Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire des sciences et des techniques

Le sexe des techniques. Histoire et sociologie contemporaines

Madeleine Akrich, Danielle Chabaud-Rychter et Delphine Gardey
p. 755-756

Texte intégral

Madeleine Akrich, maître de recherche à l’École des Mines
Danielle Chabaud-Rychter, chargée de recherche au CNRS
Delphine Gardey, chargée de recherche au CRHST

1Le séminaire constituait le second volet d’un ensemble consacré aux relations entre genre et techniques, telles qu’elles apparaissent dans les sciences sociales : il s’agissait de s’interroger, à partir d’une revue de travaux en histoire, sociologie, anthropologie, sur la manière dont les techniques participent à la définition des rôles sociaux de sexe, du masculin et du féminin, et simultanément de comprendre comment ces techniques portaient dans leur constitution même la marque de ces différences. La première année avait été essentiellement consacrée à un balayage de thématiques désormais classiques par rapport à cette problématique : les technologies au travail, les technologies domestiques et les technologies liées à la reproduction. Nous nous sommes interrogées plus particulièrement sur l’articulation entre organisation et technologies, sur la place des techniques dans la construction du lien social et des identités, sur les mécanismes d’incorporation/d’excorporation des compétences et sur l’histoire plus générale d’une société caractérisée par l’amplification des médiations techniques et de l’artefact. En un sens, la démarche adoptée consistait à mettre à l’épreuve du genre les analyses des techniques développées en sciences sociales. Pendant la seconde année, outre un approfondissement de ces thématiques, une part importante des efforts déployés a été consacrée, dans un mouvement presque inverse de celui amorcé dans la première année, à la déconstruction de la notion même de genre au travers de l’analyse comparée de différents courants de recherche. Aujourd’hui en effet, en raison sans doute du degré de maturité atteint par les gender studies, des conceptions contrastées du genre et des liens entre analyses de genre et mouvements féministes, s’affrontent, parfois avec véhémence.

2Dans une première partie du séminaire, en continuité avec l’année précédente, nous nous sommes centrées sur des objets du quotidien (lave-linge, ordinateur, réseau Internet) et avons cherché sur chacun d’entre eux à confronter différentes analyses sociologiques et historiques ; ce qui nous a progressivement conduit à l’idée d’une pluralité de définitions du genre. Dans une deuxième partie, nous avons donc interrogé ce concept de genre à partir de deux points d’entrée : d’une part, nous nous sommes intéressées aux relations entre sexe et genre et sur le rôle des savoirs et des techniques dans la constitution de ces deux catégories : nous avons ainsi pu voir comment la catégorie de genre, largement utilisée par les sciences sociales, a été forgée dans un contexte socio-technique bien particulier, à savoir la gestion « médicale » du transsexualisme ; d’autre part, nous avons choisi de consacrer deux séances à des auteures considérées comme majeures dans les gender studies, Judith Butler et Donna Haraway, et qui se sont précisément attelées à la redéfinition du concept de genre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Madeleine Akrich, Danielle Chabaud-Rychter et Delphine Gardey, « Le sexe des techniques. Histoire et sociologie contemporaines », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 755-756.

Référence électronique

Madeleine Akrich, Danielle Chabaud-Rychter et Delphine Gardey, « Le sexe des techniques. Histoire et sociologie contemporaines », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15998

Haut de page

Auteurs

Madeleine Akrich

Articles du même auteur

Danielle Chabaud-Rychter

Articles du même auteur

Delphine Gardey

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals