Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie historique

Anthropologie historique des modèles politiques dans l’Islam méditerranéen

Jocelyne Dakhlia
p. 404-405

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Jocelyne Dakhlia, maître de conférences

1Deux tiers environ des séances du séminaire ont été consacrés à un travail collectif sur des sources concernant la langue franque méditerranéenne, du XVIe au XVIIIe siècle. On y a comparé des définitions et descriptions du franco par les contemporains, en s’interrogeant plus particulièrement sur la notion de langue « corrompue » qui émane souvent de ces descriptions, par une assimilation à un « italien corrompu ». Le cas du Maroc a justifié d’un traitement à part dans la mesure où cette notion de corruption de la langue de contact avec les Européens semble peu présente dans les sources ; l’usage générique de l’espagnol s’y substituerait à celui du franco proprement dit.

2On a tenté de repérer par ailleurs diverses situations d’usage de la langue tranque hors du contexte généralement défini comme le sien dans l’historiographie, hors des villes et des ports et des lieux de brassage intense (marchés, bagnes, tavernes...). Une diffusion dans l’espace domestique mais aussi dans le monde rural ou tribal a ainsi pu être envisagée à partir de certaines sources. Ces phénomènes de diffusion supposent également des « passeurs » linguistiques dont on a tenté de cerner quelques figures.

3La seconde partie du séminaire a été réservée à la présentation de travaux dans le cadre du programme « Usages et métissages linguistiques dans l’histoire du Maghreb » (convention scientifique EHESS-Institut de recherche sur le Maghreb contemporain) dont le séminaire de mi-parcours s’est tenu à Tunis les 16 et 17 juin 2001. Trois demi-journées d’études organisées en collaboration avec Jean-Charles Depaule ont permis d’élargir la dimension maghrébine de cette problématique de l’interaction linguistique et culturelle (Égypte, Baléares, Malte, Sicile). À partir d’une réflexion sur les « langues en contact », on a développé une approche critique de la notion de métissage et, à travers, elle de celle de l’« emprunt », voire du « contact » culturel.

Publications

  • « “Turcs de profession” ? Réinscriptions lignagères et redéfinitions sexuelles des convertis dans les cours maghrébines (XVIe-XIXe siècle) », dans Conversions islamiques. Identités religieuses en Islam méditerranéen, sous la dir. de M. Garcia-Arenal, Paris, Maisonneuve et Larose, 2001, p. 151-171.
  • « New approaches in the history of memory ? A French model », dans Crisis and memory in Islamic societies, sous la dir. de A. Neuwirth et A. Pflitsch, Beyrouth, Orient-Institut, 2001, p. 59-74.
  • « “La culture nébuleuse” ou l’Islam à l’épreuve de la comparaison », Annales. Histoire, Sciences sociales, 56, 2001, p. 1177-1199.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jocelyne Dakhlia, « Anthropologie historique des modèles politiques dans l’Islam méditerranéen », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 404-405.

Référence électronique

Jocelyne Dakhlia, « Anthropologie historique des modèles politiques dans l’Islam méditerranéen », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15261

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals