Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Signes, formes, représentations

Politiques et pratiques culturelles en France et aux États-Unis

Annie Cohen-Solal
p. 662-664

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Annie Cohen-Solal, professeur certifiée

Médiateurs culturels et capteurs de modernité dans le monde des arts plastiques entre Paris et New York

1Dans le cadre de notre analyse comparée de la scène des arts plastiques en France et aux États-Unis, nous avons d’abord considéré la première moitié du XXe siècle, à partir des différents acteurs qui interviennent dans le champ. L’action de certains d’entre eux, que nous qualifieront d’« acteurs dynamiques » – les collectionneurs, mécènes, galéristes, conservateurs, directeurs de musées, professeurs, critiques, etc. – qui accompagnent les artistes (les « acteurs manifestes ») et mettent en place leurs conditions de travail, a fait l’objet de notre part d’une étude approfondie. Nous avons passé en revue quelques-uns des grands modèles de médiateurs culturels du XIXe siècle, en étudiant les figures de James Abbot McNeil Whistler, de Louisine Havemeyer, de Paul Durand-Ruel, de Mary Cassatt, entre autres.

2Nous nous sommes alors penché de manière plus approfondie sur la famille de l’écrivain Gertrude Stein et sur ses différents réseaux. Nous avons analysé le fonctionnement de cette famille qui, de fait, pourrait être comparé à celui d’une American Academy in Paris (développement d’activités multiples à partir de ressources multiples : collection particulière d’œuvres post-impressionnistes, conférences théoriques dispensées à partir de l’analyse de ces œuvres, cours de peinture et des sculptures donnés par Henri Matisse, visites d’ateliers et de galeries, rencontres informelles hebdomadaires avec les peintres émergents de l’époque, comme Picasso, Matisse, le Douanier Rousseau). L’influence de la famille Stein apparaît de manière particulièrement pertinente si l’on considère le développement esthétique de jeunes artistes américains tels que Max Weber, Marsden Hartley, Andrew Dasburg, Patrick Henry Bruce, Stanton MacDonald-Wright (dans les voies tracées par le cubisme, le modernisme, le synthétisme) et la mise en place d’une collection-phare, celle des sœurs Cone (Baltimore Museum of Art). Parallèlement aux activités de la famille Stein, et avant que n’ait lieu aux États-Unis l’exposition connue sous le nom de l’Armory Show (1913), les interactions transatlantiques entre deux acteurs culturels à expertises multiples, Edward Steichen (peintre, photographe, expert) et Alfred Stieglitz (photographe et galériste), permettront de compléter cette avancée du modernisme aux États-Unis.

3Puis nous avons consacré plusieurs séances à analyser l’importance d’un acteur tout à fait original de la scène française, le mécène et collectionneur Jacques Doucet, à étudier l’influence de ses différents conseillers, André Suarès, Pierre Reverdy et André Breton, à comprendre la vie de l’œuvre de Picasso Les Demoiselles d’Avignon, produite à Paris, acquise par Doucet à la suite de l’expertise esthétique de Breton, perdue par les collections publiques françaises puis vendue au MoMA, à la suite de l’intervention très active de son directeur, Alfred H. Barr, dont les différentes réalisations ont été longuement considérées au cours du séminaire.

4Nous avons ensuite procédé à l’analyse des stratégies des passeurs culturels qui contribuèrent à la construction de la scène des arts plastiques aux États-Unis, au moment de son émancipation de la scène française qui avait été longtemps son modèle. Nous avons ainsi pu comparer les acteurs de la société civile américaine à ceux des institutions françaises, et comprendre les éléments à l’origine de l’apparition aux États-Unis de nouvelles formes d’institutions et d’organisations. L’analyse de ces éléments nous permet de comprendre la période hégémonique pour l’art américain, qui détermine l’état des lieux du marché de l’art aujourd’hui.

5L’exposé d’Étienne-Alain Hubert (Université de Paris-III) sur André Breton et celui de Jean-Claude Chevalier (Université de Paris-VIII) sur Guillaume Apollinaire nous ont aidé à enrichir notre analyse sur le rôle spécifique des écrivains dans le monde des arts plastiques français.

6La conférence intitulée « Polyvalence des acteurs et interpénétration des activités », prononcée par Raymonde Moulin, directeur de recherche émérite au CNRS, nous a permis d’établir des liens entre la première et la seconde moitié du XXe siècle, en mettant l’accent sur deux phénomènes du monde des arts plastiques au cours de la décennie qui vient de s’écouler : déterritorialisation et apparition de nouveaux acteurs.

7Dans le cadre de la filière « Image » du CEHTA, un séminaire-laboratoire a été organisé avec John Patrick Diggins, professeur d’histoire des États-Unis au Graduate Center, CUNY, sur le thème « Image et représentation : les États-Unis avant et après le 11 Septembre ».

Publications

  • Painting American. The rise of american artists, Paris 1867-New York 1948, New York, Alfred A. Knopf, 2001, 436 p.
  • Sartre : 1905-1980, Budapest, Europa Konyvkiado, 2001, 985 p.
  • Ruptures et passages. Contribution à une histoire aléatoire des acteurs culturels : 1850-1980, Université de Marne-la-Vallée, 2001, 135 p.
  • « Jean-Paul Sartre : A haborurol », Babel, 2002, 10 p.
  • « Planting the seeds of modernism », Partisan Review, LXIX, 2, 2002, p. 173-185.
  • « Retour à Sens », dans le catalogue Christian Sorg, Musée de Sens, 2002, 8 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annie Cohen-Solal, « Politiques et pratiques culturelles en France et aux États-Unis », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 662-664.

Référence électronique

Annie Cohen-Solal, « Politiques et pratiques culturelles en France et aux États-Unis », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 19 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15895

Haut de page

Auteur

Annie Cohen-Solal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals