Navigation – Plan du site
Chroniques politiques
Tunisie

Chronologie Tunisie 2016

Éric Gobe
p. 333

Entrées d'index

Géographie :

Tunisie
Haut de page

Texte intégral

16 janvier : Remaniement ministériel. Le chef du gouvernement Habib Essid annonce la composition de sa nouvelle équipe ministérielle. Onze nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement.
9-10 janvier : Congrès du « consensus » de Nidaa Tounes à Sousse.
7 mars : Des groupes djihadistes armés en provenance de Libye et se réclamant de l’État islamique investissent la ville de Ben Guerdane. L’armée, la police et la garde nationale épaulées par des unités spéciales interviennent pour repousser, puis éliminer les assaillants. Bilan humain : une cinquantaine de djihadistes, treize membres des forces de l’ordre et sept civils ont été tués lors de l’attaque et des accrochages qui ont suivi.
17 mars : Les contestataires des résultats du congrès de Sousse lancent « un appel à la reconstruction du projet Nidaa Tounes en fidélité aux engagements pris devant le peuple ». Ce document appelle à la constitution d’une « direction collégiale reflétant la diversité » du parti.
20 mars : Lancement officiel du parti de Mohsen Marzouk, le Mouvement du projet Tunisie
20-22 mai : Le 10e Congrès de Ennahdha. Le parti affirme son caractère civil en actant la séparation entre ses activités politiques et la prédication religieuse renvoyée à la société civile.
2 juin : Initiative présidentielle de Béji Caïd Essebsi pour la formation d’un gouvernement d’union nationale.
22 juin : Le Front populaire se retire de l’initiative présidentielle.
13 juillet : Signature du Pacte de Carthage par neuf partis politiques et trois organisations nationales pour concrétiser l’initiative présidentielle et former gouvernement d’union nationale sous la direction de Youssef Chahed.
20 juillet : Déclaration de Habib Essid sur la chaine privée Attessiaa : « je ne démissionnerai pas ».
30 juillet : Séance plénière à l’ARP consacrée au vote de confiance du gouvernement de Habib Essid. Il n’obtient pas la confiance du parlement : 118 contre, 3 pour et 27 abstentions.
3 août : Nomination de Youssef Chahed en tant que chef du gouvernement d’union nationale.
4 novembre : Limogeage du ministre des Affaire religieuses, Abdeljalil Ben Salem, pour « atteinte aux fondamentaux et aux principes de la diplomatie tunisienne », après avoir prononcé des propos assimilant le wahhabisme saoudien au terrorisme.
17 novembre : Retransmission en direct à la télévision des témoignages de victimes de la dictature lors d’auditions publiques devant l’Instance Vérité et Dignité.
8 décembre : Adoption de la loi de finances 2017, après de nombreuses controverses à propos des dispositions fiscales applicables aux professions libérales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éric Gobe, « Chronologie Tunisie 2016 », L’Année du Maghreb, 17 | 2017, 333.

Référence électronique

Éric Gobe, « Chronologie Tunisie 2016 », L’Année du Maghreb [En ligne], 17 | 2017, mis en ligne le 13 novembre 2017, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/anneemaghreb/3294

Haut de page

Auteur

Éric Gobe

Directeur de recherche au Cnrs, Iremam, Aix Marseille Université/Cnrs, Aix-en-Provence, France.

Articles du même auteur

Haut de page