Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Philosophie et épistémologie

Théories biologiques et philosophie de la biologie

Henri Atlan
p. 605-606

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

Henri Atlan, directeur d’études

Quelle philosophie pour la biologie du XXIe siècle ?

1Le problème corps-esprit est une question philosophique classique que les sciences cognitives et la philosophie de l’esprit ont conduit à réexaminer. La question reste pourtant encore largement ouverte. L’un de ses aspects les plus difficiles concerne la relation de causalité supposée entre des états mentaux et des états du corps, dans l’action volontaire, et en direction opposée, dans la perception. Sur la question de la causalité en général et de ses implications sur le problème corps-esprit, le monisme spinoziste intégral apporte un éclairage souvent méconnu. Cette doctrine de l’union du corps et de l’esprit implique la négation pure et simple de tout rapport de cause à effet entre un état mental et un état du corps, non pas du fait d’un dualisme sans interaction mais parce qu’il s’agit d’une seule et même chose.

2Cette position radicale a été analysée d’abord en elle-même, à partir de l’Éthique, puis en comparaison avec la théorie de l’action de Donald Davidson et celle de l’unité synthétique de propriétés en Physique, de Hilary Putnam. Cet éclairage permet d’interpréter de façon satisfaisante des résultats neuro-physiologiques apparemment paradoxaux sur la chronologie des activités cérébrales correspondant, respectivement, à une décision de mouvement volontaire et au commencement du mouvement (B. Libet).

Publications

  • « Le retour de la complexité », Biofutur, 206, 2000, p. 56-57.
  • Avec U. Hershberg, Y. Louzoun et S. Solomon, « HIV time hierarchy: winning the war while loosing all the battles », Physica, 289, 2000, p. 178-190.
  • Avec R. Panet et M. Marcus, « Over-expression of the Na+K+CI- cotransporter gene induces cell proliferation and phenotypic transformation in mouse fibroblasts », Journal of cellular Physiology, 182, 2000, p. 109-118.
  • « Self-organizing networks: weak, strong and intentional, the role of their underdetermination », dans Self-organizing dynamics and semantic structures in cognitive systems, sous la dir. de A. Carsetti, Kluwer Academic Pubi. Dordrecht, 2000, p. 127-142.
  • Avec M. Koppel, « Self-organization and computability », dans ibid., p. 201-209.
  • « Vivere e conscere », Pluriverso, 5, 2, 2000, p. 24-31.
  • Avec Y. Louzoun, S. Solomon et I. Cohen, « Modeling complexity in biology », Physica A, 297, 2001, p. 242-252.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henri Atlan, « Théories biologiques et philosophie de la biologie », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 605-606.

Référence électronique

Henri Atlan, « Théories biologiques et philosophie de la biologie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15358

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals