Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Philosophie et épistémologie

Histoire de la pensée allemande (XIXe-XXe siècles)

Nicolas Tertulian
p. 601-602

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

Nicolas Tertulian, directeur d’études

Heidegger, Lukacs, Wittgenstein et la critique de la pensée postmoderne

1Les travaux du séminaire ont commencé avec des exposés sur la méthode ontologique-génétique en philosophie, en prenant comme exemple l’Ontologie de l’être social de Lukacs. Ont été évoquées les connexions de cette œuvre majeure de Lukacs avec l’ontologie de Nicolai Hartmann, les résistances qu’elle a rencontrées de la part de l’École de Francfort, en particulier celles de Jürgen Habermas, et l’opposition qu’elle représente par rapport à « l’ontologie fondamentale » de Heidegger (avec un accent particulier sur les objections importantes adressées par Hartmann et par Karl Lowith à la pensée heideggerienne et sur la position occupée par Oskar Becker à l’intérieur du triangle Lukacs-N. Hartmann-Heidegger). Par la suite, ont été examinées la position de l’ontologie sociale de Lukacs par rapport à l’alternative déterminisme – téléologisme – et la signification des critiques adressées dans ce contexte au téléologisme de la pensée de Hegel. L’ontologie de Lukacs est apparue comme à l’antipode des courants de la pensée postmoderne qui exalte le pragmatisme en épistémologie, un monde « sans substances ni essences » (Richard Rorty) et qui pratique un mélange entre Dewey et Heidegger, Davidson et Nietzsche, Wittgenstein et Derrida.

2En dehors des deux exposés consacrés à Heidegger et Schmitt dans la Zeitschrift für Sozialforschung (Philippe Ivernel) et à Ludwig Klages, principal adversaire de Thomas Mann dans la lutte contre l’antirationalisme (André Gisselbrecht), une séance du séminaire a eu comme objet la pensée de Heidegger telle qu’elle apparaît dans son ouvrage posthume Beiträge zur Philosophie et une confrontation entre les pensées de Heidegger et Hegel. Le débat a été introduit par deux exposés présentés par des étudiants qui préparent des thèses de doctorat sur Heidegger : Christian Sommer et Danick Paranteau.

3Le directeur d’études a présenté plusieurs conférences : au colloque organisé par l’Institut français d’Athènes sur la pensée de Lukacs, au colloque organisé par l’Istituto Italiano di Studi Filosofici de Naples sur le thème Marxismo e verità et à l’Université de Sienne dans le cycle de Lezioni sennesi, consacrées à la Logique de Hegel, un exposé sur le thème : Lukacs, interprète de la pensée de Hegel. À l’occasion du cinquantième anniversaire de la mort de Benedetto Croce (novembre 2002), le directeur d’études a organisé en collaboration avec la Maison des sciences de l’Homme et la Maison d’Italie un colloque franco-italien sur le thème : Présence et actualité de Croce en France, et a présenté une communication intitulée : Croce – Gentile – de l’amitié à l’adversité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Tertulian, « Histoire de la pensée allemande (XIXe-XXe siècles) », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 601-602.

Référence électronique

Nicolas Tertulian, « Histoire de la pensée allemande (XIXe-XXe siècles) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16523

Haut de page

Auteur

Nicolas Tertulian

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals