Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Centre d’analyse et d’intervention sociologiques

Karine Dejok Renon et Christine Castelain Meunier
p. 819-821

Texte intégral

Karine Dejok Renon, ingénieur d’études au CNRS

Soutien méthodologique et théorique aux étudiants

1Le séminaire a permis à des étudiants inscrits en DEA, diplôme ou thèse d’exposer leurs travaux de recherche, même à l’état de projet, et d’en débattre dans une perspective d’approfondissement théorique et méthodologique. Il a aussi été consacré à la présentation et à la discussion de certaines approches théoriques et démarches de méthodes. On a ainsi suivi le déroulement d’une recherche en tant que procédure d’objectivation et insisté sur l’importance et les difficultés du travail de conceptualisation. De nouvelles stratégies d’investigation et la production de nouveaux critères de validation dans les recherches qualitatives ont été également abordées. Dans d’autres séances, ont été examinées les approches théoriques d’auteurs récents, avec en particulier une ouverture sur la sociologie allemande contemporaine. Tout au long du travail dans ce séminaire, l’accent a été mis sur les paradigmes interprétatifs : envisageant de placer l’acteur dans un contexte constructiviste qui est à la fois subjectif et objectif ; proposant de contribuer de cette façon à analyser le phénomène émergeant de l’individualisation dans les sociétés modernes ; et cherchant à mettre en évidence les conditions et formes de la subjectivation dans l’expérience sociale.

Christine Castelain Meunier, chargée de recherche au CNRS

Féminités, masculinités ; conjugalités, parentalités : continuités, transitions, changements et mutation

2Nous nous sommes interrogée sur le fait de savoir si l’analyse de la répartition des places et des rôles autour de l’enfant, dans la société contemporaine, renvoie à des changements (mutation, transition), à des continuités et/ou au renforcement de la tradition – qu’il s’agisse de la place et du rôle du père, de la mère, de l’enfant et de la spécificité des relations entre eux. Pour se faire nous avons comparé trois périodes historiques, correspondant à trois types de modèle : le modèle traditionnel, le modèle industriel, le modèle contemporain. Nous avons cherché à identifier les différentes tendances qui caractérisent les « familles contemporaines », avec l’impératif de la bonne mère et la surresponsabilité éducative des femmes ; la désinstitutionnalisation du rôle du père ; le développement de « la conscience paternelle » autrement ; la délicatesse du passage du conjugal au parental ; l’individualisation de la filiation.

3Nous avons réfléchi aux conditions de construction et à la conception de la subjectivité de l’homme-père (avec la transformation des modèles d’affirmation du masculin à la suite du « mouvement des femmes » et la perte de légitimité de certains modes d’affirmation, la transformation de l’autorité...), de la femme-mère (dans le cadre de la multiplicité des rôles et des aspirations à la différence et à l’égalité...), de l’enfant (ayant des droits et des devoirs, mais aussi sollicité comme objet, support de projection, d’attentes de bonheur, considéré comme une personne...). Nous avons tenté d’identifier les contradictions, les tensions, les amalgames, les ambivalences, les conflits, les consensus qui accompagnent la redéfinition des complémentarités entre les places et les rôles autour de l’enfant et les « ressources » dont doivent disposer les différents acteurs éducatifs, ainsi que les normes qui les définissent.

4Notre réflexion a fait référence à la multiplicité des situations familiales contemporaines, ainsi qu’à différentes catégories sociales et diverses cultures. Notre séminaire a intégré les récits et les analyses des expériences des professionnels de terrain qui y ont assisté.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Karine Dejok Renon et Christine Castelain Meunier, « Centre d’analyse et d’intervention sociologiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 819-821.

Référence électronique

Karine Dejok Renon et Christine Castelain Meunier, « Centre d’analyse et d’intervention sociologiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16084

Haut de page

Auteurs

Karine Dejok Renon

Christine Castelain Meunier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals