Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Économie

Structures macroéconomiques

Georges de Ménil
p. 701-702

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Georges de Ménil, directeur d’études

Politique macroéconomique et transition en Europe de l’Est et en ex-URSS

1Le rôle des marchés financiers dans le développement économique des pays en transition échappe à toute analyse simplificatrice. Les deux pôles de la transition sont relativement clairs.

2Dans les régimes de type soviétique, la finance n’existe pas. Les flux financiers ne sont que le reflet passif d’une planification politique et autoritaire qui agit directement sur les quantités physiques. Dans les économies capitalistes avancées, les créations d’entreprises, et la croissance en général, dépendent des appréciations des principaux acteurs sur les marchés financiers. L’évolution d’un pôle à l’autre passe par des étapes complexes, et peut suivre des scénarios différents. Certains secteurs financiers – les banques, les bourses, les marchés d’obligations, les marchés d’assurance – peuvent prendre de l’avance sur les autres. Le long de ces parcours intermédiaires, l’ouverture de certains secteurs peut être favorable à la croissance, et d’autres pas.

3L’histoire fournit des multiples confirmations du fait qu’à long terme la croissance économique nécessite l’élargissement et l’approfondissement des marchés financiers. Mais les enseignements manquent pour discerner les priorités dans cette évolution générale, surtout dans l’environnement complexe de la transition post-communiste. Dans ces conditions, l’étude de cas particuliers revêt une importance particulière. Une mission sur la restructuration bancaire en Yougoslavie m’a amené à réfléchir sur la situation de ce pays, dont on pouvait prévoir en 1989 qu’il réussirait mieux que les autres la transition vers une économie de marché. Dix années de corruption, d’isolement, et de guerres ont transformé ce qui reste de la Yougoslavie en un cas d’école de destruction financière et économique. Le système bancaire en était arrivé au point mort. Dans son rapport final (décembre 2001) l’équipe PNUD/Harvard, que j’ai dirigée, a recommandé la fermeture complète des quatre plus grandes banques d’État. Cette décision fut prise et mise en œuvre par les nouvelles autorités démocratiques du pays en janvier 2002. L’équipe poursuit sa réflexion sur les modalités de reconstitution d’un système financier sain qui puisse soutenir le développement économique.

4La démocratisation de la Yougoslavie est intervenue dix ans après les premières libéralisations en Europe de l’Est. La fin de la première décennie de transition incite à faire le bilan. Ce fut le fil conducteur du séminaire cette année. Si on met à part les voix de quelques francs-tireurs, la conclusion générale des études quantitatives et comparatives des transitions de l’Europe de l’Est et de l’ancienne Union soviétique (que nous avons débattues en cours d’année) est que c’est la rapidité de la stabilisation et de la libéralisation qui distingue les pays qui ont retrouvé la croissance de ceux qui ne sont pas encore sortis du marasme. Ce constat entraîne une deuxième interrogation, en amont, sur les sources de la nécessaire volonté politique sous-jacente aux réformes. Cette interrogation a été motivée une comparaison de l’économie politique de la Pologne (exemple de réformes décisives et rapides) avec celle de la Roumanie (exemple d’un rythme de réformes faible et lent).

5Par ailleurs, je continue ma recherche sur la retraite par capitalisation, ainsi que mon activité de co-président du conseil d’administration de la revue Economic Policy.

Publications

  • « Market and State provision of old-age security : an international perspective », dans Market-based governance, sous la dir. de J. D. Donahue et J. S. Nye Jr, Washington, D.C., Brookings Institution Press, Cambridge, MA, Visions of Governance in the 21 st Century 2002, p. 105-127.
  • Avec E. Sheshinski, « Romania’s pension system : from crisis to reform », dans Social security pension reform in Europe, sous la dir. de M. Feldstein, et H. Siebert, Chicago, University of Chicago Press, 2002, p. 401-438.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges de Ménil, « Structures macroéconomiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 701-702.

Référence électronique

Georges de Ménil, « Structures macroéconomiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15923

Haut de page

Auteur

Georges de Ménil

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals