Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Monde musulman

Les sociétés balkaniques de l’Empire ottoman aux États-nations. Systèmes de réseaux

Nathalie Clayer et Bernard Lory
p. 770-771

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Nathalie Clayer, chargée de recherche au CNRS et Bernard Lory, maître de conférences à l’INaLCO

1Comme l’année précédente, le séminaire avait pour but d’étudier les systèmes de réseaux qui ont irrigué et irriguent les sociétés balkaniques de façon dynamique et évolutive, aux XIXe et XXe siècles, afin de proposer une lecture plus nuancée d’événements ou d’évolutions qui se sont produits dans le Sud-Est européen depuis les dernières décennies de l’époque ottomane.

2Trois séances ont été consacrées aux contacts réticulaires entre les Balkans et l’Europe occidentale (« Réseaux occidentaux dans les Balkans/Réseaux balkaniques en Occident »). Ce sont d’abord les tenants et les aboutissants de l’établissement d’un maillage géographique des Balkans au cours du XIXe siècle qui ont été abordés (« Explorateurs et cartographes au XIXe siècle : vers un maillage géographique des Balkans »). Toujours dans le domaine des réseaux d’information et de connaissance sur les Balkans en Occident, un exposé a été présenté sur un épisode ponctuel, à savoir « Les correspondants de guerre occidentaux pendant les guerres balkaniques ». Enfin, à travers l’étude de « La diaspora estudiantine albanaise en Autriche, fin XIXe-début XXe siècle », c’est le double phénomène de formation d’un groupe à partir de divers réseaux (occidentaux et balkaniques) et de formation de réseaux (balkaniques) à partir de ce groupe qui a été analysé.

3Nous sommes revenus également cette année sur les réseaux religieux. Deux séances ont en effet permis de comparer le phénomène des réseaux de dévotion populaire dans l’orthodoxie et dans l’islam, avec leurs arrière-plans politiques et sociaux : « Réseaux de dévotion populaire orthodoxe dans les Rhodopes bulgares au XXe siècle » présenté par une conférencière extérieure, Galia Valtchinova (Institut de balkanologie de Sofia), et « Réseaux de dévotion populaire musulmane et réseaux soufis en Albanie au XXe siècle ». Dans l’orthodoxie, ces réseaux de dévotion peuvent être liés à la hiérarchie de l’Église, aux réseaux monastiques ou à des groupes informels, tandis que dans l’islam balkanique, ils sont généralement contrôlés par les réseaux des confréries mystiques.

4Dans une autre série de séances, nous nous sommes penchés sur les réseaux vus depuis les individus. Le rapport entre carrière personnelle et réseau administratif a été abordé dans un exposé intitulé « Le poste de vali dans le réseau des carrières administratives : l’exemple de Manastir et des vilayet rouméliotes ». Un conférencier extérieur, Nikos Sigalas (doctorant) a analysé l’articulation entre situation personnelle (célibat, émigration, ré-interprétation de concepts occidentaux, etc.) et l’établissement d’un réseau scolaire grec dans les Balkans. Enfin, le fonctionnement d’un réseau réduit à quelques individus a été étudié à travers le cas des anarchistes en Macédoine au début du XXe siècle.

5Trois autres séances ont été employées à l’étude des réseaux de parenté et de solidarité en Albanie. L’anthropologue Gilles de Rapper (CNRS) a été invité à présenter un travail de terrain en cours sur les « Réseaux de parenté dans le Sud albanais ». L’étude des réseaux de solidarité existant dans la société de l’ouest des Balkans, déjà entamée l’année précédente, a été approfondie à la fois en partant d’« en bas » (« La famille Shtëpani et ses amis : analyse du réseau de solidarité d’une famille d’Albanie centrale au XXe siècle ») et d’« en haut » (« Les réseaux des beys albanais dans la société de l’entre-deux-guerres : persistance ou transformations ? »).

6Enfin, une dernière séance a été consacrée à la présentation de travaux de DEA et de thèses par les étudiants qui ont suivi le séminaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Clayer et Bernard Lory, « Les sociétés balkaniques de l’Empire ottoman aux États-nations. Systèmes de réseaux », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 770-771.

Référence électronique

Nathalie Clayer et Bernard Lory, « Les sociétés balkaniques de l’Empire ottoman aux États-nations. Systèmes de réseaux », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 24 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16021

Haut de page

Auteurs

Nathalie Clayer

Articles du même auteur

Bernard Lory

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals