Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Méthodes et techniques des sciences sociales

Économie et géographie de l’agriculture

Joseph Klatzmann
p. 117-118

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Joseph Klatzmann, directeur d’études

Les pièges de la statistique

1Les pièges de la statistique sont innombrables et les exemples que l’on trouve dans la presse, à la radio et à la télévision, ainsi que dans des ouvrages, sont faciles à renouveler. Les exemples présentés ont été choisis pour faire réfléchir les étudiants. Souvent, l’explication de l’erreur recherchée est facile... mais seulement une fois qu’on l’a donnée à ceux qui ne l’ont pas trouvée.

2Les premières séances ont été consacrées à la discussion d’exemples choisis parmi les plus caractéristiques. En voici un : pourquoi si, dans chaque région française, les agriculteurs consomment, par personne, plus de pommes de terre que les non-agriculteurs, est-ce le contraire pour la France entière ? Dans les séances suivantes, les exemples ont été classés en grandes catégories. En voici quelques-uns.

3Il arrive que, dans les journaux, en voulant mettre un titre court, on mette un titre faux. Ainsi, quand on est surpris de lire que la productivité a baissé dans l’industrie, il faut lire l’article entier pour découvrir qu’il s’agit en réalité d’une baisse du taux de croissance de la productivité du travail. C’est comme si l’on disait, dans un pays où la hausse annuelle des prix est tombée de 80 % à 70 %, que les prix ont baissé !

4Plus grave est le calcul systématiquement faux des taux de dévaluation des monnaies. Si, par exemple, le dollar passait d’un à deux euros, au lieu de parler d’une dévaluation de 50 %, on évalue celle-ci à 100 %, taux de réévaluation du dollar par rapport à l’euro.

5Dans un tout autre domaine, la notion d’espérance de vie donne parfois lieu à des erreurs grossières d’interprétation de la part de personnes qui devraient pourtant comprendre ce qu’elle signifie.

6Quant au problème de la faim dans le monde, c’est un ouvrage entier que l’on pourrait écrire sur les erreurs statistiques que l’on trouve à son sujet. Certes, on ne parle plus d’un nombre annuel de morts de faim supérieur au nombre total de décès sur le globe, mais quand on lit, sur une déclaration d’une association de lutte contre la faim, qu’il y a dans le monde un décès par la faim toutes les quatre secondes (ce qui correspond, puisqu’il y a environ trente millions de secondes dans une année, à sept ou huit millions de décès par an) et, juste au-dessous, que trente millions d’hommes meurent de faim par an, on a le droit d’être surpris que personne, dans cette association, ne se soit aperçu de cette contradiction avant sa publication.

7Beaucoup plus grave est cet article de journal sur les huit cents millions d’hommes qui souffrent de la faim dans le monde, qui cite les chiffres, au million près, pour chaque grande région, sans se demander un seul instant comment ces chiffres peuvent être évalués avec une telle précision : comment définit-on la faim ? Comment la mesure-t-on dans chaque pays ? Entre autres, comment tient-on compte des variations saisonnières de l’alimentation (car on n’a pas forcément faim douze mois par an) ?

8Enfin, les comparaisons internationales, surtout entre pays riches et pays pauvres, ont été considérablement améliorées par la méthode des parités de pouvoir d’achat : ce qui n’est certes qu’une approximation, mais une approximation valable, est infiniment préférable à un chiffre « précis », calculé à partir des taux de change des monnaies, mais totalement dénué de signification. Or il arrive souvent que les médias publient des chiffres sans indiquer par quelle méthode ils ont été calculés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joseph Klatzmann, « Économie et géographie de l’agriculture », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 117-118.

Référence électronique

Joseph Klatzmann, « Économie et géographie de l’agriculture », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16211

Haut de page

Auteur

Joseph Klatzmann

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals