Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire sociale et démographie

Histoire des sociétés européennes, XIXe-XXe siècles. Liens, réseaux, configurations

Maurizio Gribaudi, Olivier Abel, Giovanni Levi et Sabina Loriga
p. 173-174

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Maurizio Gribaudi, directeur d’études

1Compte rendu non communiqué.

Olivier Abel, professeur à l’Institut protestant de théologie de Paris
Maurizio Gribaudi, directeur d’études
Giovanni Levi, professeur à l’Université de Venise
Sabina Loriga, maître de conférences

2Compte rendu non communiqué.

Sabina Loriga, maître de conférences

L’expérience individuelle : la subjectivité et l’acteur dans les processus historiques

3Au cours de l’année 2000-2001 nous avons continué notre réflexion sur la valeur heuristique de la dimension biographique en sciences sociales. L’interrogation de base a porté sur la possibilité de comprendre l’évolution historique à travers une perspective qualitative, fondée sur l’analyse des expériences individuelles : de quelles manières, et dans quelles conditions, cette perspective permet-elle de saisir la dynamique sociale globale ? À cette fin, nous avons consacré la plupart des séances du séminaire à la lecture et à la discussion de certains auteurs qui, tout au long du XIXe siècle et au début du XXe, ont pensé la société, plutôt que comme une structure ou un système impersonnel, comme une configuration d’individus interdépendants.

4Cette année notre réflexion a été fondée, en particulier, sur trois textes : le chapitre « L’individu et l’universel (La grandeur historique) » dans Considérations sur l’histoire universelle de Jacob Burckhardt ; la deuxième partie de L’édification du monde historique dans les sciences de l’esprit de Wilhelm Dilthey ; et le premier chapitre de La société des individus de Norbert Elias.

5Un certain nombre de participants au séminaire ont activement contribué à ce travail d’analyse des textes : ainsi, en particulier, Paulo Jesus.

6Sandra Cavallo (Université de Londres) est venue présenter les résultats de ses enquêtes en cours.

Publications

  • « Paul Ricoeur e il compito dello storico », Aperture, juin 2001, 10, p. 15-34.
  • « La battaglia d’Algeri a Parigi », Diario della Settimana, avr. 2001, 18, p. 36-40.
  • « Di quanta storia abbiamo bisogno ? », Diario della Settimana, Jan. 2001, 4, p. 30-34.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maurizio Gribaudi, Olivier Abel, Giovanni Levi et Sabina Loriga, « Histoire des sociétés européennes, XIXe-XXe siècles. Liens, réseaux, configurations », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 173-174.

Référence électronique

Maurizio Gribaudi, Olivier Abel, Giovanni Levi et Sabina Loriga, « Histoire des sociétés européennes, XIXe-XXe siècles. Liens, réseaux, configurations », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 26 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15138

Haut de page

Auteurs

Maurizio Gribaudi

Articles du même auteur

Olivier Abel

Articles du même auteur

Giovanni Levi

Articles du même auteur

Sabina Loriga

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals