Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Sociologie de la défense et études stratégiques

Alain Joxe, Alberto Santos, Jean-Paul Hébert et André Brigot
p. 581-584

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Alain Joxe, directeur d’études

Globalisation, petites guerres cruelles et paix en panne : le débat euro-américain

1Le séminaire s’est donné tout au long de l’année pour objet une interprétation stratégique de l’attentat du 11 Septembre contre les États-Unis, la proclamation d’une guerre mondiale contre le terrorisme, commençant en Afghanistan, et la multiplication des ripostes américaines sur des théâtres voisins ou connexes, au Moyen-Orient et dans le monde islamique en général. On a cherché, en sortant de la pure actualité, à mesurer l’enjeu, les causes et les conséquences de cet événement, son influence sur la métamorphose des représentations stratégiques globales aux États-Unis et en Europe.

2Au lendemain de l’attentat une solidarité antiterroriste à peu près unifiée s’est manifestée autour de l’expédition afghane ; puis on observe une dégradation progressive de la perception des États-Unis dans l’Ancien Monde face à l’activisme militarisé de la politique de l’administration Bush avec la polarisation finale sur la guerre contre l’Iraq. On a pu qualifier d’unilatéraliste et finalement d’autistique cette fuite en avant. En effet c’est la recherche de la restauration d’une image des États-Unis à l’intérieur et la mobilisation durable de l’opinion américaine qui paraît déterminer l’activisme de l’administration américaine, bien plus que la logique stratégique d’un affrontement externe. À ce propos, les principes d’une analyse « théo-stratégique », ont été élaborés tant ils paraissent nécessaires et pertinents à la fois pour qualifier la stratégie d’Al-Qaida et pour comprendre les motivations explicites du populisme guerrier de l’équipe du président Bush, comme de celle déchaînée en plus petit par le gouvernement Sharon en Palestine. Ces représentations conduisent à une self-fullfilling prophecy, et à une « guerre sans fin » par multiplication des causes probables de terrorisme pour l’avenir et exclusion de toute négociation du bien avec le mal.

3Les débats européen et américain se sont développés sur l’évolution de l’Empire (tel que Negri a pu le présenter dans son ouvrage de 2000, Empire, comme essentiellement économique), en s’appuyant sur la représentation de l’enlargement et de l’engagement de l’époque Clinton et on a balisé son évolution par glissement rétrograde vers une définition plus expéditionnaire et prédatrice, évolution qui pose des deux côtés de l’Atlantique la question de l’avenir du leadership des États-Unis.

Publications

  • L’empire du chaos, Paris, La Découverte, 2002, 180 p.
  • Empire of disorder, Boston-New York, Semiotext(e), 2002, 79 p.

Alberto Santos, ingénieur de recherche

4Compte rendu non communiqué.

Jean-Paul Hébert, ingénieur de recherche avec André Brigot, professeur certifié

Constitution de l’Europe, fonctions de sécurité et européanisation de l’armement

5Le séminaire s’est attaché à suivre l’évolution de ses deux axes de recherche : la construction de l’Union européenne sous les aspects sécurité et défense et l’évolution de l’industrie d’armement. Sur le premier point, les travaux ont porté d’une part sur les « conférences de capacités », les headline goals, qui avaient pour tâche de traduire en moyens humains et matériels les objectifs définis lors des décisions institutionnelles prises au Sommet de Nice en décembre 2000 ; d’autre part sur la prise en compte de la dimension militaire dans les débats politiques symbolisés par l’ouverture de la Convention, l’enquête a été menée à partir de la littérature disponible et notamment des propositions des différents organismes qui ont répondu aux demandes de la Convention jusqu’en juin 2002. L’approche visait à éclairer la place progressive prise par la dimension sécuritaire dans la construction européenne, ainsi que la sociologie des appareils militaires en cause.

6En matière d’industrie d’armement, les travaux ont porté cette année, à partir des productions et des ventes, sur l’essor de ce secteur dans des pays tels que le Brésil, Israël et la Corée du Sud. Alors qu’une certaine stagnation marquait la production européenne, dans les ventes et dans les efforts de restructuration, un lien a été établi entre montée des productions locales et conflits au Sud. En revanche, en Europe, la faiblesse des ressources budgétaires conduit les entreprises à rechercher des partenariats multiples (outre-Atlantique, mais aussi avec la Russie ou en Asie) susceptibles de peser sur les orientations stratégiques et politiques des États et de l’Union.

7Une partie de ces travaux est publiée, notamment dans le Cahier du Cirpes, 33, dossier « Armement et pays émergents », 2002, et dans différents articles (cf. le site <www.ehess.fr/cirpes>).

Publications

Jean-Paul Hébert

  • « Armement et pays émergents : Brésil, Israël, Corée du Sud », Cahier d’Études stratégiques, 33, 2002, p. 1-152.
  • « Economic analysis of the arms trade and arms production », dans Confronting the challenges of the 21st century, sous la dir. de J. Rotblat, New Jersey, World Scientific, 2002, p. 215-217.
  • « Une mondialisation sous contrainte » et « Globalisation de l’armement en Europe : européanisation ou transatlantisation ? », dans RAMSES 2002, sous la dir. de T. de Montbrial et P. Jacquet, Paris, Dunod, 2001, p. 35-38.
  • « Bloody Submarine », Alternatives économiques, 204, 2002, p. 14.
  • « Le militarisme unilatéral comme loi du plus fort », Le Débat stratégique, 61, 2002, p. 6.
  • « 2001 : les livraisons françaises d’armement les plus faibles depuis trente ans », Le Débat stratégique, 60, 2002, p. 6.
  • « Le rapport des dépenses militaires États-Unis/Europe se réduit en longue période », Le Débat stratégique, 60, 2002, p. 6.
  • « L’européanisation de l’industrie d’armement et l’autonomie stratégique de l’Europe », ARES, 48, XIX, 2, 2002, p. 45-59.
  • « L’Europe de l’armement émerge lentement », Alternatives économiques, 198, 2001, p. 33-37.
  • « L’économie est-ce la guerre ? Production et commerce des armes. L’économie, forme de violence ou substitut pacifique à la guerre ? », Documents Épiscopat. Bulletin du secrétariat de la conférence des évêques de France, 15-16, 2001, p. 1-24.
  • « Militarisation ou démilitarisation du monde ? L’évolution des dépenses militaires mondiales en longue période », Recherches internationales, 63, p. 19-36 et 112, p. 11-24.
  • « Militarisation ou démilitarisation du monde ? L’évolution des dépenses militaires mondiales en longue période », Mondes en Développement, 28, 2000, p. 11-23.
  • « Quadriennal defense review : les choix américains et l’Europe », Le Débat stratégique, 58, 2001, p. 8.
  • « Stagnation des livraisons françaises d’armement », Le Débat stratégique, 58, 2001, p. 8.
  • « L’atlantisme contre l’Europe », Le Débat stratégique, 57, 2001, p. 6.
  • SIIPRI, collaboration au chapitre « The 100 largest arms-producing companies », Yearbook 2002, Oxford, University Press, Oxford, 2002.

André Brigot

  • « Défense et sécurité européennes. Des opportunités d’autonomie », dans L’État de la France, 2001-2002, Paris, La Découverte, 2001, p. 576-580.
  • « Répercussions du 11 Septembre sur la politique européenne de sécurité », Publications du Centre pour la sécurité et la coopération en Europe, Paris, 2002, 23 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Joxe, Alberto Santos, Jean-Paul Hébert et André Brigot, « Sociologie de la défense et études stratégiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 581-584.

Référence électronique

Alain Joxe, Alberto Santos, Jean-Paul Hébert et André Brigot, « Sociologie de la défense et études stratégiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15854

Haut de page

Auteurs

Alain Joxe

Articles du même auteur

Alberto Santos

Articles du même auteur

Jean-Paul Hébert

Articles du même auteur

André Brigot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals