Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Organisations et transformations sociales en Australie

Laurent Dousset
p. 478-480

Texte intégral

Laurent Dousset, maître de conférences

La place des Aborigènes dans l’anthropologie et dans la nation

1Ce séminaire a été organisé comme un exercice épistémologique. En partant d’un événement qui s’était déroulé en octobre 2002, quand un Aborigène fut d’abord condamné par un tribunal pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure, puis gracié parce que le juge estimait que cette pratique était acceptable selon « la culture traditionnelle », nous nous sommes placés dans la position de l’anthropologue auquel il avait été demandé de rédiger un rapport pour le tribunal. L’événement s’était déroulé dans la Terre d’Arnhem. Nous avons choisi de répondre aux mêmes questions pour le Désert de l’Ouest.

2Cette approche nous a permis de délibérer des fondements des notions essentielles non seulement pour l’anthropologie, mais dans le contexte des First Nations aujourd’hui : la culture, la tradition, la modernité, les transformations sociales, la morale « nationale », les pratiques indigènes et leurs compatibilités ou, au contraire, leurs antagonismes avec la morale nationale, etc. En l’illustrant par des exemples ethnographiques, nous avons reconstruit ce qui semble avoir été la société dite traditionnelle dans le Désert de l’Ouest et avons réfléchi sur la concordance entre les faits ethnographiques observés ou reconstruits et les notions anthropologiques les plus fondamentales pour ce continent, tels le clan, le groupe local, les systèmes de parenté et leurs typologies ou encore la notion même de chasseurs-collecteurs et les caractéristiques qui y sont associées (densité démographique, égalité économique et politique, etc.). En rappelant les œuvres d’auteurs majeurs pour l’Australie (Radcliffe-Brown, Meggitt, Hiatt et bien d’autres), nous avons proposé une image de la société dite « traditionnelle » moins rigide et formelle que certains de ces auteurs la décrivaient, et avons, de ce fait, montré que l’ethnographie des sociétés contemporaines n’était pas toujours en contradiction avec ce que l’on observait il y a un demi-siècle, un siècle ou davantage : l’intensité des transformations sociales vécues par les Aborigènes, du moins dans certaines régions, et que l’on juge souvent à partir d’arguments technologiques ou économiques, se révèle moindre que ce que l’on avait décrit, quand on considère l’évolution en termes de représentations culturelles.

3Au cours du dernier tiers du séminaire, nous avons analysé la situation contemporaine dans une communauté aborigène, et nous nous sommes efforcés de montrer que l’État-nation australien et son système législatif comme administratif exigent des indigènes la démonstration d’une authenticité culturelle s’ils veulent revendiquer des droits quelconques, voire même le droit à simplement exister et vivre de façon différente. Or cette « authenticité » est jugée par rapport aux premiers écrits, d’ethnologues, d’historiens ou d’explorateurs qui, comme nous l’avons montré dans la première partie du séminaire, rapportaient une société dont la structure ressemblait davantage aux concepts anthropologiques élaborés dans les cabinets européens qu’à la réalité ethnographique.

4Ce séminaire a également accueilli le Dr Sandy Toussaint (University of Western Australia), qui nous a parlé des rapports de parenté et des rapports entre les sexes dans l’Australie contemporaine, et aura permis de motiver une session que nous avons organisé à la conférence annuelle de la société des anthropologues à Sydney en octobre 2003.

Publications

  • « Politics and demography in a contact situation : The establishment of Giles Meteorological Station in the Rawlinson Ranges », Aboriginal History, 26, 2002, p. 1-22.
  • Avec P. McConvell et F. Powell (éd.), Kinship and change in Aboriginal Australia, Perth, The University of Western Australia, Anthropological Forum, 2002, n° sp. 12(2).
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Dousset, « Organisations et transformations sociales en Australie », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 478-480.

Référence électronique

Laurent Dousset, « Organisations et transformations sociales en Australie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16445

Haut de page

Auteur

Laurent Dousset

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals