Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Économie

Économie et inégalités

François Bourguignon
p. 714-716

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

François Bourguignon, directeur d’études

Fondements micro et macroéconomiques de l’inégalité. Inégalité, pauvreté et développement

1À la différence des années précédentes, le séminaire a porté sur l’inégalité et la pauvreté exclusivement dans les pays en développement. Il s’est donc situé à la frontière entre l’économie du développement et l’économie des inégalités. En revanche, la multiplicité des approches a été conservée. Ont ainsi été considérés successivement : a) les problèmes conceptuels de définition de l’inégalité et de la pauvreté ; b) les mécanismes économiques fondamentaux liant le processus de développement et l’évolution de la pauvreté et l’inégalité ; c) les faits disponibles quant à cette évolution ; et d) la politique économique le plus à même de promouvoir une réduction accéléré de la pauvreté.

2Sur les problèmes conceptuels de définition et de mesure de la pauvreté, l’accent a porté avant tout sur l’opérationalité de concepts qui cherchent à dépasser des définitions basées sur le seul revenu ou sur les dépenses de consommation. Ceci concerne en particulier la notion de « capabilité » proposée par A. Sen. La réflexion engagée s’est concrétisée dans un document sur les « défis conceptuels » de l’analyse de la pauvreté et dans un article plus technique sur les problèmes que pose la multi-dimensionalité en matière de mesure de la pauvreté.

3La réflexion sur les mécanismes théoriques liant inégalité et développement s’est limitée à une revue détaillée de la littérature récente dans ce domaine, l’accent étant mis cependant sur ses implications pour l’analyse empirique des phénomènes et pour la politique économique. On a régalement cherché à approfondir des travaux antérieurs avec Thierry Verdier sur l’économie politique du processus de développement dans la perspective d’ouverture qu’implique la mondialisation.

4En ce qui concerne l’analyse des faits, l’attention s’est portée sur le problème de la mesure de l’élasticité croissance/pauvreté dans le processus de développement et sur la très grande spécificité des expériences nationales dans ce domaine. Cette question est largement débattue dans les enceintes internationales, en particulier en liaison avec le débat sur les conséquences de la mondialisation pour l’évolution de l’inégalité et la pauvreté mondiales. Sur ce dernier point, la participation à un rapport du CEPR pour la commission de Bruxelles sur mondialisation et inégalité a également permis de faire le point des connaissances dans un domaine controversé.

5S’agissant de politique économique, deux ensembles de question ont été considérés. Le premier concerne le rôle éventuel des transferts de revenus pour réduire durablement la pauvreté dans les économies en développement et les enseignements que l’on peut tirer à cet égard des systèmes redistributifs mis en place dans les économies développées. Sur ce sujet, un accent particulier a été mis sur les expériences en cours, dans divers pays latino-américains, de transferts sous condition de ressources et sous condition de scolarisation et de suivi médical des enfants (Progresa au Mexique, Boisa Escola et retraites forfaitaires au Brésil).

6Le deuxième volet concerne l’effet des politiques macroéconomiques sur la distribution des revenus. Il s’agit du problème délicat de la liaison micro-macro. Une idée novatrice est en cours d’élaboration qui consiste à lier un modèle macroéconomique multi-sectoriel et multi-factoriel et un programme de micro-simulation basé sur un échantillon de ménages et un modèle de revenu individuel. La liaison entre les deux étages de cette construction est assurée par un ensemble réduit d’indicateurs macroéconomiques tels que niveaux d’emploi, niveaux de salaires et prix des biens. Plusieurs expériences sont en cours avec de tels modèles et l’on a cherché à en tirer un bilan provisoire.

Publications

  • Avec M. Fournier et M. Gurgand, « Fast development with a stable income distribution : Taïwan, 1975-1994 », Review of Income and Wealth, 47, 2, 2001, p. 139-163.
  • « La redistribution peut-elle accélérer la croissance et le développement ? (Can redistribution accelerate growth and development ?) », Revue d’Économie du Développement, 1-2, 2001, p. 169-195.
  • « Revenu minimum et redistribution optimale des revenus : fondements théoriques », Économie et Statistique, 346-347, 2001.
  • Avec M. de Jong, « “Value” contre “Growth” : la distinction a-t-elle du sens ? », Banque et Marché, 51, 2001.
  • Avec A. Atkinson, C. O’Donoghue, H. Sutherland et F. Utili, « Microsimulation of social policy in the European Union : case study of a European minimum pension », Economica, 69, 2002.
  • « Crime as a social cost of poverty and inequality : a review focusing on developing countries », dans Facets of globalization : international and local dimensions of development, sous la dir. de S. Yussuf, S. Evenett et W. Wu, Washington, DC, World Bank, 2001.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Bourguignon, « Économie et inégalités », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 714-716.

Référence électronique

François Bourguignon, « Économie et inégalités », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15939

Haut de page

Auteur

François Bourguignon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals