Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Psychologie

Neurosciences cognitives

Michel Imbert
p. 672-673

Entrées d’index

Index thématique :

Psychologie
Haut de page

Texte intégral

Michel Imbert, directeur d’études

1L’enseignement se déroule dans le cadre du DEA « Sciences cognitives » (J. Petitot). Ce séminaire « Introduction aux neurosciences cognitives », comporte deux enseignements distincts.

2Dans le premier, après une étude historique du développement des neurosciences cognitives, tant sur le plan conceptuel, méthodologique et technique qu’institutionnel, nous nous sommes attaché à décrire les principes de la communication interneuronale, en insistant notamment sur les mécanismes moléculaires de la théorie ionique de l’activité neurale, sur la diversité des neuromédiateurs et des récepteurs ainsi que sur les modes variés de transmissions synaptiques. L’anatomie fonctionnelle du cerveau des primates (humain et non humain) est abordée au moyen des techniques actuelles d’imagerie cérébrale, tout particulièrement l’IRM fonctionnelle. Ce premier séminaire débouche sur une étude détaillée de la rétine des Vertébrés, en prenant comme fil conducteur le problème majeur de traitement de l’information qu’elle doit résoudre : compacter massivement l’image optique, la filtrer, et la mettre dans un format compatible avec les messages électriques véhiculés sur les fibres du nerf optique. Nous insistons sur les opérations élaborées par les diverses classes de cellules de la rétine, qui permettent de passer de l’image continue, réalisée sur le fond de l’œil, à des représentations neurales numérisées, avant d’être envoyée et distribuée en parallèle à des cibles cérébrales distinctes.

3Le second séminaire, intitulé « La connaissance visuelle », nous permet de poursuivre la revue, commencée les années précédentes, sur l’organisation des représentations visuelles dans le cortex cérébral. Nous nous sommes attaché à décrire la façon dont les divers attributs de l’image oculaire, forme, couleur, mouvement, profondeur, sont analysés dans des modules spécialisés, répartis dans de nombreuses aires corticales distinctes chez le Primate. Les mécanismes impliqués dans la reconnaissance des formes et l’identification des objets et ceux qui sont invoqués pour leur localisation spatiale et leur utilisation dans des comportements visuellement déclenchés ou guidés sont passés en revue. Une conception générale - intégrant les données anatomo-fonctionnelles du système visuel des primates avec les performances psychophysiques et psychologiques de la perception humaine - est tentée.

Publications

  • Avec C. Fonta, « Effect of monocular deprivation on NMDAR1 immunostaining in ocular dominance columns of the marmoset Callithrix jacchus », Visual Neuroscience, 17, 2000, p. 345-352.
  • « Vision et distance perçue », Les Séminaires Ophtalmologiques d’IPSEN, sous la dir. d’Y. Christen, Paris, Irvinn, 12, 2001, p. 15-24.
  • Avec C. Fonta et C. Chappert, « Vascularisation du cortex visuel chez le primate au cours du développement postnatal », ibid., p. 113-122.
  • « La rétine et son fonctionnement », Science & Vie, Hors série, 2001, p. 18-36.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Imbert, « Neurosciences cognitives », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 672-673.

Référence électronique

Michel Imbert, « Neurosciences cognitives », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 24 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15399

Haut de page

Auteur

Michel Imbert

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals