Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Centre d’anthropologie

Jean-Pierre Albert, Dominique Blanc, Josiane Bru, Patricia Heiniger-Casteret, Philippe Sahuc, Marlène Albert-Llorca, Alain Ballabriga, Claudine Vassas, Annie Paradis, Béatrix Midant-Reynes et Jean Vaquer
p. 793-796

Entrées d’index

Centres de recherche :

Centre d’anthropologie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Pierre Albert, directeur d’études
avec Dominique Blanc, ingénieur d’études

Approches anthropologiques du travail social

1Une première série de séances à consisté en une relecture des analyses du travail social produites dans les années 1970-1980, en particulier par les sociologues réunis autour de Pierre Bourdieu (Jeannine Verdès-Leroux sur le travail social, Francine Muel-Dreyfus sur le métier d’éducateur), puis des études plus récentes des métamorphoses du social (notamment autour de Robert Castel). Une deuxième série s’est attachée à montrer la pertinence de l’approche ethnographique de quelques institutions et groupes sociaux concernés par le travail social.

2En alternance avec ces apports théoriques sous forme de cours et de comptes rendus de lecture, le séminaire a consisté en un travail collectif à partir des travaux en cours des participants, invités à en soumettre les avancées à la critique du groupe. Ont été notamment examinés cette année : la construction de la notion de précarité et de conduite à risque par les acteurs de l’institution en rapport avec les origines ethniques de parturientes en milieu hospitalier, la question de l’hygiène comme analyseur du fonctionnement des lieux de vie, une ethnographie du passage en maison d’arrêt, les ambiguïtés de la notion de travail dans des actions de réinsertion.

Josiane Bru, ingénieur d’études
Patricia Heiniger-Casteret, maître de conférences à l’Université de Pau
Philippe Sahuc, maître de conférences à l’INAPG de Paris

Thèmes et pratiques de la littérature orale

3Le séminaire a, durant cette deuxième année de fonctionnement, continué d’être un lieu de réflexion commun aux chercheurs et aux praticiens de la littérature orale. L’approche des divers sens, usages et techniques du conte, qu’il s’agisse de la tradition orale ou de la pratique contemporaine, s’est appuyée cette année sur la question, souvent abordée l’année précédente, des lieux où l’on conte.

4Patricia Heiniger-Casteret a montré le phénomène de passage du conte des veillées à la scène, en Gascogne, durant la seconde moitié du XXe siècle et l’imbrication du conte et de la littérature depuis le XIXe siècle. Guy Latry (Université de Bordeaux-III) a présenté l’enquête de littérature orale de Félix Arnaudin, ethnographe de la Grande Lande, en la situant dans le cadre plus général d’une entreprise ethnographique au tournant des XIXe et XXe siècles. Il a rendu compte des problèmes soulevés par l’édition d’une telle œuvre. Koldo Amestoy, conteur, a relaté son itinéraire personnel, de la radio au théâtre et au conte, ancré dans le pays et la langue basques mais intervenant sur des scènes internationales. Il a fait part de divers modes de collaboration avec des créateurs d’autres disciplines (architectes, plasticiens, danseurs) et comment fonctionnait la réactivation par le conte d’un imaginaire collectif. Lors de demandes d’intervention à partir de son expérience de collecteur-conteur, Philippe Sahuc a constaté, notamment lors d’une fête de transhumance, les divergences existant dans la localisation des façons de conter, par le choix du conte ou par le choix de la langue du « contage ». Laura Campagnet a fait part d’expériences de conte chez l’habitant ou dans des lieux semi-privés et permis une confrontation des conditions de travail du conteur et des méthodes du comédien. Sylvie Travostino et Thierry Truffaut ont, par le récit et l’analyse de leur pratique professionnelle en milieu thérapeutique, initié une réflexion sur cette autre fonction du conte, qui fera l’objet des premières séances du séminaire de l’année suivante.

5Josiane Bru a coordonné les séances du séminaire, rendu compte régulièrement des ouvrages parus et présenté les travaux tenus à l’occasion de colloques ou journées d’études sur le conte.

Marlène Albert-Llorca, professeur à l’Université de Toulouse-II
Alain Ballabriga et Claudine Vassas, directeurs de recherche au CNRS
Annie Paradis, docteur en anthropologie

Le sens du rite

6Au cours de l’année 2000-2001, ce séminaire bimensuel a réuni les chercheurs et des doctorants du Centre d’anthropologie pour neuf séances de travail collectif.

7Dans la séance introductive, Claudine Vassas a présenté le chapitre « Le pays des jouets. Réflexions sur l’histoire du jeu » de l’ouvrage de Giorgio Agamben, Enfance et histoire. Destruction de l’expérience et origine de l’histoire. Cette première séance a permis d’évoquer les problèmes généraux du temps sacré, du temps humain, du rite et du jeu. Prolongeant cette approche philosophique, lors de la deuxième séance, l’exposé de Jean-Pierre Albert « Sur le rite. Propositions d’analyse » s’est efforcé de définir avec quelque précision les usages pertinents de la notion de rite en ethnologie : notion eurocentrique ou universelle ? question de l’efficacité symbolique, rite et religion, question des rites profanes (ou séculiers).

8Après ces deux séances théoriques, les exposés suivants nous ont fait voyager à travers une série de terrains particuliers. L’indianiste Marine Carrin a fait un exposé sur le thème « Théorie de la performance rituelle et culte des bhuta ». L’helléniste Alain Ballabriga a présenté certains éléments du rire rituel en Grèce ancienne à propos des figures de Déméter, lambé et Baubô. Bruno Rouers, doctorant du Centre préparant une thèse sur le piercing, a fait un exposé intitulé : « Modifications corporelles en Occident : de la revendication du rituel à l’interprétation par le rite ». Brigitte Sébastia, doctorante indianiste, nous a donné un aperçu (avec projection d’un film vidéo) des pratiques religieuses de la communauté pondichérienne catholique en Île-de-France. Christine Escarmant s’est demandé s’il fallait voir dans la fête religieuse juive de Pourim un rite parodique livresque ou un carnaval. Noria Boukhobza (chercheuse associée) nous a donné un aperçu des rites de mariage de la communauté maghrébine en France, partagée entre coutumes du pays d’origine et du pays d’accueil.

9Enfin une dernière séance organisée par Patricia Ciambelli et Emilia de Simoni du musée des Arts et Traditions populaires de Rome, a pris la forme d’une journée intitulée « Images des rites » et consacrée au cinéma ethnologique en Italie du Sud. Entre autres thèmes abordés, la projection commentée d’une série de films des années 1950-1960, supervisés par Ernesto De Martino, nous a permis de revisiter quelques terrains « demartiniens » : lamentation funèbre, magie, tarentisme.

Béatrix Midant-Reynes, chargée de recherche au CNRS

La vallée du Nil du néolithique à l’émergence de l’État

10Après une introduction sur le thème de l’art rupestre saharien dans le contexte du néolithique d’Afrique du Nord par M. A. Muzzolini, cette série de quatre séminaires sur la vallée du Nil avant l’époque pharaonique a été centrée sur les travaux en cours. La parole a été donnée aux doctorants qui sont venus faire le point de leurs recherches.

11Claire Newton (Université de Montpellier) a rendu compte de son étude des restes végétaux du site prédynastique d’Adaima (Haute-Égypte) ; Nathalie Baduel (Université de Lyon) a évoqué les palettes à fard dans la perspective plus générale de l’anthropologie du fard, à partir des exemples du site d’Adaima ; enfin, Gwenola Graff (Université de Paris-IV) a exposé ses travaux sur l’iconographie des vases prédynastiques.

Jean Vaquer, directeur de recherche au CNRS

Les enceintes néolithiques en Europe occidentale

12Ce séminaire avait pour objet d’établir un inventaire des systèmes d’enceintes du néolithique ancien à l’âge du bronze en Europe occidentale. Les principales problématiques abordées ont été centrées autour des aspects chronologiques (apparition et développement), fonctionnels (typologie des enceintes et artefacts associés) et géographiques (répartition). L’émergence d’habitats ceinturés correspond au plein essor du néolithique ancien en Europe centrale et domaine adriatique. Néanmoins, le développement de ces systèmes d’enceintes en France n’est avéré qu’au cours du néolithique moyen, par la présence d’habitats à fossés interrompus du chasséen méridional (Villeneuve-Tolosane et Saint-Michel-du-Touch en Haute-Garonne, Auriac dans l’Aude,...) et du Michelsberg (Bazoche dans l’Aisne et Noyen-sur-Seine en Seine-et-Marne). Ces fossés sont généralement accompagnés d’un système de levée de terre et d’une palissade qui ont souvent conduit a les interpréter comme des marqueurs territoriaux ou défensifs, mais l’ampleur des proportions atteintes au néolithique final (fossé de Roc-d’en-Gabit dans l’Aude) ainsi que leur forme circulaire à l’âge du bronze, laissent entière la question de leurs fonctions.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Albert, Dominique Blanc, Josiane Bru, Patricia Heiniger-Casteret, Philippe Sahuc, Marlène Albert-Llorca, Alain Ballabriga, Claudine Vassas, Annie Paradis, Béatrix Midant-Reynes et Jean Vaquer, « Centre d’anthropologie », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 793-796.

Référence électronique

Jean-Pierre Albert, Dominique Blanc, Josiane Bru, Patricia Heiniger-Casteret, Philippe Sahuc, Marlène Albert-Llorca, Alain Ballabriga, Claudine Vassas, Annie Paradis, Béatrix Midant-Reynes et Jean Vaquer, « Centre d’anthropologie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 19 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15500

Haut de page

Auteurs

Jean-Pierre Albert

Articles du même auteur

Dominique Blanc

Articles du même auteur

Josiane Bru

Articles du même auteur

Patricia Heiniger-Casteret

Articles du même auteur

Philippe Sahuc

Articles du même auteur

Marlène Albert-Llorca

Articles du même auteur

Alain Ballabriga

Articles du même auteur

Claudine Vassas

Articles du même auteur

Annie Paradis

Articles du même auteur

Béatrix Midant-Reynes

Articles du même auteur

Jean Vaquer

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals