Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire des sciences

Histoire du calcul des probabilités et de la statistique

Marc Barbut, Éric Brian, Michel Armatte, Bernard Bru et Thierry Martin
p. 179-180

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Marc Barbut et Éric Brian, directeurs d’études
Michel Armatte, maître de conférences à l’Université Paris-IX
Bernard Bru, professeur à l’Université Paris-V
Thierry Martin, professeur à l’Université de Besançon

1Durant cette année, et contrairement à ce qui est habituel, le séminaire a consacré la majorité de ses séances au XXe siècle, et plus précisément à l’« entre-deux-guerres ». Des périodes antérieures ont néanmoins été étudiées.

2L’Italie médiévale, avec Pierre-Charles Pradier (Université Paris-I), qui a parlé de l’origine du mot et du concept de « risque », puis celle du Quattrocento avec Norbert Meusnier (Université Paris-VIII) qui nous a donné la primeur de nouvelles découvertes sur le « problème des partis », et sa solution, antérieurement au XVIIe siècle de B. Pascal et P. Fermat.

3Un seul auteur du XVIIIe siècle a été étudié : J.-H. Lambert (1728-1777), mathématicien bien connu pour ses travaux dans plusieurs domaines de mathématiques pures, mais qui a aussi été le premier à construire des « modèles mathématiques » pour les durées de vie et de survie, en démographie. J.-M. Rohrbasser et J. Véron (Ined) nous ont présenté les contributions à l’étude des populations de ce précurseur de la démographie mathématique.

4À cheval sur les XVIIIe et XIXe siècles fut l’exposé de J.-P Clèro (Universités de Rouen et Paris-X) sur Jérémy Bentham et les probabilités.

5A.-M. Decaillot (Université Paris-V) et L. Schwer (Université Paris-XIII) ont présenté deux combinatoristes méconnus : Edouard Lucas (1842-1891) et Henri Delannoy (1833-1915).

6Cela nous amène au XXe siècle. Quelques séances ont été consacrées à de vastes panoramas historiques concernant certains thèmes de la statistique : S. Fienberg (Carnegie Mellon University, Pittsburg, États-Unis) a fait ainsi un exposé intitulé : « Statistical methods and censustaking in the U.S. from the first Census to the Present », et un autre intitulé « When did bayesian inference becom bayesian ? ». Valérie Beaudoin (France-Télécom, R&D) a retracé l’histoire de la « stylométrie » et des problèmes d’attribution de textes à des auteurs au cours du siècle dernier. Marc Barbut a présenté les grands traits de la modélisation mathématique des inégalités économiques et sociales de Vilfredo Pareto (1896) et Georges Sorel (1897) à nos jours, en passant par Corrado Gini, Maurice Fréchet, et quelques autres.

7Plus spécifiques ont été les sujets traités par : Denis Bayart (CRG, École polytechnique), « Juger la qualité des échantillons : vers une théorie des tests statistiques. J.-E. Estienne et M. Dumas, (1903-1925) » ; Marion Gaspard (Université Paris-I), « Logique et rationalité dans la théorie des probabilités subjectives de Frank Ramsey (1926) » ; Michel Bourdeau (CNRS et CAMS), « Otto Neurath et la statistique illustrée (1924-1945) » ; Michel Armatte (Université Paris-IX et Centre Alexandre-Koyré), « Tempête sur l’indice des prix » ; Ariane Dupont (GRESE, Université Paris-I), « L’économétrie de Ragnar Frisch, ou le difficile mariage de la statistique et de la théorie économique ».

8Enfin, Éric Brian a présenté ce moment mémorable dans l’épistémologie de la statistique que fut, en juin 1935, la septième semaine internationale de synthèse sur « la statistique, ses applications et les problèmes qu’elles soulèvent », qui ne fut publiée qu’en janvier 1944.

9Par ailleurs, le séminaire a été co-organisateur, en avril 2004, d’une journée en l’honneur de Bernard Bru à l’Université René-Descartes, et où sont intervenus : Joël Sakarovitch (Université Paris-V), Stephen Stigler (Université de Chicago), Pierre Crépel (CNRS), Nicolas Rieucau (Université Paris-VIII), Marc Petit (Université de Tours), J.-P. Kahane et Marc Yor (Académie des sciences) et, bien entendu, les trois co-responsables présents à Paris de notre séminaire : Michel Armatte, Marc Barbut et Thierry Martin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Barbut, Éric Brian, Michel Armatte, Bernard Bru et Thierry Martin, « Histoire du calcul des probabilités et de la statistique », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 179-180.

Référence électronique

Marc Barbut, Éric Brian, Michel Armatte, Bernard Bru et Thierry Martin, « Histoire du calcul des probabilités et de la statistique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16802

Haut de page

Auteurs

Marc Barbut

Articles du même auteur

Éric Brian

Articles du même auteur

Michel Armatte

Articles du même auteur

Bernard Bru

Articles du même auteur

Thierry Martin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals