Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Ruralités contemporaines

Joseph Goy, Rolande Bonnain, Jacques Cloarec, Françoise Dubost, Bernadette Lizet, Martyne Perrot et Martin de La Soudière
p. 254-256

Texte intégral

Joseph Goy, directeur d’études
Rolande Bonnain et Jacques Cloarec, maîtres de conférences avec Françoise Dubost et Bernadette Lizet, directeurs de recherche au CNRS
Martyne Perrot et Martin de La Soudière, chargés de recherche au CNRS

Séminaire interdisciplinaire de recherche

1Poursuivant une discussion initiée l’année précédente, le séminaire s’est ouvert sur une mise en discussion de la question de la pluri-disciplinarité confrontée à l’étude de la ruralité et de ses transformations. Pour nourrir ce débat de leur expérience étaient invités un sociologue, Marcel Jollivet, et un historien, Ronald Hübscher.

2L’importance du camping dans les pratiques de nature n’est plus à démontrer. Mais paradoxalement, il reste relativement peu étudié. Olivier Sirost, sociologue, et Gilles Raveneau, historien, en ont révélé la richesse à travers trois fils rouges : son historique et son institutionnalisation. En particulier, la liaison avec les associations de jeunesse et les clubs sportifs ; sa diversification contemporaine, avec la sophistication toujours plus poussée du matériel, l’installation des mobil-homes sur des parcs de loisir, etc. ; enfin, son ethnographie : durée des séjours, vie quotidienne, régions choisies, types de relations et d’activités pratiquées. Nouvelle façon d’habiter la nature, de déroger au confort, d’échapper aux rythmes imposés, d’approcher le mythe de la « vie sauvage ».

3Les flux et usages des ressources et déchets sont une modalité des relations ville-campagne. Béatrice Cabedoce a retracé l’histoire des champs d’épandage et du maraîchage dans la plaine de Pierrelaye pour analyser une fonction centenaire de la banlieue parisienne (recueillir les eaux usées de la capitale pour fertiliser le sol, et répondre aux besoins croissants en produits maraîchers). Tandis que Gérard Prémel, sociologue, montrait qu’en Bretagne les problèmes de pollution causés par les modes intensifs de production agricole devenaient l’objet d’un débat politique majeur concernant aussi bien les ruraux que les citadins.

4Une séance a été consacrée aux « figures du sauvage », anciennes et nouvelles. Corinne Boujot, ethnologue, a mené une recherche sur les figures du corps à corps que suggère le venin à travers la littérature, les discours médicaux ou scientifiques sur le temps long. Sophie Bobbé, également ethnologue, a travaillé sur deux animaux sauvages, l’ours et le loup, qui font souvent « la paire dans le folklore et l’imaginaire des habitants espagnols de la péninsule Cantabrique ».

5Les parcs naturels régionaux sont des institutions propices à étudier les formes de savoirs et la gestion du territoire. Ce qui conduit à mettre en relation formes d’expertise et modes de gestion. Florence Charpigny, anthropologue, a expliqué comment dans le PNR des Monts d’Ardèche, le consensus de gestion se construit en plaçant l’agriculteur au centre des projets territoriaux. Jean-Yves Bernard, botaniste, directeur-adjoint du parc de Brière, doit gérer une forte conflictualité entre les contraintes d’une gestion protectionniste de milieux humides fragiles, des usages traditionnels d’exploitation des marais, et les attentes d’un public avide de découverte et de connaissances sur ces milieux.

6Cette problématique des rapports à l’environnement et à la nature a été explorée sous un angle différent, celui des savoirs sur la nature (les espèces végétales et animales, les sols, les milieux, les écosystèmes et leur fonctionnement). Quels sont les principaux groupes d’acteurs qui les produisent et les mettent en œuvre, qui s’en réclament, quels sont les conflits et les stratégies d’action sur le territoire qui en découlent ? Les deux intervenants, J.-P. Viguier, directeur du parc national de la Vanoise et Adel Selmi, anthropologue, ont développé leur analyse sur ce même terrain du parc, en prenant en compte l’histoire de ce territoire préservé, depuis les années 1970 jusqu’aujourd’hui. Cet échange entre le chercheur et le gestionnaire a permis de soulever des questions sensibles et complexes sur le rôle de la recherche, en sciences sociales sur un tel territoire et réciproquement, sur l’effet de cette pratique de recherche dans la conduite du parc.

7Une séance a abordé le thème de l’immigration et de sa perception, et précisément de l’immigration italienne d’entre les deux guerres, telle qu’elle a été traitée par des chercheurs à cinquante ans d’intervalle. Ronald Hubscher, historien a revisité l’enquête de Girard et Stoetzel sur les Italiens du Lot-et-Garonne (1951) et a montré l’intérêt de ce travail en dépit de ses présupposés idéologiques et populationnistes. Marie-Claude Blanc-Chaléard, historienne, en parlant des Italiens de la région parisienne qu’elle a étudiés, a mis en évidence que l’histoire de l’immigration était contemporaine et qu’elle se distinguait bien de l’histoire des étrangers. Cette même histoire de l’immigration relève de plusieurs traitements et de plusieurs approches mais elle est toujours liée, dans l’esprit de ceux qui la font, à la proposition d’un modèle pour l’émigration et s’articule ainsi à la « conception de la nation ».

8Comme il est devenu de tradition, la dernière séance du séminaire a été consacrée à la projection de deux films. L’un réalisé par un chercheur (Bernadette Lizet), réalisant une ethnographie du « Dressage d’un poulain de trait ». L’autre d’une réalisatrice de télévision (Patricia Mazuy) qui a réalisé avec « Des taureaux et des vaches » une monographie de la production technologisée de reproducteurs bovins. La discussion qui a suivi la projection était animée par André Micoud, sociologue (CRESAL).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joseph Goy, Rolande Bonnain, Jacques Cloarec, Françoise Dubost, Bernadette Lizet, Martyne Perrot et Martin de La Soudière, « Ruralités contemporaines », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 254-256.

Référence électronique

Joseph Goy, Rolande Bonnain, Jacques Cloarec, Françoise Dubost, Bernadette Lizet, Martyne Perrot et Martin de La Soudière, « Ruralités contemporaines », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15646

Haut de page

Auteurs

Joseph Goy

Articles du même auteur

Rolande Bonnain

Articles du même auteur

Jacques Cloarec

Articles du même auteur

Françoise Dubost

Articles du même auteur

Bernadette Lizet

Articles du même auteur

Martyne Perrot

Articles du même auteur

Martin de La Soudière

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals