Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Europe centrale et orientale

Histoire sociale des idéologies contemporaines (Russie, URSS, monde germanique)

Jutta Scherrer, Wladimir Berelowitch et Alain Blum
p. 362-363

Texte intégral

Jutta Scherrer, directeur d’études

1. Fonctions et usages de l’histoire et de la mémoire historique et culturelle dans la Russie d’aujourd’hui

1Depuis le XIXe siècle il y a dans toute la philosophie russe, mais également dans la littérature, la critique littéraire et le journalisme politique, des concepts récurrents, qui au-delà de leur impact intellectuel, spirituel, philosophique et politique exercent également un effet puissant sur la vie quotidienne et les problèmes sociaux et influencent également les modèles d’action politiques.

2C’est ainsi que nous avons analysé les origines conceptuelles de tels modèles et symboles de la pensée russe, comme « Moscou, la troisième Rome », « sainte Russie », « idée russe », « âme russe », « caractère russe », « russkost’ » (russicité), « sobornost’ », « celostnost’ » (totalité), « samobytnost’ » (unicité de l’histoire russe), etc. et posé la question de leur acceptabilité, relevance et viabilité dans le contexte du discours actuel. Nous nous sommes demandé quelles étaient et quelles sont les conditions sociales et les processus socioculturels qui avaient favorisé non seulement la naissance de tels concepts et d’un tel style de pensée, mais aussi sa continuité et sa permanence pendant deux siècles, indépendamment des écoles de pensée précises. L’éternelle quête d’identité et de particularité russe qui caractérise la pensée historique depuis ses débuts en Russie a été interrogée sur l’arrière-plan de ce style de pensée particulier.

3Nous nous sommes également intéressés à ce que la nouvelle historiographie russe et la « culturologie historique » appellent le paradigme civilisationnel et nous avons posé la question du rapport entre le projet idéologique – que représente le paradigme civilisationnel – et son ancrage dans une « demande sociale ».

2. Temps et travail : notions, représentations et pratiques en Russie (XIXe-XXe siècles) (avec Alessandro Stanziani, chargé de recherche au CNRS)

4Ce séminaire était la poursuite des travaux entamés depuis deux ans.

Publications

  • Kulturologie. Russland auf der Suche nach einer zivilisatorischen Identität, Göttingen, Wallstein Verlag, 2003, 188 p.
  • « Kul’turologija : Russia’s Search for Identity », Budapest Review of Books, 12, 1-2, 2002, p. 6-11.
  • « Persönlichkeit versus Gesellschaft : Hatten die “Vechi” recht ? », dans Individualitätskonzepte in der russischen Kultur, C. Ebert (éd.), Berlin 2002, p. 199-217.
  • « Between history and memory. post-soviet Self-Substantiation in the greater Moscow area », dans Öffentliche Plätze/Öffentliche Körper. Berlin/Bukarest/Moskau, Κ. Kipphoff (éd.), Cologne, 2003, p. 39-49.
  • « Vom Küchensalon zum Kellerverlag. Ein Streifzug durch das wilde Biotop der neuen Moskauer und Petersburger Kleinverlage », Literaturen, 9, 2003, p. 10-14.
  • « Russland-Handbücher », Literaturen, 10, 2003, p. 92.
  • « Grossmacht Russland. Neue/alte Geschichtsbilder », Neue Gesellschaft. Frankfurter Hefte, 10, 2003, p. 45-49.
  • « Socialisticeskaja intelligencija i ee rol’ v kul’turnoj revoljucii do i posle 1917 goda », dans iz istorii russkoj intelligencii, St. Petersbourg 2003, p. 232-257.

Jutta Scherrer, Wladimir Berelowitch et Alain Blum, directeurs d’études

Russie-URSS : sources et méthodes

5Le séminaire était consacré comme précédemment à une présentation de nouveaux travaux dans le domaine de l’histoire de la Russie et de l’Union soviétique, du XVIe au XXe siècle et axé principalement sur une réflexion quant aux sources de ces travaux, ainsi qu’aux différentes approches utilisées pour les aborder. Nombre de collègues étrangers ont pu présenter des séminaires dans ce cadre. Parmi les thèmes qui ont été les plus traités, on peut relever l’histoire de l’Empire multinational et de l’État soviétique qui en a hérité, son expansion, la gestion des territoires et l’administration des populations. Interventions d’Andreas Kappeler (Université de Vienne), Amir Weiner (Université Stanford), John LeDonne (Université Harvard), de Peter Gatrell (Université de Manchester), Eric Lohr (Université Harvard), Daniel Beauvois (Université de Paris-I), Catherine Evtukhov (Université de Washington), Sergueï Jouravlev (Académie des sciences, Moscou). Plusieurs autres thèmes portaient sur l’histoire sociale et religieuse de la Russie du XVIIe et du XVIIIe siècle : Roger Bartlett (Université de Londres), Alexandre Lavrov (Université de Cologne), etc.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jutta Scherrer, Wladimir Berelowitch et Alain Blum, « Histoire sociale des idéologies contemporaines (Russie, URSS, monde germanique) », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 362-363.

Référence électronique

Jutta Scherrer, Wladimir Berelowitch et Alain Blum, « Histoire sociale des idéologies contemporaines (Russie, URSS, monde germanique) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16376

Haut de page

Auteurs

Jutta Scherrer

Articles du même auteur

Wladimir Berelowitch

Articles du même auteur

Alain Blum

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals