Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie politique du Brésil

Afrânio Garcia
p. 488-489

Texte intégral

Afrânio Garcia, maître de conférences

Circulation internationale des universitaires et représentations de la culture nationale

1Après avoir examiné les années précédentes les processus de construction culturelle du sentiment national au Brésil, en particulier l’affirmation de nouveaux modes de perception de la collectivité nationale, corrélatifs à la substitution de l’image de dégénérescence portée par un peuple de métis par une autre image de soi, qui conçoit le métissage comme le fondement même du caractère unique de la nouvelle nation, nous nous sommes consacré cette année à l’étude des effets de la circulation internationale accrue des élites (en rapport surtout avec la formation à l’étranger) sur les paradigmes de perception de la nation. Il est clair que l’internationalisation des marchés économiques, initiée après la Seconde Guerre mondiale, et la concentration du pouvoir politique aux mains des nations anciennement industrialisées se sont grandement renforcées après 1989 ; l’internationalisation des systèmes éducatifs nationaux donne naissance à de nouvelles formes de socialisation des élites dirigeantes et provoque de profonds bouleversements des modalités de socialisation et de concurrence entre les élites nationales traditionnelles.

2L’analyse de l’évolution des inscrits à tous les niveaux du système d’enseignement brésilien montre une croissance accélérée des effectifs, accompagnée de la création sur une large échelle de programmes de doctorat dans tous les domaines disciplinaires et du soutien systématique des agences publiques de financement à la recherche de boursiers brésiliens réalisant leurs séjours doctoraux ou post-doctoraux dans les principaux centres universitaires européens ou nord-américains.

3Les valeurs des titres universitaires et des compétences acquises sur les scènes nationales ont été profondément transformées par les recompositions des espaces de pouvoir politique, culturel et économique à l’échelle transnationale ; nous avons ainsi discuté l’incidence des transformations des formes de pouvoir à l’échelle transnationale sur la concurrence intellectuelle à l’échelle nationale. Nous avons pu également examiner, grâce à des études de cas précises, la formation de nouvelles identités collectives chez les couches les plus démunies (groupes ethniques, identités régionales, regroupement des « sans terre ») et son rapport aux débats en cours sur la scène internationale et aux usages différenciés de la reconstruction du passé national.

Publications

  • « Éducation et champ du pouvoir au Brésil », Information sur les Sciences sociales, 40, 4, 2001, p. 577-655 (dossier issu d’un atelier de la Semaine Brésil 2000).
  • « Experiências internacionais e identidade regional : Gilberto Freyre, Celso Furtado e o futuro do Nordeste », Fortaleza, Sociedade brasileira de sociologia, 2001, 15 p.
  • Avec G. Sorá, « Castro Faria, experiência de Rondônia e a antropologia no Brasil », dans Um outro olhar. Diário da expedição à Serra do Norte, sous la dir. de L. Castro Faria, Rio de Janeiro, Ouro sobre azul, 2001, p. 22-28 (publié également en anglais).
  • « Brazilia : a meszticitás kulturális konstrukciója (Brazil : the cultural construction of hybrid identity) » et « A veérkeveredés és a nemzeti kultúra kialakulása », Replika, 47-48, 2002, p. 23-113 et p. 67-76.
  • Avec M. Grynszpan, « Verêdas da questão agrária e os enigmas do grande Sertão », dans O que ler em ciências sociais, sous la dir. de S. Miceli, Brasilia, ANPOCS/Sumaré, 2002, p. 311-348.
  • Avec G. Sorá, « As reinações intelectuais de um ET », dans Oliveira Vianna. De Saquarema à Alameda São Boaventura, 41 – Niterói, sous la dir. de L. Castro Faria, Rio de Janeiro, Relume Dumará, 2002, p. 11-18.
  • « Les exilés brésiliens en Afrique et la construction des universités (1964-1980) », dans Les États émergents en Afrique, sous la dir. de M. de Saint Martin, Paris, Karthala, 2002, p. 73-83.
  • « Introduçāo », dans Conhecendo Assentamentos rurais no Rio de Janeiro, sous la dir. de L. Medeiros et al., Rio de Janeiro, CPDA, 2002, p. 15-35.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Afrânio Garcia, « Anthropologie politique du Brésil », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 488-489.

Référence électronique

Afrânio Garcia, « Anthropologie politique du Brésil », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15792

Haut de page

Auteur

Afrânio Garcia

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals