Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Sociologie

Conflits d’interprétation, histoire et mémoire du communisme

Marie-Claire Lavabre
p. 765-766

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Marie-Claire Lavabre, directrice de recherche au CNRS

1Le séminaire avait pour objet de poursuivre la réflexion engagée l’année dernière sur le conflit des interprétations et la mémoire du communisme. Parce que la mémoire est une dimension du phénomène communiste et qu’il est peu vraisemblable qu’on puisse traiter de la mémoire communiste aujourd’hui voire de la mémoire du communisme sans considérer cette dimension telle que l’histoire du communisme l’a constituée, il convenait d’emblée de souligner que la mémoire est encore, en tant que telle, dimension du conflit des interprétations. Ce point a constitué l’approche générale du séminaire. Au-delà du bilan établi l’année dernière sur l’historiographie du communisme et les grands clivages qui constituent le conflit des interprétations, le séminaire s’est donné pour objet les représentations du communisme telles qu’elles s’expriment dans les autobiographies de communistes ou d’anciens communistes publiées ces dernières années, ainsi que les œuvres de fictions, littéraires ou cinématographiques. De surcroît, une enquête empirique par entretiens a été engagée, destinée à tenter de cerner l’écho ou la trace du conflit des interprétations, l’éventuelle mutation des représentations chez les militants ou anciens militants communistes. Si l’enquête a pris en considération le cas français, les controverses et polémiques à propos de l’histoire du parti communiste français et de l’engagement communiste en France, les raisons de la vivacité du débat autant que celles de la nostalgie qui s’exprime notamment dans la production cinématographique, la composition du public étudiant a permis d’aborder le cas de plusieurs pays post-communistes. À défaut d’avoir épuisé le problème envisagé, le séminaire a esquissé des hypothèses sur l’articulation entre les différents vecteurs du conflit des interprétations, d’une part, souvenirs autobiographiques et représentations ordinaires saisies en situation d’enquête, d’autre part.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Claire Lavabre, « Conflits d’interprétation, histoire et mémoire du communisme », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 765-766.

Référence électronique

Marie-Claire Lavabre, « Conflits d’interprétation, histoire et mémoire du communisme », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16678

Haut de page

Auteur

Marie-Claire Lavabre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals