Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie du changement social

Jean-Pierre Olivier de Sardan et Giorgio Blundo
p. 457

Texte intégral

Jean-Pierre Olivier de Sardan, directeur d’études
et Giorgio Blundo, maître de conférences

Corruption et relations administrations/administrés (résultats d’une recherche en Afrique de l’Ouest)

1Axé sur la discussion critique de recherches empiriques sur la corruption au Bénin, au Niger et au Sénégal, le séminaire groupé, organisé dans sa troisième année consécutive, s’est attaché à plusieurs dimensions analytiques. En identifiant les formes élémentaires et les principales stratégies de la « petite corruption quotidienne », banalisée et systémique, à l’œuvre dans la douane, la justice, la santé et les marchés publics, les différents participants (T. Bierschenk, G. Blundo, N. Bako-Arifari, M. Mathieu, J.-P. Olivier de Sardan, M. Tidjani Alou) ont montré qu’elles sont enchâssées dans un contexte « dysfonctionnel » de production de services publics. Ces pratiques trouvent du reste leur légitimation dans des logiques sociales et économiques : l’analyse d’un corpus d’expressions populaires désignant les transactions corruptives a permis de distinguer entre le niveau des discours construits, débouchant sur les configurations idéologiques relatives à la corruption, et celui du vocabulaire employé, qui concerne le champ sémantique de la corruption. Il est apparu que les pratiques corruptives sont justifiées et « euphémisées » par leur grande proximité ou interpénétration avec des pratiques sociales communes et « normales ». Comme pour les années précédentes, le séminaire a permis de confronter les analyses présentées avec celles de chercheurs travaillant dans d’autres contextes et avec d’autres outils méthodologiques. Nous avons ainsi entamé des discussions fécondes autour des approches économiques de la corruption (J. Cartier-Bresson, Université de Reims), des politiques de lutte et de prévention (I. Hors, OCDE, Paris), ainsi que des initiatives de réforme opérées sur le versant de la « société civile » (M. Adama Gueye, Transparency International, Sénégal).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Olivier de Sardan et Giorgio Blundo, « Anthropologie du changement social », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 457.

Référence électronique

Jean-Pierre Olivier de Sardan et Giorgio Blundo, « Anthropologie du changement social », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15288

Haut de page

Auteurs

Jean-Pierre Olivier de Sardan

Articles du même auteur

Giorgio Blundo

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals