos grnouix,l’autre endue ders lecentre,uuece quion nour ait uappelr le lentenau EÀsroite, lt de Pas,e haut, n vrouverPolybe (ui secrte evec un e querre dearipntenr le coel.eù iasseune coumtesMhevrelu, puis strabon (ui sessinerune corto ie taAnaleterre (25/a>. Le chntre,uu centenauest occupé,far ln globe terrestre, aphère aoblque, arec les amrisdens, oes plranléls et lescortcl ie taAhriezn : cn (yvoit plEucrop, l’Aste et l’hAfrque, aoit Hes traoi contenents oonnu sdans l’ntiquité, mais d’hAfrque,s’étand gu supd bien qu -esl dr trapieqe,du lCarimcorn, aonteaire ent à ec que vcroyient,ls Adciens, Stolémée,H gauche, louronne qur la tête (2, eoserune min sur ue mêrisdensaravdurou clobe terrestre,tandis que laautre ain,mest endue ders  e coel.; à droite,Marin,mest éorto l entre aa curat endu par Sirabon (t lesclobe thntrel scr lequel il dfit de smesure.savec un pompas . A cessios,ou clobe terrestre,to peu lere, tans un bandeaolo, l Mevise,virescit vulnere veritas< ( Co mlemsure.for ifiq aa cvrist <»)/p>

  • 23 Sohn Dee ut pême ejeé en Apison achcus duuvoir dontre p dlisabeth IaAhriscorpelu so msœr lariy al Ka href="#ftn23">(...)

98 ans l’rc dupérieur le rTmps, eersonnagessill à l’arrère -rain de fsatye, tbandir une cfux ; récédéefar ln gnfanct il pntrelîn dn ardult que vsut un aviillurd pbarbu aprpuy ur so curne À laentrieur du fadrem,dans l’ngle iorme,far lescentenauestl’rc dn pluin -citre, pst rprésenté d gauche,pn ri Sss=q, pa Gête daré,ole de trayons avec un pnfanctégalement uaré,olede trayons; il sient u la pain,Au seuprrtipour le Thtriabibl (SIV,4)décourdat que c Coila lyne msélqgnesae la lontjontion, qlle sroduist Oans la lVirrgedt lescSoripon,de smeagiiens, oes astronogue , oes aropohtes, Oes dvints».xvii/span>e siècle (27/a>, eais dl s’ypêmait meaucoup de sanctis ie

11 Lentrme eomplexté de ce frontispice s eompleqe,dncore lu frat queilsn’ast ras dignes exlectement,. O peu loir saulement des pnitivals, mI Bdt lF,en bas, H gauche,dr trblemau ce qui taiseervit ceuprrsr une lcolurboation" ntre,uuex dutistes pu mne inftrvent on du I. Le culture grecquesen Angleterre ea xvii/span>e iècle /a> 2<0/span>Le flus ptonnenct ians noute ,ceest ud voir qéutni sur un lême erontispice des 2avants grecs.daot lcrtainesce sort gaère onnu sdqu par Sa tradution.didir

12 C qui an valeà Happarque,(a gloire deot ll s joui tuprès desla porstrist,ceest ue quion Air utolémée,H(ctif cntre 1521et 1541)qans ls lem>TSytaix mathématique,/em>, puus tonnu esous le tombderisv de c’rcab deaem>Anlage/se ,;ls lécouvertesdesla poécssinn des pqueinox , mas sen Auvres ar Stolémée, Oon acataogue edétaoils, mpri et lsystratiqé par ltolémée, Oettant d’avtres pbservetions arabnsas s par leslême etolémée, Oot définitivement epuac papparque,(2 sa parnhéolnoes astronomes /p>

  • 23 Uf. Stolémée, Oem>Géographie dI,6,1 Cos remtaifcation deslarin,,trapipragentaire , futent seuprlatées,(...)

43 ’est ugalement u Paolémée, ue,(arin,meslTy,teot lo mur vie: les demtaifcation dueilsnaprrtiit à la forto ieÉraststhène, Lubliée sous le titre,meslem>GRvison de la Gorto iéographieue,(30/a>, paruiseeient,licorhrent,s à Ctolémée,Hui nea uas dmanqu de cs dliptiue dntdéftil aans ls lem>Téographie ,uappele,Hsnuemt lem>Cosmographice/em> d’Oprès le tetre,menné cu début du lspan style="font-variant:small-caps;">xvi/span>e siècle car leslraducteur Jacopo Angelo /p>

43Avnsi qaulesles traités de tolémée, Oes LPe numtns,/em> 1’uratos,,la Géographie de Strabon (on fté erabnsas premsuesen Atotlité ; da l’AHstoire,/em> de Pelybe il pe qestrat queine issezfratbl cartit. Les guteurs rrésentés nans le prontispice àtaient -ls pacilement divxvii/span>e siècle Anlage/se /em>, deot le civre oIIétait trot en eenrconvtace p don atude dathématique, pue,(a gem>Téographie ,ueot leonbjmtaifétait deon Araduite grephieue,ent la fartit.tonnu e Oro es éditions.gem>Trintcepsme ce deux lolutm.saveient dté eaocurée pu mavorisae par deux eavants gumaniste,s,rrès oiés d l’ngleterre, orasme de rRoterraepour la pem>Téographie ,uimon dGrynaeuspour l’aem>Anlage/se /em>,

a) Lrasme, Hn desssnstrgatiurs, Pvec uhomas More mu creour dvuprecs/a>

63 Déj drns la lsconnd montié au lspan style="font-variant:small-caps;">xvi/span>e siècle ,s’était aanisfesé en Angleterreue defigrde lestrare o es édudes recques.(3. (32/a>, pu mien q Pardue,duot leocoul ie tédecine brllairip’une vifétlast pu mncore l gFlre ce Fù ies édudes latonicien,ne étaient d l’onneur lous leAmprleson de larisle eFiin g(1433-1499) Il smyavpremnient,lsgrec, eacheaient dostmnuscript cu des iivres qrecs, aassa ent pasrParis ou ouvain eù iéugnar une celleseffetrvesc ce Fnftrlecturlle, Tt rovenanint en Angleterre evec la flrme intention d’yreépndieue dgoû du lrec. CLon nvoyge/it meaucoup dtncormemps -là,et de s elacions.goredvals,d’étailicsa ent pnnsi qntre 1rno ultusv s ians nostinctifn de lncionslité . Les rersocutons elaigeu ss.(3, pci

  • 23 PDsdenrorasme d1469-15436) no à LRoterrae monr à Bâle, fuéquentsacs dlntre sFnftrlecturll les plusaa href="#ftn13">(...)
  • 13 Chomas Mored1467-15435) qui mut ronvtilluerinftim d’Henri VIIIet cohnce lenrou roiyaue, aveit foa (...)
  • 636/span> Uf. Srasme, Hem>Cosrestpndace /em> ,ulttre ecié ,Hans lem>LecscMmosies de l’Aucrop,/em> (SJ.P. Vspan style="font-variant:small-caps;">iv Ude.) qII,lem>Lecrend /em>(...)
  • <
  • 63 Sohn DCul td1469-15519, itrès dvoir été etudeint d BOxford, lla dassertrois ans p14963-1496)dntdIal(...)
  • <
  • 63 IWlluiaepGocuy g(144215519, vait fté etudeint duis suonfeser à BOxford vantsde lartit dntd1488pour la href="#ftn13">(...)
  • 139/span> Chomas MLinacee(1460-15274)etudeinlui ussi ssgrec,l gFlre ce Ft lesvit d BRom,l’ami d’Ermolao Ba la href="#ftn13">(...)
  • <
  • 14 Ul y rtait dnvite par lLord Mountjoy qui tai écrivait : « CQe n ieiux-t temsuonettre e’une rintce dla href="#ftn14">(...)
  • 241/span> ULauvrage (st uublié en 15311à Paris coez VGiles eslGourontr En b5519,Hans Holbein lécoue,meslessinla href="#ftn14">(...)
  • <
  • 24 CL premier (...)
  • 143/span> Ul ytait ddmir par ltus le sspécialeetes ajusu’à dne ceae dssezfécsne dueirasme dvait faocuréeleocla href="#ftn14">(...)

636/span> rasme ;a class="footnotecall" id="bodyftn23" href="#ftn13">(34/a>, penu dn Angleterre eour la puemière tois enc 1499comme ieécsptur du frls pesgLord Mountjoy ,y rit lealonnacsa ce de lhomas More ;a class="footnotecall" id="bodyftn23" href="#ftn13">(35/a> dot ll sesvit despridlsdmi Srmtrvellé dar l’autmophère aui téugnar  ans lesqmilieu xultusv s ilsn’ahfigait passp dcrive,m Slune e ses conrestpndact.(36/a> ; « CJnivrouve dci (37/a>, elsne iumble antentieulaton ui-même,.Quinn’avmirarvit cenpGocuy (38/a> ee coyle cacompleles 2aiences(39/a> ;?Le cncire gv- -llesejaais drennsroduistde haus psup e, fe haus pdox, de hlus gasrs,x cui le géoni de lhomas More ;?».orasme dvpremndlsgrec, ee rendià Paris entouvain ,et dasseudixmontsp dVenisncomme donresteur Joez Ve sfim,x cmprimerpaaAle larnuce En b5509,à l’avtnsmnt u’uenri VIII elsnrejuit daAnaleterre (40/a>, pauin seontpnr mcrivait en Aoezmi qlaem>AÉlogsdesla pFooe d/em><corei dn grec) quiilsnerrinasJoez Vhomas Mored lui illue defdi (4. (42/a> en ma tréologie) Il ast u Bâle pn 15314 ee rlint d’aamtié avec laimprimerpaaroben et tl neintre eans Holbein Il arsvint en Angleterre en re 15815et 15616pour unedesrner <éjour .Ceest u luique l’on neot l(ouceest ueuique an avorisae)l’édition dem>Trintceps/em> (43/a> d,(a gem>Tosmographice/em> d tolémée,(âle, froben, 1533)

13 ette sem>Géographie de Stolémée, Oue an avt comnaîtra carin,meslTy,, vait fté eraduite pn Aatinsdès 11409dar lacopo Angelotl nFlre ctn,me eubliée ès 11475p dVic ce, muis snc 1477u Blogie, Hnc 1478d BRom, et sur rot en d1482-8 à PUlm.Cette sraduction aetine,evait ,tout aut longau lspan style="font-variant:small-caps;">xvi/span>e siècle ,sfit l’nbjm de luxuu ss.copiestmnuscripts pour vue ae mngnfique,sGorto dui mexciaient dealonnoit se des Trintceps/em>,à laqu leserasme dvaut ont denné con adpuis ilsn’ast ras doute x cui le Géographie de Stolémée,étaietmien qonnu esn Angleterre

b) Leaem>Anlage/se /em>, (imon dGrynaeusped.); le LPe numtns,/em> 1’uratos,/a>
43 Leem>Anlage/se /em>, st un graité dolutmnasrxdeip’une leture dpeupacilem.Pour lettre e’ontsn eenlsu son tnvtilgnsmnt em>Am la poorte Àune rus gracd gublica,des seésumg sn 1neient dté efit s et la rgment deiffus ,.CRegiontantu, ponr nc 1470 H geent,s-uatre alns aveit composé n lem>CEpitme Nnlage/seid/em><

93 L lem>Thtriabibl (our us farti qui mvait fdéj dartutans un bers on aetine,en d1484p dVenisn lfutsuur la puemière tois eubliée n grec avec la fraduction aetine,e
LPranphasmeme ce te sem>Ghtriabibl ce nément fit s ar Stroclus iartu ugalement u Pâle pn 15354,aoez VJ. Oooritu, pvec un e éface de JoMlanchtho (47/a>,

13 DHacé pous gacilempour le nstronomes eamtiurs, Pleloète deuratos,,la LPe numtns,,/em> (ns la lraduction aetine,eonné spar eGermanicu , vait fté eublié e Blogie,ès 11474.Quiit a utexte grec ailrtait dnvclu nans le pecuelsde LSript res lrtronomiecibererres/em>,àditi par l pélèbre (48/a> e dVenisncnc 1499 LPe numtns,/em> 1’uratos,n grec avcomplanes pesla peaduction aetine,eaocurée mar Cocéron .Une nbnne qonnacsa ce deuratos,était aenncdssrée (49/a>,

13 L Cosmentaire meHepparque,, i sriptiue l l’égald pe ce foète dm de lsn.didspreaeur, P’ast ras doune leture diséme; il sea uté etdst,c gFlre ce ,quion A5467 par dVicorieus aoit Huesaeizine p’anaé s dprès leenécutondu frontispice

c) LeAHstoire,/em> de Pelybe oc.<m202-120); le Géographie de Strabon (c. 163 va.-21dpr.VJ.-C) 133/span> L lem>Téographie de Strabon ,eraduite pn Aatinsdar eGurin,ode rVron ,dm dGéugire dTifernas,lfutsmprimee dès 11469; leodition dem>Trintcepsmeutrxte grec e lelfutsuion A5416 L dVenisn lar Crle larnuce EGurin,ode rVron ,dqis i Canvtr ciqno e, fvait louii poedat dcinq ns lesqmouro deslaruel Chryslogras ilsustressuonfeser dsgang=e et ulittriaure grecquess ivoult, à gsn.dreour dntdIalien Houiie les srade deugsn.dmîtra Il auonfesassgrec,l gVenisn l gVron , Hais dur rot ,Ne t143 à Po maort H gFrreae <ù ion atcoe, orè seépté e ittririt meaucoup deétadeint ,étarngl rs iartm al,suess pesgombreux duglais Il auorè scrtainement uté en limrrtiin faoclanndis tepour la pem>Téographie
de Strabon

13 Pus prcsment aomme do qlaa vu,la Géographie de Strabon ,eraduite pn Aatinsdur souvelax dfaitspas Co. Hrresbach, vait fté eublié à Pâle ,en 15283 avec le trontispice des 2ingt-huatre alseurs rg cs.dt la tt dessiné par lolbein /p>
  • 25 Uf. SGmeqnos,In eoduition anx cPe numtns,/em>,XVI, 32-38 (de.Oettaadu SG. Aspan style="font-variant:small-caps;">xujac(...)
  • 251/span> Uelybe o csmmeanaietégalement uarxaoezf pesggerre dearcuérir les 2oteon dertronomie om de laométrila href="#ftn15">(...)
  • <
  • 25 Ceest uCasauon (ui sadidaugréelee vrnivrovaitlsu sriptiue lur selybe in Apbliat en A1609,ans un r(...)

13 l ast uans noute flus ptonnenctde coir sigurenr,ans ue te spagsdeslitre,mestigns à Pho oe o ealonmographiceet sue pous gauthecique,sreprésentant , Selybe o’ostoriens,en banne qolace,mund tein lnstrumentsd’Hoservetions Il ast uvrnivueilsnaeit comvtace plune e Suatrnt: fivres qeugsn.dem>AHstoire,/em> ,leslrant,s-uatreite ,i la péographie,du mnnd mhabst,ce ll s rait cême, as s’an" ntvcrot cGmeqnos(50/a>, pédige an graité dartitcui o sr le néugon dqueaorieals, meuprrs s dlus tamplrêe que less zons traopcal ,.CDpoqrt à LRomncnc 167d1i lylestrasueiz alns) Selybe oaeit cganesl’ami ié aus tScipon,de nscomplanenctdens lesrs acaplanes iiuit ines ; il saeit cisot nnsi q’Auslanes pa Gaul Oes Téographie ,uriptiuean lo miv son de clobe terrestre,tn 1six zons t(II, 3, 1),avpreuvaintlsn.diderrpé,antnn des pvoyge/ deUlyse(I, 2 o53-1), iais aussi dtilisntsda rgment des demvtilgnsmnt s(5.vueilsndnne qur las pary dueilsnacisot s.Une nraduction aetine,eos dlinq remier sfivres qeug’AHstoire,/em> ,qauleslonnu sd l’égoque ,fit s la fdmands pu pape Nicoes dVdar l’arouitiarc hevêue de nSipntemnans le peiyaue,de nNapls, mNicoeo Perotri iartu un 15282 bien ttlouii par Sa tuemière tdition deutexte grec aaocurée mar CVntcet dOpsopoeu et lmprimee d NHagernausn 15330 CLodition de nâle pe t1549 Odu à lHrvetgeus atait aouii poune lraduction aetine,eos WolfnndgMusicuius; ilusieomplètesMue,(a grécédetsm,dllesenvcluat Hes tem>CExcrtta uacique ds iivres qouiiact.(52/a>,

136/span> vnsi qls guteurs représentés nur lc prontispice àtaient pacilement achcssinlemsan Angleterre ea Téographie ,ureécouvertes,ueotnamne inprleson deciasiv l l’exloation" iuit ines

I.I CLoncadrnent ane maditition" ur lesptmps, et le paort ?/a> 23 Nn.dmnt dsuge/seifdssréeent ast ue destr,uu e’oncadrnent .Stns noute f suno non Astr-lsdas dimaditatment eaparqet aais an (yvesvit disémmet leocoho es aroogcuption des contemporains,et les 2eifftcuiés nueils dviient pe centre dntdesdemps u Sioul ers sents delaigeu xdt loulptiue ,

a) LL rTmps,/a> 138/span> Silesroi SSalontmtait ae mondlsdessevgeseui puofigdit à laa s=mblee de 2ingt-quadrivium,mui mells gutsi siot dappele,sà ls srabnsorme dvupre aus touvelles ecouvertes,cu des iouvelles onde,

139/span> etdTmps, eui mrurt lnesxrailement ce eui aomme da pMort Hfuche,dout aur son lassa e ,numble avoir été e’nbjm de lartitcuière ,maditition"sdtncormspan style="font-variant:small-caps;">xvii/span>e siècle as srouvbl dù iean" onteneuit l’exloation" e clobe dù iaparqiseeient,los dlivlisnion"sdjusuelélicornness iù ies snuemains, eudisputitet leompsir,du mnnd iù ieadelaigen" nlesmême,mtait aontemste de tout s parrt et lennact acsa ce d drs contflpt ceur rie r

ig. 68: Frontispice de LProgymnamalta/em> 1’urphtho iu, pvec u maique,(eel’imprimeur Paris, SS.de Colines o5325

e href="#ocannexe/image/2686/img-68png">rel="nconOSet>ralt="ig. 68: Frontispice de /a>>Arandsir/a>.va hel="nnofollow"class="tconOOrig"href="#ocannexe/image/2686/img-68png">>Original (ng", 77k
  • 25 CEtr-lsdtili de trappelr leasfim,xe,vans de ,deCans Holbein ,cublié à PLyn" ntv5338dla lM.(...)
  • /ul>

    641/span> Lasfite pu temps an 1ffet l mragiité de aa cviseumanine,ans ue te sgoque srouvbl eet suiHsnuemt lsng=einare, ttaient pe (55/a>. LTut autour dÀune rortrit de (hn D Dayl’imprimeur Publié ens l’édition dueilsnaconné spn A5463de LActsrnad uonumnt,sme cJ. rox, Oonuemt lappelelem>Leiie le ,rurtit l’idsript on dem>Leife s oe athrnad e athrs dife,;lhn D Daylceit faoa Suatrnt: fns

b) Le Mevise,: Cem>virescit vulnere veritas
  • 256/span> UO vrouverPe te sevise,TProtoathesi,/em>,aris, SG. Morth(...)

84 O nour ait u de ands ruielast ue duno cahe udel Mevise,virescit vulnere veirtu,/em>  Co mlemsure.faccouîtlsn.drurtige». io lÀidsripait dens ls prontispice deslse tuvres (56/a>. L/p>

14 De1on actés luorè scathoeuerJariylTudor,eui m’était aenné ecuur lmisinn dearoadeuer ue maocemstntsime, Hvoulit anle sutsi siavpreuprir leasVrist nnsroeenctduur levise,, pne iormeul également umpsrutéesà BAulu-Glle,(60/a>.vue s’auteabutit à l Cn patee le (61/a>, ee anle srtailic en Angleterre ea fRormee

446/span> our lhn D Day Pui mceit feuà ls solnnedrepel’imnrabnsigeate ,(a gem>TblodyfLariy/em> ,leasurb,titu on de lsm> dlsm> tait daocablement cne manuère de laroclmberMue,(a gVrist nnsaticre delaigeu ss,lclle sueilsndcfeddit ,tinitssit trotjors rrr ltaiomphe,, ntdéfpi- c) LMercre.fetc’rtronogie)/a> 14 SilesrTmps,(eoinasJes efers llébmnt,s

648/span> LsaMercre. ueilsnaeit cédige an 15549à Lanvain (62/a> en mens lsuielalsnentreit an 1emri desln o-latonicme duerJaercre.(63/a>,

IV.Canvcuston d/a> 249/span> etdrontispice Pui mvnnntais la lsm> de SW.puningham,dea ucrtainement uas dto dcpsrovsaelar Sn parts tepbanalxvi/span>e siècle a,(a gem>Téographie de Stolémée, Ofût-cspn Araduction aetine,,lfutseciasiv luur len nlrdax dexloatisrs aonderns,e’oncvi.fetc’ntpnr duedépcuvrae les 2errestiouvelles

95 ecrenour dax dsiurcs rg csue,srnuthecique,s,la pivffusnn des paiencesdens le pang=agsdeudary ,leasuane,emouacionsen re 1mprimerpa po larts te,,la LAmbssa drpa /em> d(fg. 69) qettrat en Asctnslle pFoaçais aJeatfeslDntenvile,dm dGermgepeltelv, printrpar lolbein pn 15333à Landdes pbùalsnvmnietqds’étailir,lmntee Tien q’espri a’Hoverteue le quadrivium,,a class="footnotecall" id="bodyftn26" href="#ftn16">(64/a>, pl r lonifde larixdeip’uharontie pvec iussi ,dne lcovtr ci maditition" ur le cviset le paort a class="footnotecall" id="bodyftn26" href="#ftn16">(65/a>. LLs iivres qou l’artige (66/a>.pronnt dealrcounclsiaionsen re 1luréoren,dt loathoeuers; le ,deCJeatfeslDntenvile, Tsmmeanaitair,du miilemau(67/a>,

ig. 9: Cem>vLs iAmbssa drpa /em> ,deCans Holbein ,ciilemauprintrp Landdes pn 15333 /p> e href="#ocannexe/image/2686/img-69png">rel="nconOSet>ralt="ig. 9: CLs iAmbssa drpa ,deCans Holbein ,ciilemauprintrp Landdes pn 15333 " />/a>>Arandsir/a>.va hel="nnofollow"class="tconOOrig"href="#ocannexe/image/2686/img-69png">>Original (ng", 114k ddiv>