Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Études allemandes

Histoire franco-allemande

Bénédicte Zimmermann et Jay Rowell
p. 355-356

Texte intégral

Bénédicte Zimmermann, maîtresse de conférences avec Jay Rowell, chargé de recherche au CNRS

Socio-histoire de l’action publique XIXe-XXe siècles

1Ce séminaire a été consacré à une approche socio-historique de l’action publique. À partir de différentes études de cas, il visait à développer une réflexion sur les méthodes et les outils permettant d’appréhender une action publique doublement située : dans le temps et dans l’espace.

2Si les espaces nationaux se sont imposés comme des cadres de référence et des ressources de l’action au cours des deux siècles étudiés, ils ne sont pas pour autant des « déjà donnés là ». Ils se composent et se recomposent au fil du temps et des interactions, dans un processus où l’action publique joue un rôle central. Le national ne peut donc être envisagé comme un simple cadre d’analyse, comme un contenant stable et atemporel de l’action publique, mais doit lui aussi être placé au cœur de l’analyse. Appréhender de manière dynamique les rapports entre le déploiement de l’espace national et de l’action publique était une des visées centrales de l’approche socio-historique choisie pour ce séminaire. Trois lignes méthodologiques ont caractérisé cette approche : une réflexion sur les espaces et les acteurs pertinents de la comparaison en fonction de la chronologie et des objets de l’action publique ; un questionnement sur les imbrications de ces espaces (notamment entre scènes locales, nationales et européennes) ; enfin une réflexion sur les temporalités de l’analyse et le croisement entre synchronie et diachronie.

3Après une séance introductive consacrée à la délimitation de ce cadre théorique et méthodologique, différentes dimensions de l’action publique (acteurs, conceptions, institutions, dispositifs, techniques ou encore catégories) ont été traitées dans leurs rapports à des objets, des temporalités, et des espaces d’intervention spécifiques. Jay Rowell a d’abord abordé de manière comparée le problème de la constitution historique de l’espace public à travers l’étude des voyages de souveraineté avant 1914 en France et en Allemagne, en analysant la mise en scène du pouvoir et de l’encadrement des foules. Sabine Rudischhauser (Vienne) a ensuite traité du problème de la labilité des frontières de l’action publique, à travers une analyse du rapport entre conventions collectives et ordre public fondée sur l’exemple des prix et des salaires en France et en Allemagne, entre 1870 et 1914. Patrick Weil (CNRS) a prolongé cette réflexion sur les instruments de stabilisation de l’ordre public en présentant les résultats de sa recherche sur la circulation de normes juridiques en matière de nationalité entre la France et l’Allemagne au XIXe siècle. Avec Claire de Galembert (CNRS), nous avons ensuite consacré une séance aux dispositifs d’action publique susceptibles de se cristalliser et de se solidifier par l’entremise des techniques juridiques, à travers l’étude des dispositifs de régulation du religieux en France et en Allemagne. Pour finir, nous avons abordé, dans une perspective plus générale, les systèmes politiques dans lesquels s’inscrivent ces dispositifs avec Hartmut Kaelble (Université Humboldt, Berlin) qui est intervenu sur l’histoire du déficit démocratique de l’Union européenne, vu sous l’angle des convergences et divergences franco-allemandes.

4L’analyse synchronique et diachronique de ces différents secteurs d’action publique en France et en Allemagne a attesté la fécondité de l’approche socio-historique. Le croisement des cadres d’action et des échelles d’analyse a par ailleurs permis d’ouvrir de nouvelles pistes de recherche sur les méthodes et les instruments de la comparaison de l’action publique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bénédicte Zimmermann et Jay Rowell, « Histoire franco-allemande », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 355-356.

Référence électronique

Bénédicte Zimmermann et Jay Rowell, « Histoire franco-allemande », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15714

Haut de page

Auteurs

Bénédicte Zimmermann

Articles du même auteur

Jay Rowell

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals